Obama face au fiasco américain en Irak

 |   |  1011  mots
Les djihadistes sunnites de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) progressent rapidement vers Bagdad
Les djihadistes sunnites de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) progressent rapidement vers Bagdad (Crédits : reuters.com)
Malgré les nombreuses responsabilités américaines en Irak, Barack Obama a clairement spécifié qu'il n'était pas question pour lui d'envoyer des troupes au sol. Les Etats-Unis ont toutefois envoyé un porte-avions dans le Golfe.

Plus de dix ans après avoir déclenché la deuxième guerre du Golfe sous des prétextes mensongers, les Etats-Unis sont aujourd'hui confrontés à l'immense fiasco qu'ils ont créé en Irak. Une responsabilité dont Barack Obama veut semble-t-il s'exonérer. "Les Etats-Unis ne vont simplement pas s'engager dans une action militaire en l'absence de plan politique émanant des Irakiens qui nous fournira l'assurance qu'ils sont prêts à travailler ensemble", a expliqué le président américain. La veille, le président américain n'avait pas repoussé l'idée de procéder à des frappes aériennes.

Barack Obama a déclaré vendredi qu'il lui faudrait quelques jours pour évaluer les options à la disposition des Etats-Unis afin de venir en aide aux autorités irakiennes face à la progression des djihadistes sunnites de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL). Mais le temps joue contre l'attentisme face à la progression rapide des forces de l'EIIL et la déconfiture des troupes irakiennes pourtant formées, entraînées et équipées par les Américains. John McCain, adversaire malheureux de Barack Obama en 2008 a de son côté dit à Reuters que le temps de réflexion que s'accorde le président américain est un "luxe qu'on ne peut pas se permettre, les événements allant beaucoup trop vite".

Le porte-avions George H.W. Bush envoyé dans le Golfe

Pour autant, Barack Obama a clairement spécifié qu'il n'était pas question pour lui d'envoyer des troupes au sol. "Nous ne renverrons pas de troupes américains au combat en Irak, mais j'ai donné instruction à mon équipe de sécurité nationale de préparer une série d'autres options qui pourraient soutenir les forces irakiennes de sécurité et je les passerai en revue dans les jours à venir". C'est pourtant maintenant que la communauté internationale doit intervenir pour sauver un pays clé pour la stabilité de la région. 

En attendant une décision de Barack Obama, le secrétaire américain à la Défense Chuck Hagel a ordonné l'envoi d'un porte-avions dans le Golfe au cas où une intervention militaire serait nécessaire en Irak, où les djihadistes de l'Etat islamique en Irak et au Levant menacent Bagdad. "Cet ordre apportera au commandant en chef une souplesse supplémentaire si l'option militaire est nécessaire pour protéger les Américains et leurs intérêts en Irak", a expliqué le Pentagone dans un communiqué. Le porte-avions George H.W. Bush, qui se trouve actuellement dans le nord de la mer d'Oman, sera accompagné par le croiseur lance-missile Philippine Sea et le destroyer Truxtun, précise-t-il, ajoutant que le groupe aéro-naval arrivera à destination dans la journée. 

Un problème régional

Vendredi, le président américain s'est contenté d'indiquer qu'il voulait examiner les rapports des services de renseignement sur la situation en Irak. Si les services de renseignement américains étaient informés des intentions de l'EIIL, pourquoi les Etats-Unis ont été aussi passifs ? "Nous voulons nous assurer d'avoir réuni tous les renseignements nécessaires de sorte que si j'ordonne d'éventuelles actions, celles-ci soient ciblées, précises et efficaces", a-t-il précisé. Barack Obama, qui aura des consultations avec des dirigeants étrangers tout au long du week-end, a par ailleurs redit que la menace des djihadistes de l'EIIL représentait un danger pour l'Irak mais aussi, potentiellement, pour les Etats-Unis.

"C'est un problème régional et ce sera un problème de longue durée. Nous allons devoir combiner des opérations sélectives de notre armée afin de faire en sorte que nous pourchassions des terroristes qui pourraient nuire à nos soldats à l'étranger, voire éventuellement frapper sur notre territoire", a-t-il souligné. Attaqué sur le front intérieur par les républicains, coupables pourtant d'avoir déclenché la deuxième guerre du Golfe, Barack Obama a indiqué qu'il consulterait le Congrès.

Les Républicains ont la mémoire courte

Les républicains, qui sont majoritaires à la Chambre des représentants, ont critiqué l'incapacité du président démocrate à négocier un accord avec les autorités irakiennes qui aurait permis le maintien d'un nombre limité de soldats américains après le retrait de fin 2011. Ils ont aussi déploré l'inaction de Washington depuis le début de la semaine. "Que fait le président ? Il fait la sieste", a ainsi lancé jeudi John Boehner, le président de la Chambre des représentants.

"Ecoutez, les Etats-Unis ont versé beaucoup d'argent pour les forces irakiennes de sécurité", a répliqué Obama. Depuis 2011, Washington s'est engagé à débloquer 15 milliards de dollars d'équipements militaires pour le gouvernement irakien, dont une grande partie n'a cependant pas encore été livrée. Les principales critiques formulées à l'encontre de Barack Obama émanent souvent de ceux qui attaquaient déjà son inaction en Syrie, où il avait condamné la répression menée par le régime de Damas avant de renoncer aux frappes aériennes qu'il avait un temps menacé de lancer.

Le défi américain

Barack Obama doit désormais faire face à trois défis en Irak. Le premier est de prendre des mesures rapides pour stopper l'avancée des djihadistes sunnites de l'EIIL afin de les empêcher de s'emparer de l'Irak et d'en faire une base arrière d'où partiront des attaques vers l'extérieur qui pourraient cibler des intérêts américains. De telles mesures s'inscriraient dans la ligne définie le mois dernier par le président américain à l'académie militaire de West Point où il a expliqué que les Etats-Unis emploieraient la force lorsque leurs intérêts seront menacés.

A moyen-terme, les Etats-Unis doivent également s'assurer que l'Irak ne replonge pas dans une guerre civile opposant chiites et sunnites. A plus long terme, il doit enfin convaincre les alliés de l'Irak se s'inscrire dans un processus visant à maintenir l'unité du pays et persuader le Congrès de voter en faveur d'un plan de 5 milliards de dollars pour financer la lutte contre le terrorisme.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/06/2014 à 17:59 :
Pourquoi titrer sur un "fiasco américain"? Au contraire, ils sont arrivés parfaitement là où ils voulaient arriver. La région est "bordélisée" pour des dizaines d'années. L'Irak a reculé d'un demi siècle et l'entreprise de Dick Cheney (vice Pdt sous G. W. Bush), Halliburton, s'est enrichie avec la guerre. Le conflit a couté très peu de vies américaines. Une partie de la piétaille qui montait en première ligne, était engagée sous promesse de naturalisation américaine. Encore fallait-il qu'ils survivent.
Non ce n'est pas un échec, c’était le but recherché. La stratégie se poursuit avec la Syrie et l'Iran.
a écrit le 16/06/2014 à 15:41 :
Je reconnais au moins une chose au Gov Us ,la franchise de leur propos,ils disent on va vous en mettre plein la gueule si vous nous court-circuitez et le plus marrant ils le font.Cela a le mérite d’être clair .C'est beau la démocratie quand même.Si d'aventure l'Europe avait des velléités d'indépendance politique,croyez bien qu'ils n'auraient pas d'état d’âme pour nous affliger le même traitement que les russes..
a écrit le 16/06/2014 à 9:50 :
L AMERIQUE ET L EUROPE dependent a 90 % DE LENERGIE ET MATIERE PREMIERE que ces pays ont sur leurs terre ,?ILS ne veulent pas que ces pays se liberent de leurs joues colonnialistes LE PEUPLES ARABE A BESSOIN DE PAIX POUR SE CONSTRUIRE DEMOCRATIQUEMENT?
a écrit le 16/06/2014 à 9:02 :
"si l'option militaire est nécessaire pour protéger les Américains et leurs intérêts en Irak"...
Sous-entendu, les champs pétroliers. Les américains n'ont jamais libéré qui que ce soit au nom de la liberté ou de la démocratie, ils l'ont toujours fait au nom de leurs intérêts. US GO HOME.
a écrit le 16/06/2014 à 9:00 :
Pourquoi devoir choisir entre russes et ricains ? L Europeen a tout le genie suffisant et necessaire en lui, il nous suffit de redevenir maitres chez nous, sur notre sol d Europe, et de reprendre le pouvoir a cette oligarchie mondialiste qui nous a mis en soldes geantes depuis 73.

Unis, les Peuples Europeens seront libres et notre civilisation renaitra de ses cendres.
Réponse de le 17/06/2014 à 18:41 :
Il n'existe pas d'Europe, mon cher, il existe des pays en Europe, c'est toute une autre paire de manche, t'as compris ?
a écrit le 16/06/2014 à 9:00 :
tout ça pour ça !
a écrit le 16/06/2014 à 8:47 :
finalement c'est un président normal comme le notre: incapable de décider
Réponse de le 16/06/2014 à 9:13 :
@FH
Vous préfèreriez un président "anormal", de la branche des Hitler, Mussolini, Staline, tous capables de décider qu'il est normal d'envoyer des gens se faire tuer et en tuer d'autres par millions, en faisant peu de cas de la vie humaine, au nom d'intérêts qui n'ont souvent rien à voir avec la liberté, la démocratie, les droits de l'homme...
Réponse de le 16/06/2014 à 10:46 :
non bien sur, mais un président d'exception comme Roosevelt, Churchill, ou de Gaulle, alors oui ! :-)
a écrit le 15/06/2014 à 18:01 :
Deux géants qui se battent au-dessus de vos têtes. Si l'un gagne il s'accaparera toutes vis richesses et vous rendra esclaves et serviles à son services seulement !
Résultat : ni ricains ni russins !
Union de tous les peuples libres, tant qu'il est temps, contre les ogres ! Soyons commes des colonies de fourmies. Attaquons les les deux, ils iront se battre ailleurs, pas au dessus de nos têtes.
Réponse de le 16/06/2014 à 8:12 :
Désolé Mam, mais les Russes n'ont jamais prétendu vouloir dominer le monde alors que les américains ont des centaines de bases de par le monde, dont plusieurs dizaines en Europe. Obama vient de réaffirmer le droit des USA d'intervenir où et quand bon seule semble pour "défendre la démocratie". Metter à égalité ces deux pays, c'est donc ignorer la réalité de l'impérialisme mondial des Etats-Unis.
Réponse de le 16/06/2014 à 9:41 :
si vous croyez que les russes n ont jamais voulu occuper personne, discutez avec un ressortissant d europe de l est (occupe 50 ans) ou des pays balter ou plus recement un tchetchene
Réponse de le 16/06/2014 à 14:50 :
Voici ce que j'ai écrit : "les Russes n'ont jamais prétendu vouloir dominer le monde" et pas " les russes n ont jamais voulu occuper personne", comme vous l'écrivez. L'exemple de l'occupation de l'Europe de l'Est par l'URSS est complétement abhérent car les Russes sont les premiers à avoir payé en millions de morts les ambitions folles des révolutionnaires communistes qui n'étaient d'ailleurs pas sans liens avec les décideurs américains d'aujourd'hui.
a écrit le 15/06/2014 à 18:00 :
ah ! Guillaume Durand va reprendre du service pour faire les directs .........
a écrit le 15/06/2014 à 12:41 :
C'est tout simplement la continuation du chaos qui était l'objectif affiché de la "destruction créatrice" prônée voici plus de 20 ans par les néocons américains. Au-delà des gesticulations de façade il s'agit donc non d'un fiasco américain mais d'un total succès.
Réponse de le 15/06/2014 à 13:40 :
C'est dans la sphère d'influence russe, pas vraiment américaine et c'est Poutine qui a envahi la Crimée, laisse passer milices et armements etc donc la propagande du chaos américain est lourde et non recevable en Ukraine.
Réponse de le 16/06/2014 à 8:09 :
Malheureusement pour vous les néocons ont publié des documents de référence présentant leur doctrine de destruction. Quant à l'Ukraine (qu'est-ce que ça vient faire là?) Zbigniew Brzezinski a également expliqué pourquoi elle devrait être déstabilisée par les Etats-Unis pour assurer leur hégémonie.
a écrit le 15/06/2014 à 12:27 :
va falloir qu Obama mette le paquet maintenant car maintenant les djihadistes sont entrain de s implanter partout dans le monde
Réponse de le 15/06/2014 à 13:41 :
Depuis l'invasion de l'Afghanistan par les soviétiques incapables de les combattre.
Réponse de le 15/06/2014 à 14:50 :
Seul souci, de l'Afhganistan (occupé à l'époque par l'URSS), à la Syrie, en passant par la Libye, c'est l'Amérique avec ses aliés qui les a aidés.
a écrit le 15/06/2014 à 11:05 :
Vivement que le dollar dette s ecroule et que les USA, parasites du monde, retournent a leur vrai niveau: le tiers monde
Réponse de le 15/06/2014 à 13:44 :
Le pétrole étant en $ s'il s'écroule la Russie mal en point s'effondre et Poutine est viré, ce ne sera pas une perte pour le monde ou les russes.
a écrit le 15/06/2014 à 7:43 :
Poutine finance sans doute l'EIIL pour faire monter les cours du pétrole et financer ses incursions en Ukraine et invasion de la Crimée et Géorgie.
Réponse de le 15/06/2014 à 8:20 :
L'inversion accusatoire maintenant ? Décidément le département d'état US et la CIA osent tout avec leurs trolls : c'est même à ça qu'on les reconnaît comme disait Audiard !
Réponse de le 15/06/2014 à 12:19 :
Vous mélangez tout mon cher Yvan. Poutine soutient le dictateur laïque en Syrie contre les extrémistes religieux. Ce sont les même extrémistes religieux que l'on retrouve en Iraq. Quand aux Américains, ce sont eux qui ont destitué le dictateur laïque en Iraq en présentant de fausses preuves au monde entier.
Réponse de le 15/06/2014 à 12:31 :
C'est ça bien sûr, les Russes financent l'EIIL pour qu'elle s'attaque à leur allié Syrien.
Réponse de le 15/06/2014 à 13:46 :
C'est sans doute la Crimée qui a envahi la Russie ou les américains ou européens ? Et sur la photo de djihadiste plus haut, l'armement est américain ou européen ?
a écrit le 15/06/2014 à 6:54 :
On a eu nos croisades
Ils ont leur islamisme

Regardez chez nous comment ont vote avec que des gens éduqués et une société apaise

Dans 50 ans ça se calmera !!
Réponse de le 15/06/2014 à 15:00 :
Contrairement à ce que l'on nous a tous inculqué, les croisades répondaient à la pression bien réelle d'une religion Islamique conquérante en Espagne, en Afrique du Nord et au Moyen-orient, où il avait remplacé le Christianisme. Elles ont même pris fin bien trop tôt à Lépante, alors que les forces Ottomanes commençaient à peine leur invasion. De la même façon, on peut espérer que l'extrémisme des musulmans disparaisse le jour où l'Amérique cessera de s'ingérer dans leurs affaires.
Réponse de le 15/06/2014 à 15:44 :
Vous rêvez. Ce sera pire si encore on est en vie !
a écrit le 15/06/2014 à 1:14 :
Avant n'oublions pas que les irakiens avaient Saddam Hussein un dictateur qui les a entraîné dans de nombreuses et longues guerres, c'était pire. Accuser les américains de la situation actuelle est un raccourci rapide. Ce sont plutôt les gouvernements successifs entre autres qui s'avèrent incapables de gérer la situation.
Réponse de le 15/06/2014 à 8:21 :
Dans sa guerre contre l'Iran, devinez qui armait et soutenait Saddam ? Je vous le donne en 1000 : les américains et les français ! Trop drôle le troll "historien" !
Réponse de le 15/06/2014 à 9:37 :
Vos arguments vont plutôt dans la même ligne de la propagande US. Le "troll réviseur" avec deux phrases vous a remis à votre place, celle d'un troll "historien". Ah cette droite française, toujours alignée avec le Département d'Etat US.... Ecoeurant.
Réponse de le 15/06/2014 à 10:52 :
foutaise!
Réponse de le 15/06/2014 à 12:29 :
Vous avez juste oublié de préciser quel était l'objet principal de cette guerre : abattre à tout prix le régime Iranien pour le compte des Etats-Unis et avec leur total soutien. Mais c'est sans doute pour vous un "détail" de l'histoire?
Réponse de le 15/06/2014 à 13:58 :
Saddam n'a pas été spécialement soutenu par les français ou américains et pas plus que par les russes et certainement pas dans son invasion du Koweit. Vous faîtes une relecture soviétique de l'histoire contraire aux faits. Il a été très longtemps sous embargo.
Réponse de le 16/06/2014 à 9:44 :
Saddam a ete surtout soutenu par l URSS (quasiment tout son materiel militaire ventait de la et les officiers de son armee avaient ete formee par les russe)s et de facon moindre par les francais
a écrit le 14/06/2014 à 18:34 :
Il est certain que le monde entier va désormais hésiter à devenir l'ami des américains. la position devient dangereuse face à tous les extrémistes que les USA financent en sous-main. . Le schéma de l'enrichissement était pourtant simple : on finance des terroristes ou désignés comme tels, ils faut augmenter les budgets militaires pour parvenir à les défaire et la facture est envoyée à l'état bénéficiaire de cette "aide" qui se trouve obligé de donner ses richesses ou son commerce pour payer. Seulement voilà : tout le monde a compris le truc et le magicien ne fait plus rêver, bien au contraire il fait vomir. Il décide alors de ne plus se produire, de laisser passer un peu le temps. Mais le chaos se poursuit sans lui, en chaîne, bien pire que ce qu'il a jamais été. Et, là, on s'aperçoit que l'Amérique n'est pas seule, en fait qu'elle agit avec nous, les occidentaux qui sans véritablement rien faire ou presque sur le terrain, avons cautionné ces folies. Cela fait un bon moment que j'ai honte pour mon pays qui continue à élire les gens qui font ça.
Réponse de le 15/06/2014 à 1:17 :
Poutine fait de même en envoyant des anciens combattants de Tchétchénie etc et des armements en Ukraine. C'est également bien lui qui a mis son véto à une intervention de l'Onu pour séparer les bélligérants dès le début en Syrie, on voit le résultat.
Réponse de le 15/06/2014 à 8:26 :
Ben voyons : si Poutine n'avait pas calmé le jeu et proposé une voie de sortie diplomatique honorable à Obama grâce à l'accord sur le contrôle des armes chimiques en Syrie, la 3ème guerre mondiale aurait éclaté. Les ridicules petits trolls bellicistes devraient être envoyés en 1ère ligne en Syrie par leurs employeurs . On verrait l'étendue de leur courage...
Réponse de le 15/06/2014 à 12:38 :
Parce que sont les Russes qui interviennent dans toutes les régions du monde? Ce sont eux qui ont des centaines de milliers de militaires à l'étranger et des centaines de bases disséminées dans le monde? C'est leur budget militaire qui est équivalent à ceux de tous les autres pays du monde réunis? C'est Poutine qui a réaffirmé il y a quelques jours devant les élèves d'une académie militaire le droit imprescriptible de son pays à intervenir partout et quand bon lui semble pour défendre la démocratie?
Réponse de le 15/06/2014 à 14:01 :
En quoi la 3e guerre mondiale allait éclater ? Vous n'en savez strictement rien. Ce n'est pas une intervention limitée des américains et français qui pouvaient déclencher une 3e guerre mondiale, par contre çà gênait les intérêts de Poutine qui voulait maintenir Bachar quitte à démolier toute la Syrie et éliminer son peuple comme Poutine ne se prive pas de faire en Ukraine.
a écrit le 14/06/2014 à 17:53 :
L'intervention des pays occidentaux est à l'origine du chaos en Irak et en Libye...et au delà, d'une déstabilisation d'autres pays. Ce n'était certainement pas l'idéal avec Saddam et Kadafie mais maintenant c'est pire que pire.
Réponse de le 15/06/2014 à 1:20 :
C'est faux car vous sous estimez le pouvoir de nuisance des 2 dictateurs précités bien au delà de leur pays d'une part et ne savez pas non plus les dégâts qu'ils auraient pu faire s'ils étaient encore là. Quant à la Lybie l'intervention était une bonne chose mais il fallait achever le travail. D'où un rôle plus important de l'Onu et la suppression du droit de veto.
Réponse de le 15/06/2014 à 8:29 :
Le troll pro CIA c'est un peu comme le sparadrap usagé : c'est un peu purulent et salle, ça sent mauvais et pour s'en débarrasser il faut l'arracher, sinon ça colle....
Réponse de le 15/06/2014 à 12:33 :
Si encore votre commentaire ne portait que sur l'Irak, il pourrait avoir un soupçon de crédibilité, mais comme vous l'avez étendu au cas de l'intervention occidentale en Libye, il en deviendrait presque comique, si le sujet n'était pas si grave et les victimes si nombreuses.
a écrit le 14/06/2014 à 14:33 :
La 3ème guerre mondiale, lutte à mort de l'empire américain pour le contrôle des ressources et de l'énergie, a commencé non pas le 11 septembre 2001 mais en 1945. Le seul obstacle à la main mise de la ploutocratie de wall street sur les richesses de la planète est la Russie qui a proposé une alliance économique en janvier 2014 à l'UE ( accès aux immenses ressources sibériennes) que celle-ci a immédiatement refusé. En crachant à la figure des russes, les soumis et traitres atlantistes européens comme Scooterman 1er, Vent de Rompouille, Mario Goldman etc. détruisent non seulement l'idée d'un monde multipolaire, seule garantie d'un équilibre géostratégique planétaire mais aussi l'avenir énergétique des peuples d'Europe. Les russes déçus vont se tourner vers l'Asie et les peuples du vieux continent seront définitivement asservis à l'impérialisme US à cause du TAFTA !
Réponse de le 15/06/2014 à 1:24 :
Heureusement que les européens se sont méfiés des propositions des gouvernants russes qui étaient la soumission comme on peut le voir dans plusieurs pays et la déstabilisation avec le financement des partis séparatistes en Europe par Poutine. C'est bien Staline qui a envahi l'Europe, pactisé avec les nazis, comme Poutine envahit la Géorgie et l'Ukraine. Regardez les faits.
Réponse de le 15/06/2014 à 12:35 :
Les Américains eux sont des anges : il ont juste exterminé les indiens d’Amérique, se sont entretués entre nordistes et sudistes, ont envoyé deux bombes atomiques sur le Japon alors que celui-ci avait déjà perdu, ont été en guerre 124 années sur leurs 231 années d'existence, ont fourré leur nez dans à peu près tous les conflits mondiaux parfois en justifiant leur intervention en présentant de fausses preuves. Regardez les faits.
Réponse de le 15/06/2014 à 12:52 :
Et dites nous, c'était qui les alliés du méchant Staline? Et qui a encore aujourd'hui des centaines de bases dans le monde, dont des dizaines en Europe?
Réponse de le 15/06/2014 à 20:13 :
Oui au partenariat avec les Russes, non à l'Europe de la vassalité anglo saxonne…. dehors les US ! allez voir le site de l'upr, ou les conférences de Pierre Hillard
a écrit le 14/06/2014 à 14:32 :
La 3ème guerre mondiale, lutte à mort de l'empire américain pour le contrôle des ressources et de l'énergie, a commencé non pas le 11 septembre 2001 mais en 1945. Le seul obstacle à la main mise de la ploutocratie de wall street sur les richesses de la planète est la Russie qui a proposé une alliance économique en janvier 2014 à l'UE ( accès aux immenses ressources sibériennes) que celle-ci a immédiatement refusé. En crachant à la figure des russes, les soumis et traitres atlantistes européens comme Scooterman 1er, Vent de Rompouille, Mario Goldman etc. détruisent non seulement l'idée d'un monde multipolaire, seule garantie d'un équilibre géostratégique planétaire mais aussi l'avenir énergétique des peuples d'Europe. Les russes déçus vont se tourner vers l'Asie et les peuples du vieux continent seront définitivement asservis à l'impérialisme US à cause du TAFTA !
Réponse de le 14/06/2014 à 18:36 :
J’adhère entièrement à l'ensemble de votre post, les carottes sont cuites.
Réponse de le 14/06/2014 à 18:39 :
Mais oui les gentils russes qui ont élevés des barbelés dans mon pays le coupant en 2. Les gentils camps de Sibérie. Le gentil soutient aux Viêt-cong. Le gentil soutient à Pol pot. Suis bête les gentils russes qui veulent surtt régir leur propre espace vital. Les gentils russes qui étaient d abord les alliés d Hitler quand il s agissait de découper et occuper. Je préfère l atlantisme. A bon entendeur
Réponse de le 14/06/2014 à 18:42 :
On est en 2014 alors la vieille histoire des méchants staliniens ne fait plus peur qu'aux grands-mères ...
Réponse de le 14/06/2014 à 21:07 :
@Patrick, les gentils ricains qui ont installé Pinochet au Chili, qui ont provoqué les coups d'Etat et guerres civiles au Nicaragua et Guatemala, les ricains qui ont formé, entrainé et financé les talibans en Afghanistan dans les années 80, les gentils ricains et leur agent orange au Vietnam, les gentils ricains qui n'ont pas encore trouvé les armes de destruction massive en Irak, les gentils ricains qui ont aidé à installer la charia en Lybie ...
Réponse de le 15/06/2014 à 1:31 :
Les gouvernants russes ont fait pire. Il n'y aurait pas eu d'agent orange au Vietnam sans le soutien du communisme, pas d'Afghanistan sans l'intervention préalable russe, pas de Pinochet sans les interventions russes en Amérique latine, Cuba, Vénézuéla etc, pas de problème ukrainien, géorgien, tchétchène etc sans Poutine et on peut on peut continuer la liste.
Réponse de le 15/06/2014 à 1:32 :
Les gouvernants russes ont fait pire. Il n'y aurait pas eu d'agent orange au Vietnam sans le soutien du communisme, pas d'Afghanistan sans l'intervention préalable russe, pas de Pinochet sans les interventions russes en Amérique latine, Cuba, Vénézuéla etc, pas de problème ukrainien, géorgien, tchétchène etc sans Poutine et on peut on peut continuer la liste.
Réponse de le 15/06/2014 à 9:43 :
Le voilà, l'éternel Patroche, indéboulonnable, et ses dithyrambes à tout ce qui est pourri de ce monde, sa défense sans ambages de la politique des néo-Conservateurs américains, des technocrates les plus corrompus de Bruxelles et son anti-Poutinisme de premier degré. Retournes à tes Reader's Digest, à tes cahiers du "Monde", à tes "Libé", mais, de grâce, épargne-nous de tes commentaires à trois balles.
a écrit le 14/06/2014 à 12:38 :
Et toujours pas de juge "indépendant" pour instruire le déclenchement d'une guerre sur de fausses preuves et la déstabilisation complète d'un Etat et d'un pays ? Parce que l'affaire BNP Paribas, à côté...
Réponse de le 15/06/2014 à 1:33 :
Un peu comme pour l'Ukraine, la Géorgie, le véto en Syrie, la Tchétchénie etc
Réponse de le 15/06/2014 à 15:06 :
Non, ce serait plutôt à cause du Vietnam, de l'Irak, de la Libye. Pour vous un pays membre de l'ONU n'a pas le droit d'iutiliser son véto sans l'accord US?
a écrit le 14/06/2014 à 11:59 :
Et bien, comme ils sont un peu busy busy avec l'Ukraine, ils doivent faire patienter leur bourbier Irakien.
C'est beau l'axe du Bien au petit matin
Réponse de le 15/06/2014 à 1:36 :
En quoi sont-ils responsables ou dans un bourbier ? Les querelles chiites sunnites ne datent pas d'hier et ne sont pas localisées à l'Irak.
Réponse de le 15/06/2014 à 9:52 :
Oh oui c'est vrai, les occidentaux n'ont rien a faire dans la 1er et la 2nde guerre du golfe, d'ailleurs au Vietnam c'était une querelle entre campagne et ville, au chili et en argentine entre fermiers et citadins et en afghanistan entre les femmes et les hommes. Merci pour votre aide précieuse au niveau géopolitique.
Réponse de le 15/06/2014 à 15:07 :
Rappelez nous qui a mis l'Irak à feu et à sang?
a écrit le 14/06/2014 à 11:43 :
A l epoque de l'intervention Américaine en Irak, les USA avaient besoin de pétrole.
Aujourd’hui ils en vendent, et leur intérêt est de maintenir un cour élevé pour rester rentables.
Je ne dit pas qu'ils sont derrière l'EIIL, mais qu'il est plus que possible qu'ils aient décidé de laisser faire, par intérêt économique primant sur l’intérêt humanitaire.
Réponse de le 15/06/2014 à 1:37 :
Poutine a plus d'intérêts à faire monter les cours du pétrole
a écrit le 14/06/2014 à 11:15 :
Le pire c'est que tous ces mouvements islamistes sont financés par le Qatar, l'Arabie Sahoudite.... Il faut s'attaquer à la source. Ce sont ces pays pétroliers que les Américains auraient du attaquer en 2003!
Réponse de le 14/06/2014 à 11:24 :
Les sionistes américains préfèrent que les musulmans se déchirent la gueule entre eux car c'est bon pour leurs affaires... De plus l'exploitation du gaz de schiste tire vers le bas le coût de l'énergie.
Réponse de le 14/06/2014 à 11:26 :
Et oui, et c'est qui, qui avaient raison et qui ont encore raison aujourd'hui ? Mme Lepen et tous ses Conseillers !
Réponse de le 14/06/2014 à 11:33 :
Eh ! n'osez surtout pas parler mal de nos amis Qatari ni des Saoudiens qui nous achètent des Airbus et nos clubs de foot, ils sont des grands amis de France.
Réponse de le 14/06/2014 à 16:04 :
+ UN !
Réponse de le 15/06/2014 à 1:49 :
Les mouvements islamistes d'Irak se financent principalement par eux mêmes. Accuser systématiquement le Quatar et l'Arabie Saoudite est une analyse erronée incohérente de plus avec la proximité fréquente entre ces pays et les Etats-Unis qui soutiennent la stabilité en Irak. Par contre on remarquera que l'équipement des islamistes est principalement russe, y compris sur la photo de l'article et tous les pays disposant du pétrole Lybie, Irak etc voient les opposants en disposer largement. La hausse du pétrole profite pleinement au gouvernement russe qui a besoin d'un barril a plus de 110$ pour son économie à 70% basée sur les énergies fossiles.
Réponse de le 15/06/2014 à 12:49 :
Bien entendu, les mouvements armés se financent tous seuls, Poutine arme les plus farouches ennemis de ses alliés et ce sont les marmottes qui mettent le chocolat dans le papier alu.
a écrit le 14/06/2014 à 10:54 :
l'Amérique de BUSH et D'Obama est la pire que nous ayons connue. L'Amérique de F.D. Roosevelt et de Lincoln est décidément bien loin.
Réponse de le 14/06/2014 à 11:09 :
tout çà, c'est de la faute à Christophe COLLOMB.
Réponse de le 14/06/2014 à 11:36 :
Et pourtant c'est l'Amérique chérie de nos dirigeants et de nos médias. Ceux-ci ont toujours préféré de critiquer Bruxelles et l'UE à critiquer le Big Brother américain, c'est décidément le monde à l'envers, l'aberration la plus totale. Pauv' France....
a écrit le 14/06/2014 à 10:49 :
Comme d'habitude, en toute impunite les USA mettent le foutoir dans le monde entier, et les europeens se couchent et les suivent comme des laches
Réponse de le 14/06/2014 à 11:11 :
à part HOLLANDE, qui voulait les suivre pour attaquer la Syrie ?
Réponse de le 14/06/2014 à 11:38 :
Est-ce que c'était le même discours que vous aviez quand "la France unie par les médias" disait d'une seule voix: il faut abattre ce tyran Saddam Hussein ? mes doutes...
Réponse de le 14/06/2014 à 12:35 :
Depuis l'assassinat de Allende au Chili par la Cia qui a placé a sa place le "philantrhope "Pinochet", les talibans afghans sponsorises, finances et formes par la Cia dans les annees 80, je suis depuis longtemps pour une France independante et clairvoyante. Les Egyptiens pleurent Moubarak qui leur assurait la stabilite et des revenus du tourisme. En Egypte le tourisme est mort depuis leur pseudo revolution sponsorisee par les USA et ses caniches occidentaux.
Réponse de le 15/06/2014 à 1:54 :
@ Laches : blabla. Et les allemands regrettent Hitler, les italiens Mussolini etc. Qui a attaqué l'Afghanistan : les russes. Les égyptiens n'ont pas eu à être "sponsorisés" pour se révolter comme d'autres pays arabes si vous connaissiez la réalité de ces pays.
a écrit le 14/06/2014 à 10:24 :
co mme en france c est pas ollason 1er qui vas redepresser le pays !!
a écrit le 14/06/2014 à 10:15 :
le résultat d'une politique criminelle.
a écrit le 14/06/2014 à 10:09 :
Saddam c'était le dictateur qui leur fallait. Il savait comment leur parler et ce qu'il fallait faire dans des situations difficiles.
Aujourd'hui, les maîtres de l'Irak n'ont pas de charisme. Ils exécutent mais voilà ça s'arrête là. Il n'y a même pas de quoi faire un bon film à Hollywood.
Alors larguer à nouveau des bombes US, ça n'accroche plus personne surtout en plein de Mondial de football. Les gens veulent du sensationnel, des frissons chaque seconde à chaque coin de rue.
Qui pourra recréer cette ambiance festive et chaleureuse qui animait autrefois l'Irak ?
a écrit le 14/06/2014 à 10:08 :
ces pays moyennageux ont besoin de dictature (idem pour le magreb) ... il fallait laisser saddam à l'oeuvre , dur à admettre et pourtant vrai .
a écrit le 14/06/2014 à 9:48 :
John McCain c'est le cretin qui voulait frapper la Russie il y a 1 Mois ? Merci les USA ,pour le grands bordel que vous avez engendré partout dans le monde ...
Réponse de le 15/06/2014 à 1:58 :
Comme si c'étaient eux les responsable de tous les problèmes. On lit beaucoup de bêtises et manque de culture dans ces commentaires, mais là vous êtes au top du manque de réalisme et d'objectivité.
Réponse de le 15/06/2014 à 12:46 :
Vous avez raison, ce ne sont pas du tout les USA et leurs alliés qui ont mis le feux à la région, ce sont ces affreux martiens.
a écrit le 14/06/2014 à 9:47 :
Obama a raison : il ne peut rien faire tant qu'on n'a pas la réponse à la question : pourquoi les USA ont attaqué l'Irak en 2003 ?
Réponse de le 14/06/2014 à 9:56 :
Car Sadam ne voulait plus être payé en dollars. En plus les compagnies pétrolières anglo-américaines ont mis ainsi la main sur des réserves de pétrole et de gaz d'excellente qualité !
a écrit le 14/06/2014 à 9:28 :
Je ne pense pas que cela soit dans l'intérêt des US que les djihadistes puissent être repoussés voire anéantis, car ils servent la stratégie des US d'éclatement des pays arabes ex-nationalistes et surtout d'alimenter la rébellion terroriste syrienne de supplétifs terroristes Irakiens
Réponse de le 15/06/2014 à 12:44 :
Au pire, avec les stocks d'armes récupérés dans les bases irakiennes, l'EIIL pourra lancer une nouvelle offensive en Syrie.
a écrit le 14/06/2014 à 9:26 :
qui arme, finance, et organise tous ces sunnites en afrique noir, en irak, en syrie, et ailleurs dans le monde?
les emirats? l'arabie saoudite? le quatar? la turquie? l'algerie?...
Car c'est là qu'il faudrait agir, bien que cela soit difficile car ce sont tous des "alliés" us.
Réponse de le 14/06/2014 à 9:56 :
Demandez-vous qui contrôle l'état profond aux USA et vous aurez la réponse ...
Réponse de le 15/06/2014 à 12:43 :
La bonne question c'est : "Les emirats? l'arabie saoudite? le quatar? la turquie?" ces pays pourraient-ils faire quoi que ce soit sans obtenir au préalable l'accord de leur donneur d'ordre?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :