Pourquoi les entreprises françaises évitent l'Algérie

 |   |  476  mots
Un dialogue constructif entre les présidents Abdelaziz Boutlefika et Nicolas Sarkozy n'a jamais véritablement été établi, ce qui a pesé sur les relations économiques. Sur la photo, rencontre entre les deux présidents lors du sommet France-Afrique le 31 mai 2010 à Nice. Copyright Reuters
Un dialogue constructif entre les présidents Abdelaziz Boutlefika et Nicolas Sarkozy n'a jamais véritablement été établi, ce qui a pesé sur les relations économiques. Sur la photo, rencontre entre les deux présidents lors du sommet France-Afrique le 31 mai 2010 à Nice. Copyright Reuters
En raison de la détérioration des relations politiques entre Alger et Paris sous la présidence de Nicolas Sarkozy et des conditions légales restrictives pour les investisseurs internationaux, les entreprises françaises ont délaissé l'Algérie ces dernières années.

L'Algérie n'est plus présente dans la stratégie internationale des entreprises françaises. Depuis la loi de finances complémentaire de 2009 qui a durci les conditions d'investissement étranger, les entreprises tricolores boudent le pays. Dans le BTP, les appels lancés récemment par le gouvernement algérien aux entreprises européennes pour réaliser des logements dans le pays n'ont eu aucun écho auprès des groupes français.

Un pays qui traite mal les investisseurs étrangers

Officiellement, les Français ne sont pas compétitifs dans le logement face aux Chinois et aux Turcs, mais en réalité, ce manque d'intérêt traduit leur méfiance à l'égard de l'Algérie, perçue comme un pays qui traite mal les investisseurs étrangers : difficultés de transférer les dividendes, délais de paiement trop longs...Ainsi dans le secteur de la pharmacie, où l'Algérie tente d'attirer des investisseurs étrangers, seul Sanofi projette d'investir dans une nouvelle usine près d'Alger.

« L'Algérie a disparu des radars des entreprises françaises. Il faut travailler pour améliorer l'image du pays auprès des investisseurs étrangers d'une façon générale et les inciter à regarder à nouveau vers le marché algérien », explique un responsable de la filiale algérienne d'une banque française. En réalité, depuis trois ans, l'Algérie multiplie les obstacles à l'implantation d'entreprises étrangères sur son territoire. La règle 49/51, qui oblige des intérêts nationaux à prendre la majorité au capital des projets d'investissements impliquant des étrangers, illustre ce durcissement.

Le problème de la règle 49/51

Echaudés par l'affaire du cimentier égyptien Orascom, qui a vendu ses entreprises algériennes à Lafarge sans demander l'accord des autorités locales, les Algériens ont alors décidé de réviser radicalement les règles du jeu économique. Officiellement, les responsables politiques et les patrons français qui viennent ne contestent pas cette règle, mais en privé, ils la considèrent comme un frein à l'implantation de PME. « La règle 49/51 peut être valable uniquement pour les secteurs stratégiques comme l'énergie, l'électricité ou l'eau, mais elle n'est pas adaptée à toutes les activités », estime Slim Otmani, président de NCA (Nouvelles conserveries algériennes, jus de fruits). Elle permet au gouvernement algérien d'imposer les entreprises publiques dans des partenariats avec des groupes français, et d'exclure le privé local, indésirable.

Conséquence, les PME françaises, qui ne peuvent pas conclure d'accord avec de grands groupes publics, se retrouvent hors jeu. Au durcissement des conditions d'investissement étranger s'est greffée la détérioration des relations politiques entre les deux pays à la fin des années 2000 sous la présidence de Nicolas Sarkozy, qui a eu des conséquences négatives sur la présence économique française en Algérie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/12/2012 à 18:50 :
La réciprocité, à priori, le Président et le gouvernement ne savent pas ce que c'est. Exemple: Un algérien veut créer son entreprise en France, pas de problème, qu'il soit seul ou avec un autre algérien, il n'aura aucun problème pour être immatriculé. Un français veut créer une entreprise en Algérie, alors, il faudra OBLIGATOIREMENT un algérien qui détiendra 51% de la société algérienne.
Franchement, il faut être débile pour accepter cela. Et malheureusement, ce n'est pas spécialement l'Algérie, mais de nombreux pays dans le monde.
Réponse de le 22/12/2012 à 9:34 :
Ça serait stupide de faire cela en France, car plus aucune entreprise étrangère ne mettrait son argent en France. En France, on est plus malins et plus ouverts.
a écrit le 21/12/2012 à 15:09 :
On va encore s ils n y arrivent pas à changer de pieds il y à la toutes les chances que l on mette cela sur la gestion sarkozienne et ce sera le bouquet final et l on pourra se dédouaner et faire en sorte que cela lui retombe dessus juste au moment ou il a des problemes . C'est rangeant de voir cela.
a écrit le 20/12/2012 à 12:24 :
Qui voudrait investir dans un pays du tiers monde tellement corrompu que même l'investisseur ne sait pas s'il va toucher les pots de vin promis !!!
Réponse de le 21/12/2012 à 11:49 :
La corruption n'existe pas en France.
a écrit le 19/12/2012 à 18:33 :
l'electorat franco algerien ne votent que pour le socialiste , ils y trouvent leur compte via les aides francaises , toutes cet argent est envoyer en algerie et surtout ne profitent en rien à la france . Déja , qu'on arrive pas à investir en france , aller investir en algerie puis etre taxer par la france , non jamais , je prefére rester au rsa à ne rien foutre , vivement 2017
Réponse de le 21/12/2012 à 11:50 :
Si la jalousie ne vous finit pas avant.
a écrit le 19/12/2012 à 17:48 :
Personne n'a envie de passer son temps à verser des pots de vin tout en risquant de perdre son investissement du jour au lendemain selon la législation et en faisant en outre courir des risques non négligeables à son personnel !
D'ailleurs les locaux le savent bien,ils préfèrent investir en France !

a écrit le 19/12/2012 à 15:53 :
Pourquoi vous demandez pourquoi ? la réponse,et justement dans la question.
Réponse de le 19/12/2012 à 17:51 :
ne s'y implantent pas ils ont leur independance et les enfants de la patrie (ceux qui ont fait des 29 mois de guerre la-bas et plus meme) sans compter tout ceux qui ont perdu la vie - a mon sens il n'y a pas de reconnaissance non
a écrit le 19/12/2012 à 15:17 :
' changer l'image' ca sert a rien si les regles du jeu restent les memes! ils devraient retourner a l'ecole apprendre la base des plans de communication !
Réponse de le 21/12/2012 à 13:10 :
Apprendre compter dites vous ???? Parcq avec la crise que les Occidentaux ont engendré, ils ont encore des leçons à donner en communication ??? ...L'image du pays du pays serait terni parcque l'Algerie applique enfin approximativment les memes règles d'iinvestissement étranger que la Chine ??? Allons donc... enfin il est fini le temps ou les entreprises occidentales s'engraissaient dans les pays en developpement... il s'agit de pays qui ont émergé... donc les règles changent, quoi de plus naturel !
a écrit le 19/12/2012 à 15:16 :
C' est pour les kidnapés dans le nord Mali et l' intervention militaire en début 2013 que F.H est parti faire des consessions
à minima...le reste...de la poudre !!
Réponse de le 19/12/2012 à 20:58 :
pour avoir des votes
Réponse de le 13/03/2013 à 19:16 :
interet politique
a écrit le 19/12/2012 à 14:41 :
Une partie du bassin méditerranéen est rétive au développement économique sain, la Grèce, le Mezzogiorno italien, l'Albanie, le Monténégro, le Kosovo et l'Algérie pâtissent de la prédation des mafias et du clanisme.
a écrit le 19/12/2012 à 13:33 :
Quand un vopo rencontre un autre vopo , quet-ce qu'ils se racontent ? ces histoiree de vopos !
Réponse de le 19/12/2012 à 14:27 :
Vous parlez de qui là ? De Hollande et Boutlefika ?
Réponse de le 19/12/2012 à 14:40 :
passons au stade Géopolitique.
Le business est,IL doit s'amplifier,pour dresser un contre-feu aux implantations Asiatiques en Afrique.
Le Maghreb,doit prendre avec l'Europe toute sa place dans ce dispositif.
Il faut savoir fermer les dossiers,comme nous l'avons fait avec l'Angleterre puis l'Allemagne.
ainsi v ale monde économique
a écrit le 19/12/2012 à 13:08 :
L'Algérie est un (ex) pays socialiste, officiellement non aligné, qui a subi le même sorts que tous les pays (ex) socialistes, à voir, bureaucratie handicapante, corruption généralisée, chute économique et sociale. Erreur de modèle depuis le départ.
Rajouter à cela, une caste au pouvoir sans partage, des vieux schnoc de l'école communiste à la tête des décisions stratégiques, de l'armée et de l'état.
Il faut attendre encore une 20aines d'années avant que ces vieux schnoc soient des centenaires, peut être qu'il y aura un espoir.
La majorité du peuple a une vision socialiste ou marxiste (étatique) de l?économie, « fruit » de l'école et du soutien de l'ex URSS à la révolution et à la formation des cadres, et du mode social de vie de tous les jours.
Mais l?algérien lambda est un libéral, autrement dit, il se démerde tout seul pour vivre, et n'a ni alloc, ni RSA, ni sidi zekri.
Pour les affaires, ça dépend du secteur, de vos soutiens locaux (administration et militaires), mais le marché est super intéressant.
Les chinois sont présent non parce qu?ils sont compétitif, mais pour ressemblance de modèle économique et surtout pour la facilité qu'ils ont à lâcher des pots de vin.
Bref, Un super potentiel, et des supers obstacles.
Réponse de le 19/12/2012 à 14:19 :
Bonjour votre analyse sur le système algérien, me fait curieusement remémorer les "ententes cordiales" entre énarques, la mainmise du CNPF avec son idéologie de "mettre à bas le pacte frrançais de la Résistance" les délits d'initiés et touts les petits arrangements entre amis de doite et de gauche...
a écrit le 19/12/2012 à 13:01 :
Alors la ?grande nation? !!
Effectivement ce dicton pour désigner la France n?a plus de sens aujourd?hui !
Les 30 glorieuses sont bien finies aussi !
Savez-vous au moins que les banques françaises abritent quelque 250 milliards d?euros qui appartient à des personnalités politiques et militaires algériennes ?
Savez-vous que 4 milliards d?euros qui échappent au circuit financier médiocre algérien attirassent dans l?hexagone par des voies illégales ?
Savez-vous que la balance commerciale franco-algérienne officielle est de 14 milliards d?euros toujours a la faveur de la France ?
Savez-vous que 12% du CAC40 est algérien ?
Savez-vous que la France est déficitaire avec tous les pays sauf avec l?Algérie ou elle est excédentaire ?
Savez-vous que le port de Marseille, travaille presque en exclusivité avec l?Algérie ?
Savez-vous que le premier marché Français hors OCDE est l?Algérie ?
Réponse de le 19/12/2012 à 13:22 :
Je ne consteste pas tes chiffres mais ce que je vois, c'est que ce pays merveilleux que tu décris, beaucoup d'algériens de france disent la même chose "c'est super l'Algérie" "ça a beaucoup changé l'Algérie" ... mais qu'aucun n'envisage d'y retourner pour faire du business et aider au vrai décollage du pays. Pire que tous les jeunes algériens rèvent de quitter l'Algérie, et que la Sonatrach génère à elle seule 40% du PIB du pays. Je rappelle juste le seul business-man que l'Algérie à produit depuis 20 ans était en fait un imposteur (Khalifa) financé par les géneraux, dont l'empire en carton s'est effondré comme un chateau de cartes...
Réponse de le 19/12/2012 à 13:56 :
Et en vers le Maroc, vous tenez aussi le même discourt ?
C'est vrai les industrielles tout comme les politiques Français raffolent des Riad marocains, même Sarko en possède un de 700m2 à Marrakech, alors que le poids économique est insignifiant par apport au poids de l'Algérie !
Réveillez-vous, la marche en avant de l?Algérie est enclenché, si la France veut privilégie le Maroc, ce n?est pas le problème de l?Algérie, car la France n?est pas le centre du monde.
C?est exactement comme le Minitel, alors que l?Internet envahit le monde, la France reste scotcher a son minitel...
L?Algérie ne vous attend pas mon grand.
Pour 2013, le PIB de l?Algérie sera de 10 000$ par habitant, alors que celui de la France recule !
Rappelez vous de la Chine des années 90, ou le Japon des années 80 ?
Réponse de le 19/12/2012 à 14:38 :
http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20121219trib000738269/pourquoi-les-entreprises-francaises-evitent-l-algerie.html


le PIB / hab de l?Algérie sera de 10 000$ par habitant, non 5000 usd au mieux...Faux!

Moins que la Chine, que la Thailande, la Turquie...Bref pas terrible quoi! Moins que la Bulgarie, la Roumanie et même la très pauvre Albanie en PPA, la honte! Bref vraiment misérable pour un pays si riche en gaz et pétrole, vous êtes au niveau de l'Ukraine, qui sort de l'URSS donc avec énormément d'handicaps, et sans le pétrole. Un pays de bosseur, intelligent, avec un gros potentiel agricole d'ailleurs, et qui si il était débarrassé des ex communistes aurait un gros potentiel car situé au carrefour de la turquie, de l'europe et de la russie.
Réponse de le 19/12/2012 à 17:05 :
entendu ce matin sur une radio, les jeunes attendent du sieur Hollande des visas pour la france. Si c'est un ppays magique pour les jeunes veulent-ils partir. Le sieur FH est arrivé en grande pompe en algérie. Si les algériens admirent tant le sieur FH ils peuvent se le garder. Il ne manquera pas aux citoyens français pour qui le sieur FH n'a pas d'estime, la couche populaire lui est indifférente. Il est parti chercher du réconfort en algérie, la cote de popularité du sieur FH chutant au fils des moins toujours un peu plus
Réponse de le 19/12/2012 à 18:00 :
ne nous manquera pas
a écrit le 19/12/2012 à 12:56 :
Brève trouvée dans le journal gratuit 20 Minutes de vendredi dernier

Mr Ayrault va au Maroc et vante les mérites de la délocalisation, je n'invente rien. Admirez les gens du service de presse de Matignon qui ont fignolé un nouveau mot, "colocalisation"! Si, si... Alors qui est le vrai traître? Pour moi, il n'y a pas de discussion, c'est bien le Premier Ministre, celui qui va brader les emplois des Français au Maroc et cela au nom de la France!!! Il lui reste encore l'Algérie, la Tunisie, le Cameroun, le Vietnam, etc. à visiter.
a écrit le 19/12/2012 à 11:54 :
Travailler en Algerie !! Bien sur que oui !! je suis française de souche .. et je travail comme consultante en algérie .. malgrès qu'il n'ont pas du tout l'infrastructure touristique .. ça reste un pays très très sécurisé ... Les algériens ne sont pas barbu .. L'algérien est moderne et n'a rien contre la france .. Sachant que la france ne les attiré pas tellement, il sont en croissance .. La france a tout à fait intéret a travailler avec l'algérie.. by the way l'agerie viens de déboursser 100 milliard de dollars au FMI pour aidé les pays comme le japon et usa à emprunter .. après ont dit que la france n'a pas besoin de l'algérie
Réponse de le 19/12/2012 à 16:49 :
100 milliard $ pour aider le Japon ou US?? Vous avez le source de l'article? Je ne suis pas français, j'aime pas non plus les pays socialistes.
Réponse de le 19/12/2012 à 22:05 :
une maluscule a France Whitney houston
a écrit le 19/12/2012 à 11:24 :
C est pas grave nous sommes riche et indépendant...
a écrit le 19/12/2012 à 11:24 :
En réalité, le désir des algériens est de voir s?implanter en Algérie les entreprises françaises plus que toutes autres nationalités. Le problème est que les algériens n'osent pas l'avouer. Les accointances avec les chinois et les américains ne sont là que pour pousser la France à réagir.
Réponse de le 19/12/2012 à 12:13 :
Normal, la France étant le centre du monde, il ne peuvent pas faire autrement. Les Chinois, US, Allemands, Italiens, Espagnoles, Anglais, Coréens et autres ne sont que des faire valoir.
Réponse de le 19/12/2012 à 14:40 :
les Chinois, US, Allemands, Italiens, Espagnoles, Anglais, Coréens et autres ne sont que des faire valoir.

Second degré? C'est nous qui sommes largués, ils veulent bien des boites françaises car on est connu pour être cool, pour glander plus que les chinois qui sont très durs à la tâche, eux!
a écrit le 19/12/2012 à 11:21 :
C est intelligemment bien pensée. Voilà les bonnes idées reçus des français qui font la réussite de la France aujourd hui. Décidement, les chinois, Coréens et d autres pays avec une forte croissance, n ont rien compris au intérêts économique de leurs pays...
a écrit le 19/12/2012 à 11:16 :
La preuve en est aujourd hui la France ne connais pas la crise et n a besoin de personne...voilà la bonne pensée à avoir...
Réponse de le 19/12/2012 à 11:28 :
investir en Algérie ? Les français ne sont pas fous, autant investir sur la planète mars, ce serait plus profitable.
Réponse de le 19/12/2012 à 11:40 :
chez nous en FRANCE , investissons en FRANCE
Réponse de le 19/12/2012 à 14:46 :
@EIFFEL L'algérie est pire que l'Inde pour investir , c'est dire.

C'est le propre des pays socialistes, investissez plutôt en Asie (chine, mais aussi vietnam, laos, cambodge, indonésie, malaisie, thailande, philippines, birmanie), mais aussi en turquie, bengladesh. La croissance est là bas, car eux sont business friendly, l'algérie c'est l'enfer.

Au maghreb, préférer d'abord le maroc, qui est largement plus doué et ouverte aux affaires , avec la deuxième bourse d'afrique derrière johannesburg. Fuyez la Tunisie, c'est la merde là bas, tout comme l'Egypte en chute libre..
Réponse de le 21/12/2012 à 11:53 :
Pour investir dans n importe quel pays, il faut comprendre la culture, et ne se croire supérieur, que tout se passe comme en France, et vouloir imposer ses manières et ses idées. Malheureusement, en France, trop de gens se croient supérieurs aux habitants des pays moins développés.
a écrit le 19/12/2012 à 11:03 :
On peut vivre sans l'Algerie!
a écrit le 19/12/2012 à 11:01 :
Même si on me proposait un pont d'or, je n'irais pas travailler en Algérie car je tiens à la vie.
Réponse de le 19/12/2012 à 11:18 :
Ca sent du pied noir ici !!!
Réponse de le 19/12/2012 à 11:37 :
rire EIFFEL moi aussi je tiens a la mienne
Réponse de le 19/12/2012 à 11:41 :
EIFFEL :))
a écrit le 19/12/2012 à 10:53 :
la lois de 49/51 est respectable, c'est un choix qui permet de filtrer les investiseurs pour ne plus subir la dictatures des grands groupes, éviter des affaires Lakshami Mittal par exemple.( meme si Mittal à un site labas avant cette lois)
a écrit le 19/12/2012 à 10:35 :
Dans le btp, l'Espagne a pris de l'avance est un grand marché en Algérie, l'Italie n'est pas en reste.. Si les entreprises françaises boudent grand bien leur fasse.. qu'elles continuent à bouder ! Le monde est vaste et les entreprises compétentes nombreuses..
Réponse de le 19/12/2012 à 18:54 :
Les entreprises qui se sont fait dégourdir en Chine n'ont peut être pas envie de refaire la même chose en Algérie, alors effectivement, autant laisser la place à d'autres ! ;-)
Réponse de le 20/12/2012 à 7:57 :
Cela change beaucoup de ce que j'ai l'habitude lire comme commentaires sur le net
Je suis agréablement surprise de la qualité de ces échanges francs et réalistes sans haine
je vous FELICITE
Réponse de le 20/12/2012 à 12:50 :
TOUT CELA ME FAIS RIRE, QUE DES ECONOMISTES EN HERBE QUI PENSENT SAVOIR TOUS SUR TOUS. VOUS ETES TOUS MEDIOCRES

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :