Comment la CIA et le FBI espionnent le portefeuille des Américains

 |   |  321  mots
(Crédits : reuters.com)
Les transactions réalisées par des Américains aux États-Unis ou à l'étranger via des compagnies de transfert comme Western Union sont surveillées par la CIA et le FBI, indique le Wall Street Journal.

Après la NSA, la CIA (et le FBI). Des milliers de données sur les transferts de monnaie internationaux réalisés par des Américains sont en possession de la Central intelligence agency, selon le Wall Street Journal. La collecte de ces informations, auprès notamment de Western Union, serait réalisée en collaboration avec le principal service de police fédérale. 

L'autorité du Patriot act 

Cette opération serait autorisée par le "Patriot act", cette loi adoptée après le 11 septembre 2001, qui étend les pouvoirs d'investigation et de surveillances des agences de renseignement américaines et qui vise à protéger le pays contre d'éventuelles attaques terroristes. C'est en vertu de la même loi que la NSA a pu rassembler des données téléphoniques, ce qu'avait dénoncé l'ancien informaticien Edward Snowden. 

Numéro de sécurité sociale

Dans les détails, des informations sur ces transferts sont intégrées à une base de données puis peuvent faire l'objet d'une enquête plus approfondie mais seulement avec une autorisation délivrée par la justice. Ces informations concernent les noms, adresses, numéros de téléphone de l'émetteur du transfert comme de la personne qui réceptionne l'argent envoyé. Lorsque des sommes supérieurs à 3.000 dollars sont transférées, le numéro de passeport, voire de sécurité sociale peuvent être exigés. 

Le "modèle" du 11-septembre

D'après le quotidien financier, c'est justement le financement de l'attaque du 11-septembre qui aurait inspiré ce système. A l'époque, quelque 300.000 dollars avaient pu être placés sur différents comptes américains, alimentés par des dépôts de faibles montants, de façon à déjouer les éventuelles suspicions. Ces dépôts, qui auraient été alimentés par plusieurs transferts entre l'Allemagne et les États-Unis, ont permis de financer la préparation de ces attentats. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/11/2013 à 12:11 :
C'est surtout les fonds vers le Moyen Orient qu'il faut surveiller car la politique d'Obama ne plait pas à tout le monde, sa chute pourrait d'ailleurs en réjouir certains.
a écrit le 15/11/2013 à 10:30 :
"In God, we trust"

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :