54% des Américains ne font plus confiance à Barack Obama

Le président américain a vu sa cote de popularité baisser suite à la mise en place de sa réforme de santé le 1er octobre.
Le président américain, Barack Obama.
Le président américain, Barack Obama. (Crédits : reuters.com)

L'Obamacare n'a pas soigné la popularité d'Obama. Selon une enquête d'opinion publiée mardi 12 novembre, réalisée par l'institut de sondage de l'université Quinnipia, 54% des Américains désapprouvent la politique de leur dirigeant, tandis que 39% en ont une opinion favorable.

Barack Obama paie les pots cassés de sa réforme de santé, dont l'application a connu des dysfonctionnements lors de son lancement début octobre. Le 1er octobre, ce taux était respectivement de 49 % contre 45 %.

Seul 41% des femmes approuvent sa politique

Les hoquets dans le lancement de cette réforme phare du président lui valent une perte de confiance auprès de son électorat féminin. Seuls 40 % des femmes approuvent sa politique contre 51 %. Ceci dit, le président républicain George Bush avait connu une impopularité similaire au même moment de son deuxième mandat.

L'étude montre par ailleurs que la plupart des Américains restent pessimistes sur les conséquences de l'Obamacare sur la santé aux États-Unis. Seuls 19 % d'entre eux pensent que cela va l'améliorer, contre 43 % qui considèrent que cela va l'empirer et 33 % qui estiment que cela ne changera rien.

Ce sondage a été réalisé auprès de 2.545 électeurs aux États-Unis entre le 6 et le 11 novembre, avec une marge d'erreur de plus ou moins 1,9 point de pourcentage.

En direct dès 8h30 - Une époque formidable

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 13/11/2013 à 14:08
Signaler
Pas trop tot Obama est un nul.

à écrit le 13/11/2013 à 8:53
Signaler
Pour Hollande cela serait plus tôt une bonne nouvelle.... Comme quoi...

le 13/11/2013 à 10:00
Signaler
Le socialisme se nourrit de rêves généreux et de déboires réels...

le 13/11/2013 à 12:20
Signaler
Le socialiste vous attire par des rêves généreux et se termine dans la gabegie improvisée...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.