"Monsieur Juncker, dans la pizza je mets d’abord le jambon ? " ironise un twittos grec

 |   |  473  mots
Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne
Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne (Crédits : reuters.com)
En disant qu'il préférait voir des "visages familiers" au pouvoir en Grèce, le président de la Commission européenne a suscité une vive réaction de l'opposition de gauche, qui dénonce une "ingérence grossière" dans la campagne présidentielle grecque. Le premier tour du scrutin est prévu ce mercredi.

A quelques jours du premier tour de scrutin des élections présidentielles en Grèce, Jean-Claude Juncker a enflammé la campagne électorale qui s'achève. Invité jeudi soir d'une émission sur la télévision publique autrichienne ORF III, le président de la Commission européenne a déclaré qu'il "n'aimerait pas que des forces extrêmes arrivent au pouvoir" en Grèce.

Interrogé sur le parti de gauche Syriza, il a indiqué ne pas vouloir s'exprimer sur un parti politique en particulier, avant d'ajouter que "ma préférence serait de revoir des visages familiers en janvier".

"J'aimerais que la Grèce soit gouvernée par des gens qui aient un regard et un cœur pour les pauvres gens en Grèce -et ces pauvres gens sont nombreux-, mais aussi qui comprennent la nécessité des processus européens", a-t-il dit.

 "Juncker vote pour Samaras"

Des déclarations qui ont provoqué la réprobation de l'opposition en Grèce et beaucoup d'ironie sur les réseaux sociaux. "Juncker vote pour Samaras (l'actuel premier ministre grec, conservateur, ndlr)", titrait samedi, le quotidien Avghi, proche du Syriza.

"Une provocation pour le pays" selon Panos Skourletis, porte-parole du Syriza, pour qui Jean-Claude Juncker s'est "ingéré de façon grossière" dans le débat politique grec, alors que se profile la possibilité de législatives anticipées début 2015.

Antonis Samaras a en effet décidé d'avancer, de deux mois l'élection du président de la République par les députés, dont le premier tour est prévu mercredi. En cas d'échec à trouver une majorité parlementaire pour ce scrutin, des législatives seront organisées qui pourraient aboutir à une arrivée au pouvoir de Syriza, favori dans les sondages.

"Qu'ils ne se bercent pas d'illusions les cercles conservateurs en Europe, qui tendent la main ces derniers jours à la Grèce et à la démocratie (...) car les Grecs n'ont pas peur et ne sont pas pris en otage", a indiqué samedi après-midi Alexis Tsipras, chef de la gauche Syriza.

Le hashtag #GreeksAskJuncker fait un carton en Grèce

 Sur le réseau social twitter, le hashtag #GreeksAskJuncker était encore le plus utilisée samedi matin en Grèce pour tourner en dérision les propos du président de la Commission européenne.

"Dans la pizza, je mets d'abord le jambon et après le poivron ou d'abord le poivron et après le jambon ?", demandait un internaute à l'ancien Premier ministre luxembourgeois.

"Nous avons des élections de parents d'élèves à l'école demain, une suggestion ?",

Le commissaire européen en charge des Affaires économiques, Pierre Moscovici sera à Athènes lundi et mardi pour assurer les Grecs du "soutien" de l'Europe et de la nécessité de poursuivre les réformes, a-t-il annoncé sur son compte twitter jeudi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/03/2015 à 10:45 :
MONSIEUR JUNKER,
J AI ETE CONSEILLEE PAR UN INGENIEUR DE CHEZ AREVA QUI ETE TRISTE DE ME VOIR RENTRER BREDOUILLE ET SUR UN COUP DE TETE .IL PARTAIS TRAVAILLER CHEZ AREVA EN ALGERIE .DEPUIS 2010 PERSONNE NE M AIDE PERSONNE NE ME SOUTIENT .TOUT CE QU ILS SAVENT FAIRE C EST M APPELLEER POUR ME DIRE QU IL ME FONT DES CREDITS PARCEQUE JE SUIS UNE FOLLE UNE PROSTITUER ET JE DOIT PAYER UN CREDIT VOITURE LEASING FAIT PAR UN FONCTIONNAIRE UN MOHAMED QUI M AVAIT DEPOSER A GAFSA ALORS QUE JE N AI JAMAIS ETE A GAFSA JE SUIS OTOMATIQUEMENT CONFENDUE OU DOUBLER RUINER PAR DES CREDITS EN TUNISIE ALORS QUE JE N AI PAS MAIS J AI ENVIE DE PASSER A AUTRE CHOSE QUI DEMANDER L ARGENT A LA FAMILLE ,J AURAIS AIMER RESTER TRAVAILLER A AUBAGNE OU A VERSAILLE OU A CHARTRES LA DOUBLE FISCALITE JE NE SUIS PAS RESPONSSABLE DEMANDER A L A P I ET LES BANQUES ET ASSURANCES.
a écrit le 14/12/2014 à 20:17 :
Les têtes familières de l'Europe et de la bruxellocratie, ras le bol. Dehors !
a écrit le 14/12/2014 à 18:04 :
Il ne faut pas oublier que c'est la mère Merkel qui a fait nommer Junker, cherchez l'erreur.
a écrit le 14/12/2014 à 15:26 :
Cela s appelle une crêpe bretonne .
a écrit le 14/12/2014 à 14:07 :
Plus il parle et moins il est écouté ,les gens ne veulent plus entendre ces élites déconnectés du peuple ,vite dehors et laissons les peuples refonder eux mêmes la démocratie .
a écrit le 14/12/2014 à 14:02 :
Nous, nous aimerions voir de nouvelles têtes dans les institutions européennes.
a écrit le 14/12/2014 à 13:04 :
Europe = panier de crabes en putréfaction !
a écrit le 14/12/2014 à 9:41 :
Monsieur Junker se la joue facile. C'est quand même lui qui est au pouvoir de l'Europe et qui détruit tous les emplois des pays européens pour en donner encore plus aux grands groupes multinationaux. L'Europe a l'origine devait servir a tous pour le libre échange des produits. Hors les citoyens n'en bénéficient pas, par contre les groupes multinationaux et les plus riches de nos pays eux ont trouvés des niches fiscales... Cherchez l'erreur! Après ils s'étonne que la plupart on veut sortir de cette Europe? On avait dit oui à l'Europe qu'on nous avait promis mais cette "Europe" n'a jamais vu le jour!
Réponse de le 14/12/2014 à 10:07 :
eh! oui, pourtant certains nous avait prévenu : cette europe, n'est pas pour les peuples, ainsi que cet euro(vu ce que nous y avons perdu ! ), mais pour des affairistes!!" tant pis pour nous! ils ne lacheront rien, du fait qu'ils ont tout à y gagner!! ils nous laisseront sur le carreau!!!!
Réponse de le 14/12/2014 à 11:11 :
Si l'Europe rêvée n'a jamais vu le jour ce n'est pas faute des pro européens mais bien des états puisque c'est bien eux qui décident de mettre en commun ou non des fonctions. Ainsi il n'y a jamais eu l'unanimité nécessaire pour faire une harmonisation sociale, fiscales, budgétaires, de politique extérieure, ou militaire...par exemple
a écrit le 14/12/2014 à 9:22 :
Comment un mec comme ca peut il être encore a la place qu'il occupe ?peut être il vaut mieux l'avoir dans la lumière que dans l'ombre il fait moins de dégât...par contre confirme que l'Europe et belle et bien un panier de crabes pourries !
a écrit le 14/12/2014 à 9:08 :
Les politiques ont cette faculté a oublié qu’une partie de la crise est de leur fait, plus particulièrement pour ce Monsieur peu recommandable aux yeux de l’éthique et du respect des citoyens de l’Union par son action fiscale très profitable au Grand Duché mais sur le dos des autres pays. Le cas de M. Juncker est typiquement la représentation politique immorale de l’Europe d’un côté pour une majorité de citoyens de l’Union il est le symbole de l’homme d’un discours très!!!européen et de l’autre le gangster qui poignarde cette même Europe , de l’autre côté le politique de l’Union au niveau chefs d’Etat et chefs de gouvernement avec l’appui des députés propres!!!! du parlement qui eux choisissent dans la maffia politique pour élire un représentant de leur caste et qui de ce fait ne peut pas être celui des citoyens de cette Union.!!!! car trop impliqué dans le déclin européen. Ce décalage entre le politique déconnecté de la pensée citoyenne et la caste des élus!!!! du tout permis même le gangstérisme, personnel ou institutionnel, couvert par un mot POLITIQUE est la réalité de bien des pays de cette Union. La France n’y échappe pas bien au contraire et qu’elle soit de droite ou de gauche L’affairisme personnel ou institutionnel est le mode de gouvernance de la France. Personnel par l’incroyables nombre d’élus condamnés pour affairisme mais toujours soutenus par les gouvernances des partis jusqu’au niveau gouvernemental, le nombre d’élus dont la famille profite directement soit par des places réservées!!! soit par des postes que l’on s’échange au fur et à mesure des années entre amis de bon aloi politique et enfin en gérant la Constitution par ses propres pairs donc plus facilement interprétable. Alors si les grecs votent à gauche ce qui est leur droit fondamental M. Juncker et une grande partie de la classe politique européenne ne comprendra même pas qu’elle est le fil conducteur de ce ras le bol même si les grecs ont aussi une partie de responsabilité dans leur déclin. La Grèce à gauche d’autres iront peut-être à l’extrême droite et au fil de la médiocrité politique peut-être vers la fin ce beau rêve d’une grande Europe puissante économiquement dans laquelle le citoyen aurait trouvé sa place mais que les politiques ont accaparés pour eux.
Réponse de le 14/12/2014 à 10:10 :
EXCELLENT !
Réponse de le 14/12/2014 à 13:01 :
EXCELLENT !!
a écrit le 14/12/2014 à 8:48 :
ce personnage critique les angais mais realise la meme chose
avec les capitaux qu'il a voler a l'europe
il doit rembourser les somme voler par evasion fiscal
avec l'aide de merkel et de hollande
a écrit le 14/12/2014 à 7:25 :
Junker, le copain des exilés fiscaux.
a écrit le 14/12/2014 à 7:22 :
A la retraite Junker.
a écrit le 14/12/2014 à 7:04 :
C'est la mafia cette commission européenne!
a écrit le 14/12/2014 à 7:02 :
Junker dehors et vite !!!
a écrit le 13/12/2014 à 21:56 :
Junker sera traduit un jour devant un tribunal pour crime social , économique, humain contre les populations européennes...
a écrit le 13/12/2014 à 19:25 :
c'est le même Juncker qui refuse une pétition d'un million d'Européen contre le traité Atlantique sur prétexte que c'est un point non prévu dans la constitution, par contre se poser la question de la volonté des citoyens ça c'est laissé de côté.

Nous avons la preuve que la fameuse démocratie européenne n'est qu'une dictature bureaucratique qui sacrifie ses peuples pour l'intérêt de minorités voir pire une trahison en faveur d'un pays tiers pas si amical.
Réponse de le 13/12/2014 à 19:59 :
tout à fait de votre avis! + UN
Réponse de le 14/12/2014 à 14:59 :
exact, on est les dindons de la farce. cependant je tiens à souligner que les économies occidentales ne sont en rien libérales et capitalistes. on est loin de la concurrence pure et parfaite d'Adam.
a écrit le 13/12/2014 à 19:23 :
... sur un siège éjectable on dirait ?
a écrit le 13/12/2014 à 19:11 :
Il voulait dire des copains ....
a écrit le 13/12/2014 à 18:34 :
des gros maffieux dans cette commission européenne! un scandale sans nom!!!!!
a écrit le 13/12/2014 à 18:33 :
Juncker n'a qu'à placer Angela Merkel à la tête de la Grèce!
Comme c'est l'Allemagne qui décide de tout de toute façon!
a écrit le 13/12/2014 à 18:31 :
C'est là que tu vois qu'il préfère un "bon" américain ou un banquier... A jeter, cette engeance...
a écrit le 13/12/2014 à 18:10 :
"J'aimerais que la Grèce soit gouvernée par des gens qui aient un regard et un cœur pour les pauvres gens en Grèce -et ces pauvres gens sont nombreux-, mais aussi qui comprennent la nécessité des processus européens", a-t-il dit.

Ce gars-là ne manque pas de cynisme ! Il ose parler des "pauvres gens" de Grèce pendant que la commission qu'il préside dicte les politiques d'austérité contre elle, laissant un pays exsangue avec un taux de chômage à plus de 25% et une dette qui ne cesse de croître.
a écrit le 13/12/2014 à 18:01 :
pour pouvoir mettre du jambon il fallait au moins de la pate a pizza n est il pas les Sirtaki hi hi
a écrit le 13/12/2014 à 17:44 :
"pour assurer les Grecs du "soutien" de l'Europe et de la nécessité de poursuivre les réformes, " mauvaise nouvelle pour la grèce, elle va encore plus s'enfoncer dans la misère (enfin, la population, pas les riches).
Réponse de le 13/12/2014 à 18:37 :
ma grand mere m avait toujours dit il vaut mieux etre riche que miserable Elle n avait pas tort la citoyenne
a écrit le 13/12/2014 à 17:42 :
Il faut arrêter de dépenser notre argent pour soutenir des pays pas encore prêts pour l'Europe
Laissons sortir la Grèce et concentrons nous sur une Europe intégrée (armée fiscal social ) sur le périmètre du traité de Rome
a écrit le 13/12/2014 à 17:42 :
De toute façon ce type devrait être en prison ou au moins ne pas s'occuper d'affaires publics. Mais en même temps il représente bien ce qu'est la commission européenne, une cour au service des financiers et contre les peuples européens.
Réponse de le 13/12/2014 à 19:10 :
exact ! le fric pour la cour", la misère pour les peuples!!! jusqu'à quand supporteront nous cela?? !......
a écrit le 13/12/2014 à 17:08 :
Juncker en bon soldat de Merkel voudrait annexer la Grèce. ...le peuple va finir par virer Samaras et l'Allemagne et le Luxembourg devront accepter de payer ou voire l'Europe s' effondrer. Super Mario a déjà un doigt sur la gâchette du QE et une main dur la poignée du siège éjectable.
Réponse de le 13/12/2014 à 17:19 :
Drole de facon de voir les choses. Eh mon vieux mets toi au travail et rapidement sinon les jours de ton pays dans la zone EURO sont calculés. Tu peux pas posseder de límmobilier comme tout Francais et profiter dúne monnaie stable. La France doit sortir de lÉURO avec la GRece. SIC !!!
Réponse de le 13/12/2014 à 23:09 :
Je bosse 50 h par semaine. ..mais on me dit que c'est pas assez et que je suis trop paye....par rapport à qui?
Réponse de le 14/12/2014 à 9:26 :
@le merle , apparemment votre réponse c est trompée de post .
a écrit le 13/12/2014 à 16:44 :
Cette U.E. de droite et d'abord financière , nous entraîne dans un trou .
a écrit le 13/12/2014 à 16:41 :
que les grec vire le triumvira junker merkel hollande
et les trainer en justice pur evasion fiscal
a écrit le 13/12/2014 à 16:38 :
Faut le comprendre ,aussi !
Entre vieilles canailles on s'entend beaucoup mieux !
Au fait , quelque un sait quand il rend les sous ?
a écrit le 13/12/2014 à 16:29 :
0 et L'Europe va bientôt être satellisée !
a écrit le 13/12/2014 à 16:23 :
Il ne doute de rien et surtout pas du ridicule.
L' Europe va exploser et le père Junker y sera pour quelque chose. (Fraude fiscale ).
Plus c'est gros et plus cela voudrait passer. Foutez moi ça dehors.
Je pense que les Grecs ont compris la leçon !!!!!!!
a écrit le 13/12/2014 à 16:21 :
La messe est dite. Pauv' Grèce, no way….
a écrit le 13/12/2014 à 16:13 :
Les Grecs n'ont plus rien à perdre. Plus les Juncker , Moskovici et cie soutiennent le gouvernement fantoche en Grèce, plus ils renforcent le vote Syriza.
Réponse de le 13/12/2014 à 18:01 :
juncker est un bon menteur

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :