Le Premier ministre japonais Shinzo Abe défend la chasse aux dauphins

 |   |  325  mots
Selon une organisation écologiste, plus de 600 dauphins on été tués à Taiji sur les 1.200 qui ont été piégés dans la baie depuis le 1er septembre
Selon une organisation écologiste, plus de 600 dauphins on été tués à Taiji sur les 1.200 qui ont été piégés dans la baie depuis le 1er septembre (Crédits : reuters.com)
Les défenseurs de la chasse aux dauphins avancent que les cétacés ne sont pas une espèce en danger, une position défendue par le gouvernement japonais.

Le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, a défendu samedi la chasse aux dauphins et a expliqué à l'intention de ses détracteurs qu'elle faisait partie des traditions et était essentielle à la vie économique du port concerné. La campagne de chasse annuelle du village de Taiji, dans l'ouest du Japon, a provoqué des réactions indignées, notamment de la part de l'ambassadeur des Etats-Unis au Japon, Caroline Kennedy, qui a dénoncé dans un message sur son compte Twitter "l'inhumanité" de cette chasse.

Mais Shinzo Abe a défendu cette tradition japonaise. "La chasse aux dauphins qui a lieu dans la localité de Taiji est une vieille pratique enracinée dans sa culture (...) qui lui permet de subsister", a-t-il dit à CNN lors d'un entretien mis en ligne sur le site en japonais de la chaîne d'information américaine. "Nous espérons que vous allez pouvoir comprendre cela", a-t-il ajouté. "Dans chaque pays, chaque région, il existe des pratiques et des modes de vie et des cultures transmises par les ancêtres", a insisté le chef du gouvernement japonais, "naturellement je pense qu'il faut respecter cela".

Plus de 600 dauphins tués à Taiji

Les chasseurs de ce petit port attirent les dauphins jusque dans une baie et en tuent une partie pour vendre leur chair. Les autres sont vendus à des parcs d'attraction aquatiques. "Malgré la campagne de sensibilisation dans le monde et la presse, Taiji continue de massacrer des dauphins, environ une trentaine ce matin", avait indiqué jeudi à l'AFP Melissa Sehgal, "gardienne en chef de la baie" de Taiji pour Sea Shepherd, une organisation écologiste basée aux États-Unis.

Selon elle, "plus de 600 dauphins ont ainsi été tués à Taiji sur les 1.200 qui ont été piégés dans la baie depuis le 1er septembre". Les défenseurs de la chasse aux dauphins avancent que les cétacés ne sont pas une espèce en danger, une position défendue par le gouvernement japonais.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/01/2014 à 11:28 :
je ne veut pas entrer ici dans les details de l'article ni dans ceux des commentaires. Je m'en tiendrai a une seule chose, la plus importante a mes yeux (et apparement seulement aux miens): il y a un point fondamental qui n'est abordé nulle part ici, et c'est l'absence meme de ce point qui me consterne, meme si Michel (premier commentateur) s'en approche. Il y a quelque chose derriere cette polémique, différente de celle concernant les bébé phoques ou autres oies gavées. Quelque chose qui fait que les hommes nagent ou naviguent avec les dauphins, qui fait que les dauphins n'ont pas le meme comportement que les requins, les poulets ou les porcs. Ils ne sont pas les seuls, d'autres animaux (singes, animaux domestiques, chevaux) ont cela en commun avec eux, qui fait que nous avons une certaine retenue a les manger ou les maltraiter. Sans vouloir ouvrir un debat philosophique ou scientifique, ce quelque chose, c'est la vie, le fait qu'en progressant, elle aille vers l'intelligence, la communication, le jeu, la non violence. Certains font des recherches leur vie entiere sur ces sujets, et sur les caractéristiques des dauphins relativement a ces aspects. je n'ai jamais eu la chance de nager parmi ces etres, mais j'ai eu celle, lors d'une traversée mouvementé de la tunisie vers la Sicile, de voir un banc de dauphins accompagner notre voilier. On saisit alors certaines choses, on comprend que meme des hommes aient pu etre sauvés par des dauphins, ces animaux animés plus que d'autres d'une intelligence et d'un esprit relationnel. Les voir considérés comme uniquement de la viande pour permettre l'economie d'un port, ne lire nulle part cet aspect de la vie (en comparaison de la matière inerte), de cette forme de vie qui nous est proche et que nous ne pouvons traiter comme de la simple matiere première, cela m'attriste sur le niveau mental d'une partie de l'humanité. Le cannibalisme a disparu, et meme s'il ne s'agit pas de la meme chose, certain gagneraient a réfléchir a la notion de proximité entre etres ou especes et en quoi notre comportement doit prendre en compte ce parametre.
a écrit le 26/01/2014 à 20:04 :
Il y a lieu de comprendre de ne aller dans les delphinariums ! Ainsi cela pourra diminuer ! Expliquer aux humains à quoi ces tueries mènent.
a écrit le 26/01/2014 à 10:50 :
c'est assez dit la baleine je me cache à l'eau.
a écrit le 25/01/2014 à 20:28 :
C'est tipique français de l'ouvrir sur les autre pays et ne pas voir se qui se passe en France et pour rappelle nous on torture et tue les animaux pour le fois gras et les gens s'indigne plus ou moins et pardonnent tous lors des fêtes de fin d'années.
Réponse de le 26/01/2014 à 8:32 :
Gillou. Ce n'est pas "tipique franças" de l'ouvrir sur les autres pays. Une bonne partie de la communauté internationale condamne la pratique japonaise du massacre des dauphins, comme une bonne partie du monde condamne la pratique du gavage des oies. Je vous rappelle que le foie gras est interdit dans plusieurs pays et notamment aux USA dans plusieurs Etats. Donc chacun "l'ouvre" sur ce qui le choque dans les pratiques de l'autre.
Réponse de le 26/01/2014 à 14:23 :
Les oies se gavent naturellement avant de migrer, il existe du foie gras sans gavage forcé. Par contre au Japon les dauphins sont littéralement massacrés.
a écrit le 25/01/2014 à 19:50 :
On pardonne au gentil Japon cette chasse alors que si c'était la Chine, on va voir une plus grande attaque. L'image du gentil Japon qui a massacré des millions de personnes en Asie durant la seconde guerre mondiale et la période coloniale japonaise...Pays qui a une diplomatie basée sur les aides humanitaires contre vote à l'ONU et un pays qui ne respecte pas les normes nucléaire...Le seul point positif, c'est un pays classé dans le camp des gentils alors que la Chine est classée dans le camp des méchants....à quand les attaques médiatiques contre les mauvaises choses du Japon?
a écrit le 25/01/2014 à 13:03 :
Nous sommes sur le site de la tribune, journal d'actu économique. Si on trouve cette pratique non correcte de la meme facon que la chasse à la baleine pratiquée par le Japon, alors je vous propose un boycotte citroyen de l'ensemble des produits japonais. L'économie a toujours plus de poids que les grands discours indignés.
a écrit le 25/01/2014 à 12:42 :
A quand l'ouverture de la chasse à l'homme? C'est une tradition plus que millénaire.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :