Le Japon redevient exportateur de matériel militaire

 |   |  448  mots
Selon les nouvelles règles, approuvées par Washington, le Japon s'interdit toutefois les exportations d'armes qui pourraient représenter une menace pour la paix et la sécurité mondiales, et le gouvernement s'assurera au préalable contre tout risque de ré-exportation vers un pays tiers.
Selon les nouvelles règles, approuvées par Washington, le Japon s'interdit toutefois les exportations d'armes qui pourraient représenter une menace pour la paix et la sécurité mondiales, et le gouvernement s'assurera au préalable contre tout risque de ré-exportation vers un pays tiers. (Crédits : Reuters)
Pour la première fois depuis 1967, le Japon va vendre des armements à l'étranger, comme l'a décidé le Premier ministre conservateur Shinzo Abe, qui a également autorisé l'armée du pays à participer à des manœuvres avec des contingents étrangers.

Le Japon s'apprête à donner le feu vert à ses premières exportations d'armement, avec la vente de capteurs aux Etats-Unis, après avoir assoupli les règles qui lui interdisaient de vendre à l'étranger des équipements militaires, a indiqué dimanche la presse nippone.

Mitsubishi Heavy Industries veut exporter ces capteurs à haute performance qui seront utilisés par les Etats-Unis dans son système de missiles de défense, le PAC-2, destiné à être vendu au Qatar, a précisé le quotidien des affaires Nikkei, sans citer de source.

Interdiction levée en avril

Le Japon avait levé début avril l'interdiction de vendre des armes à l'étranger qu'il s'était imposé en 1967. Le pays peut ainsi se joindre à des programmes conjoints de développement dans l'armement et renforcer son industrie de la défense.

Tokyo peut désormais exporter du matériel militaire à des pays qui se situent le long de voies maritimes par lesquelles transitent les indispensables et vitales importations de pétrole et de gaz du Japon.

Selon les nouvelles règles, approuvées par Washington, il s'interdit toutefois les exportations d'armes qui pourraient représenter une menace pour la paix et la sécurité mondiales, et le gouvernement s'assurera au préalable contre tout risque de ré-exportation vers un pays tiers.

Un système de missiles de défense pour le Qatar

Le Japon estime que le système de missiles de défense destiné au Qatar ne risque pas d'envenimer un conflit en cours, a ajouté le Nikkei, qui précise que la décision devrait être annoncée d'ici la fin du mois.

Après avoir autorisé les exportations militaires, le gouvernement a pris le 1er juillet la décision historique d'autoriser les forces armées nippones à participer à des opérations militaires extérieures afin d'aider des alliés, une première depuis l'instauration en 1947 d'une Constitution pacifiste.

La menace chinoise

Pour justifier ses choix, le Premier ministre conservateur Shinzo Abe invoque depuis des mois les menaces croissantes pour le Japon et ses habitants, dans une allusion claire aux ambitions régionales de la Chine, dont l'augmentation du budget militaire est chaque année à deux chiffres.

Cette évolution approuvée par Washington constitue un tournant majeur dans l'histoire du pays depuis la fin de la dernière guerre, car derrière la formulation de "droit à l'auto-défense collective" se cache en fait la possibilité d'engager les soldats nippons dans des opérations militaires extérieures afin d'aider des alliés, au premier rang desquels les États-Unis.

Concrètement, des soldats japonais pourront secourir des forces d'un pays allié attaquées et ce même si le Japon n'est pas directement attaqué lui-même.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/07/2014 à 13:57 :
Le japon va devenir le bras agressif des américains sur le théatre extérieur du pacifique comme le fut les cubains de fidel castro pour le compte de l'ex URSS!
a écrit le 07/07/2014 à 13:35 :
Je ne vois pas comment le Japon peut se prémunir des risques de ré-export de son matériel militaire. Il cherche à combler son déficit commercial, en devenant vendeur d'arme.
a écrit le 07/07/2014 à 13:31 :
Hai hai hai ,un nouvel arrivant sur le marché florissant et qui risque d'exploser de l'armement !Au detriment de qui ? Actuellement les USA premier ,la Russie seconde ,la Chine troisieme ,l'Allemagne quatrieme et la France cinquieme.Le yen est une monnaie forte comparé au yuan chinois et au rouble russe !Donc c'est vers des marchés hautement solvables que ces exportations visent !Mais ces marchés étaient deja pris par qui ? Et les japonais s'équipaient avec quel materiel militaire ? Les USA ,maitre absolu des ventes d'armes dans ce coin du monde depuis 70 ans voient arriver frontalement un nouveau concurrent qui risque de ne pas leur faire de cadeau ......Tensions à venir peut etre sur d'autres secteurs !Les americains mettent en avant leur bouclier nucléaire pour proteger le Japon mais si ça frictionne trop entre les deux sur ce sujet ,ils n'oseront pas jusqu'a le remettre en cause ça decridiliserait leurs position ailleurs .Les japonais peuvent jouer sur du velours.....
a écrit le 07/07/2014 à 8:56 :
Je ne dirais qu'un mot comme dit Jules Edouard Moustique Banzai.
a écrit le 07/07/2014 à 8:28 :
Le Japon obéit à ses maitres américains qui vont l'entrainer dans la guerre.
Il faut se rappeler qu'Obama a fait le tour d'Asie dernièrement pour convaincre les gouvernements de pleinement s'allier aux états-unis.
Les Philippines suivent ainsi le même processus, contre l'avis de sa population et de sa propre constitution( qui interdit les bases étrangères), le gouvernement a décidé d'obéir aux états-unis pour entrer en guerre contre un ennemi qui n'est pas le leur.
Les américains cherchent délibérément le conflit avec la Chine et refusent tout traité avec elle( et la chine en propose) qui pourrait faire baisser les tensions. Dans l'esprit américain, on ne peut pas être second, on doit toujours être premier, le winner, donc tout sera fait, même, créer une guerre mondiale, pour empêcher que la Chine ne dépasse les états-unis. Nous assistons à la création de l'équivalent de l'OTAN mais du côté du pacifique; ces traités militaires sont secondés par des traités économiques pour faire fusionner toutes les normes, les brevets, les marchés, les libertés, au profit du droit exclusif américain; l'objectif est de constituer un empire pour sauver le dollar( comme monnaie internationale) et contrer la réémergence de l'empire chinois ainsi que son annexe d'organisation du traité de coopération de Shanghai. On voit bien que dans quelques années, le monde sera de nouveau coupé en 2, comme avant 1989; il y a en ce moment une tentative de doublement des institutions internationales par la Chine, on aura peut-être à terme 2 ONUs ou une modification du conseil permanent de sécurité au profit de la Chine. Selon toute logique les USA créeront un false flag pour éviter d'en arriver jusque là. Comme en 1914 on espère que ce sera alors le der des ders, elle sera juste teinté d'armes nucléaires.
a écrit le 07/07/2014 à 1:38 :
L'Italie et le Japon étaient les alliés des Nazis. Les USA les ont désarmés en 1945. Et là ils les réarment. Si le Japon redevient militaire, c'est pas bon pour la région, avec la Chine en face.
Réponse de le 07/07/2014 à 13:17 :
Les japonais ont pris deux toutes petites bombes atomiques sur le museau .C'est un pays trés petit grand comme l'Aquitaine avec 120 millions d'habitants de plus en plus vieux dessus;Si un nouveau conflit avec une composante nucléaire devait exister ,ils risquent tout simplement vu leur concentration l'extermination pure et simple
Réponse de le 08/07/2014 à 12:02 :
Japon = 378 000 km2, Aquitaine = 41 000 km2
a écrit le 06/07/2014 à 18:43 :
LA VENTES DARMES ET LEURS FABRICATION DANS UN BUT DE RENTABILITER ET DESSASTREU POUR LA PAIX DANS LE MONDE???
Réponse de le 07/07/2014 à 14:01 :
Qui est le prédateur de l'homme ??
a écrit le 06/07/2014 à 12:20 :
en fait de la menace militaire , le gouvernement japonais cherche des devises pour redresser son économie engluée dans une dette pharaonique , donc il essaie de chercher une porte de sortie et grâce a sa technologie peu réussir , par contre son secteur électronique est malade et le gouvernement japonais le sait bien donc il a décidé de changer son fusil d'épaule avant d'autres mauvaises nouvelles
Réponse de le 06/07/2014 à 16:38 :
Normal le Japon est un pays de vieux conservateurs, qui n'offre aucun avenir à sa jeunesse, comme la France qui suit le même chemin.
Réponse de le 06/07/2014 à 21:06 :
Pas vraiment une histoire de renflouement, c' est mort... plutôt ceci, ce qu' à du mal a dire la dépêche, les autorités japonaises veulent la guerre, comme les us et comme l' europe la voudront.. reste à voir si comme l' autriche-hongrie en son temps... rasé Pékin, Islamabad, Damas ou Kaboul ne donnera pas de taf au chomedu à Détroit ( c' est Détroit qu' il faudrait rasé pour çà.. ).
Prit dans courrier internationnal :
La polémique fait rage sur les réseaux sociaux japonais : le générique des émissions sportives sur la Coupe du monde est jugé trop va-t-en guerre par de nombreux internautes. Intitulé “NIPPON”, “le single fait penser à un chant guerrier par ses paroles, prônant la ‘pureté du sang’ des Japonais et évoquant une bataille funeste”, peut on lire dans le Tokyo Shimbun.



La chanson écrite et interprêtée par la vedette Shinna Ringo divise ses fans : “Cherche-t-on à provoquer les pays à ‘sang mêlé’ ?” ou encore “Pourquoi en faire tout un foin, la chanson est très bien”, peut-on lire sur Twitter. NIPPON a été créé à la suite d’une commande de la NHK, le groupe public de radio télévision japonais, dont le président avait provoqué un scandale en tenant des propos révisionnistes. L’indépendance éditoriale de la NHK à l’égard du gouvernement conservateur d’Abe avait également été remise en question depuis la nomination de la nouvelle direction début 2014.

“Il se pourrait que ce soit la maison de disque (Universal Music) qui a spécialement demandé que le morceau soit nationaliste, de sorte que le single se vende bien dans un contexte de droitisation de l’opinion publique”, commente le conférencier Kyohei Miyairi, spécialisé dans la sociologie de la musique, cité par le Tokyo Shimbun.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :