Le FMI attend du G20 des engagements

 |   |  303  mots
(Crédits : DR)
Pour le FMI, l'urgence est désormais de nettoyer le système financier et de recapitaliser les banques.

À quelques jours du G20 de Londres, le directeur général du FMI met en garde contre toute attente excessive. Il ne faut pas attendre « grandchose de nouveau » du sommet du 2 avril, explique Dominique Strauss-Khan, qui anticipe un communiqué final « pas très différent » de celui rédigé par les ministres des Finances du G20 à Rome. L'enjeu est surtout « un engagement ferme des chefs d'État et de gouvernement » à mettre en oeuvre les orientations recommandées.

Faire davantage en 2010

Invité au G20 de Londres, Dominique Strauss-Khan entend insister sur la nécessité de nettoyer au plus vite les comptes des banques. « On peut injecter autant d'argent que l'on veut dans les économies, cela ne donnera rien aussi longtemps que le secteur financier n'aura pas été assaini. » Selon lui, « un dollar utilisé pour nettoyer les bilans des banques est aujourd'hui beaucoup plus efficace qu'un dollar investi dans la construction de nouveaux ponts ». Le FMI chiffre à 2.200 milliards de dollars les pertes potentielles pour les banques liées à la crise des subprimes. Mais, en janvier, les banques n'avaient reconnu que 792 milliards de dollars de pertes et provisions. Elles n'avaient en outre levé que 826 milliards de dollars, dont 380 milliards sous forme d'aide d'État. Si les grandes économies se sont engagées à injecter l'équivalent de deux points de PIB dans l'économie mondiale en 2009, elles doivent se « préparer à faire davantage en 2010 si cela est nécessaire », estime le patron du Fonds. Il plaidera également pour un doublement rapide des ressources du Fonds. Les flux de capitaux vers les pays émergents devraient en effet passer de 466 milliards de dollars en 2008 à 165 milliards seulement en 2009, selon l'Institute of international finance. Dominique Strauss- Khan estime également qu'il faut accélérer la réforme des quotas du FMI afin d'assurer une meilleure représentation des grands pays émergents.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

... bien sûr, donnez aux banquiers !!! ... à l'economie réelle RIEN !!! ... et que la fête continue !!! ... des faux socialistes suivent les politiques des ultra-libéraux, eux qui ont tout permis pour que les bulles financières puissent exister et détruire des efforts réalisés pendant des decennies !!! ... le monde (politique/financier est en mains des sacrés malins !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :