Les Grecs font confiance au gouvernement, mais sont pessimistes pour l'avenir

 |   |  275  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les Grecs font largement confiance à leur gouvernement malgré une nouvelle et douloureuse série de mesures d'austérité, mais ils restent pessimistes quant à l'avenir, selon des sondages publié par la presse.

Une enquête publiée par le journal Typos tis Kyriakis révèle que 45% de la population fait confiance à la coalition gouvernementale en place pour régler la crise économique, face aux 23,7% qui lui préfèreraient le principal parti d'opposition Syriza. Un sondage comparable, réalisé par l'institut d'enquêtes Rass, montre que 63,3% de la population croit que la Grèce doit rester à tout prix dans la zone euro, contre 37,7% qui pensent le contraire. Malgré les mécontentements causés par de sévères coupes budgétaires, le ministre des Finances Yannis Stournaras recueille 47,7% de soutien, contre 47,1% d'avis défavorables. Mais les Grecs restent majoritairement pessimistes face à l'avenir, selon un autre sondage réalisé par l'institut Marc pour le magazine Ethnos.

Cette enquête indique que 64,4% des Grecs pensent que la situation de leur pays sera pire en 2013 et seulement 20,3% estiment qu'elle s'améliorera, alors que 67,1% pensent que les réformes du gouvernement ne vont pas conduire leur pays vers la croissance. Elle montre également que 60,8% ne croient pas qu'un remaniement ministériel soit nécessaire, contre 36,8% qui pensent le contraire. Une nouvelle tranche de 34,3 milliards d'euros d'un prêt de l'Union européenne (UE) et du FMI a été versée à la Grèce mercredi. Après l'échec de plusieurs réunions, la zone euro s'est enfin mise d'accord pour débloquer l'aide financière à la Grèce gelée depuis des mois, et lui éviter de sombrer dans la faillite. Les responsables européens ont également prévu un autre versement de 14,8 milliards d'euros au cours du premier semestre 2013, qui portera le volume de l'aide à plus de 49,1 milliards d'euros.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :