King Digital (Candy Crush) se valorise à 7,5 milliards de dollars

 |   |  347  mots
Le jeu Candy Crush Saga, qui consiste à aligner des bonbons afin de les détruire, a été téléchargé plus de 500 millions de fois depuis son lancement en 2012.
Le jeu Candy Crush Saga, qui consiste à aligner des bonbons afin de les détruire, a été téléchargé plus de 500 millions de fois depuis son lancement en 2012. (Crédits : (c) Tout droit réservé : Studio King)
L'introduction en Bourse de King Digital, le développeur européen du célèbre jeu à succès Candy Crush Saga, pourrait permettre de lever 532,8 millions de dollars. La mise à prix définitive doit avoir lieu le 25 mars.

La saga Candy Crush se poursuit en Bourse. Son éditeur, la société King Digital Entertainment, a annoncé mercredi avoir retenu une fourchette de 21 à 24 dollars par action pour son IPO (Initial Public Offering), se valorisant ainsi à 7,56 milliards de dollars au plus haut (5,45 milliards d'euros).

Lever plus de 500 millions de dollars

La mise à prix définitive doit avoir lieu le 25 mars avec un début de cotation le lendemain sur le New York Stock Exchange. La société, basée à Dublin, précise qu'elle émettra 15,5 millions de titres, tandis que ses actionnaires, dont le fonds Apax Ventures, vendront 6,7 millions d'actions existantes.

A la suite de l'introduction en Bourse, les entités liées à Apax détiendront ainsi 44,2% du capital, d'après le document déposé auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC), l'autorité de régulation et de contrôle des marchés financiers américains. Le directeur général Riccardo Zacconi détiendra 9,5% du capital.

L'opération doit permettre à King Digital, qui sera inscrit à la cote sous le symbole "KING", de lever 532,8 millions de dollars au prix maximal.

Des jeux utilisés un milliard de fois par jour

En 2013, Candy Crush Saga a été l'application la plus téléchargée et celle qui a réalisé le plus gros chiffre d'affaires à 1,88 milliard de dollars (soit plus de 10 fois le chiffre d'affaires de 2012). L'application est gratuite mais le joueur doit mettre la main au portefeuille s'il veut accéder à certaines options ou disposer de plus de "vies" dans le jeu.

King Digital, fondée en Suède en 2003, propose 180 jeux en 14 langues disponibles sur téléphones mobiles, sur Facebook et sur son propre site. Selon le développeur, au total, ses produits sont joués plus d'un milliard de fois par jour dans le monde. Candy Crush représente environ à lui seul les trois quarts du chiffre d'affaires.

JPMorgan Chase, Crédit Suisse et BofA Merrill Lynch sont les chefs de file de l'entrée en Bourse.

>> Lire Candy Crush, Angry Birds : ces jeux qui valent des milliards ont-ils un avenir ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/03/2014 à 9:50 :
Un "Tétris like" à 7,5 milliards d'USD, il faut vraiment que la planche à billet tourne à fond pour atteindre se genre de valorisation.
Réponse de le 13/03/2014 à 22:52 :
Si cela rapportait encore (hors mauvaise spéculation), cela pourrait être assimilé à de l'investissement... Pour le moment la valeur de 7,5 milliards de dollars, c'est que souhaite obtenir King Digital. Il n'est pas garanti que les marchés l'entendent ainsi.
a écrit le 12/03/2014 à 19:48 :
Angry Birds était à la mode il y a 2 ans, qui y joue encore? ca fera pareil pour ce jeu
a écrit le 12/03/2014 à 18:09 :
cette boite coulera aussi vit qu'elle est apparue si ses prochains jeux ne marchent pas.
Réponse de le 13/03/2014 à 22:55 :
Je ne suis pas convaincu que ceux déjà sortis "marchent" car le budget publicitaire doit absorber une grande part du chiffre d'affaire d'où l'intérêt pour la bourse... afin de capter le capital d'investisseurs naïfs.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :