Les eurodéputés soutiennent un plan controversé pour les immigrés "hautement qualifiés"

Le 4 novembre, la Commission des libertés civiles du parlement européen a approuvé le système de carte bleue pour les immigrés hautement qualifiés. Le texte fixe le salaire minimal obligatoire à 1,7 fois le salaire national moyen.

Le système de carte bleue, initiative de la Commission européenne destinée à attirer des immigrés hautement qualifiés, pour remédier aux pénuries en matière de travail et de compétences, a rencontré un large soutien des députés européens. La plupart des décideurs européens sont d'accord sur la nécessité de mettre en place un tel système pour rattraper l'Amérique du Nord dans la course aux cerveaux.

Cependant, il s'est avéré que les opinions divergeaient entre les Etats membres et les partis politiques sur la définition du terme «main d'?uvre hautement qualifiée». Le texte amendé par la commission comporte une définition de compromis qui va sans doute susciter la controverse.

Les exigences fondamentales incluent un certificat de fin d'études supérieures -au moins trois ans d'études- ou une expérience professionnelle d'au moins cinq ans. Les immigrés devront néanmoins obtenir un contrat avec un salaire brut moyen 1,7 fois plus élevé que celui qu'ils recevaient dans le pays où ils travaillaient avant leur départ.

Le rapporteur du texte au parlement, Ewa Klamt (PPE-DE, Allemagne), considère que cette mesure est un pas dans la bonne direction. Elle indique que son pays manque de 95.000 ingénieurs, mais que le système éducatif ne peut en former que 20.000 et qu'il ne faut donc pas laisser passer l'occasion de bénéficier de main-d'?uvre immigrée qualifiée.

Si la députée britannique Jean Lambert (Verts) a relevé le potentiel réel de l'initiative «carte bleue», elle regrette l'approche de la commission dans son vote. Selon elle, les mesures obligeant les travailleurs immigrés à gagner 1,7 fois le salaire moyen ajoutent encore plus de restrictions à un système déjà limité.

Certains Etats membres et partis de gauche ont soutenu une politique plus équilibrée incluant un salaire minimal équivalent à 1,3 fois le salaire national moyen. Selon eux, des obligations plus élevées, telles que cela a été soutenue par l'Allemagne, pourraient en fait annuler les bénéfices du système.

La Commission présentera trois propositions supplémentaires pour faciliter la mobilité des ressortissants des pays tiers au cours des prochains mois, visant principalement les travailleurs saisonniers, les stagiaires rémunérés et les travailleurs transférés temporairement par leur société.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 11
à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
pour toutanka et oms : Facile à comprendre : par exemple pour un salaire de 500 euros dans le pays d'origine, cela fait en Europe, 500 ? x1,7 = 850 ? . Donc, main d'oeuvre qualifée pour pas cher du tout. CQFD

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Aller chercher des cerveaux a l'etranger la france est tombé bien bas je me demande si on ne continue pas a prendre les français pour des pinguoins

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
on est des milliers en france a galerer pourtant diplomes et sans avenir c est pas une chance d etre nait en france puisque l on delaisse bonne chance aux arrivants.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Ou sont les jeunes français 68% avec leurs bac et les centaines de milliers avec leurs diplômes univ. Ou comme je pense le niveau de l'éducation française est complètement effondré

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Ou sont les jeunes français 68% avec leurs bac et les centaines de milliers avec leurs diplômes univ. Ou comme je pense le niveau de l'éducation française est complètement effondré

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
AUX ETATS UNIS ET AU CANADA LES CERVAUX COMPETENTS SONT PAYES AU MEME SALAIRES COMME LES LOCAUX DONC VOS DEMARCHES NE FAIT QUE FUIR LES CERVAUX DE LA PLANETE

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Il s'agit ici d'attirer des docteurs indiens ou russes dans des domaines clés comme les biotechnologies ou la vibroacoustique des matériaux aéronautiques. Tous les pays développés se les arrachent car ils sont à l'origine de l'innovation scientifique...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
voilà enfin une excellente nouvelle. On va peut être voir une distribution plus équilibrée des cerveaux entre zone amérique et europe. Et on va peut être enfin récupérer des migrants utiles et plus seulement les rebuts en voyant les bons partir au c...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
je me dit si on importe un cerveau de l'amérique du nord qui gagne 4000dollas est ce qu'on peut lui donner un salaire de 4000*1.7=6800dollars

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Excellente nouvelle... plutôt que de rester assis à regarder partir nos cerveaux en amérique du nord ! Antonio, a vouloir le donner à tous le bac est aujourd'hui dévalué ! Idem pour des filières folkloriques de certaines universités alors qu'on man...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
les Cerveaux ? et les hommes ? leur attaches sentimentales ? leurs coutmes ? leur amours ? leurs ames ? L'occident est il le seul avenir ? leur pays n'en a t-il pas besoin? Leur pays qui les a formé ne les meritent ils pas ? Ne pouvons nous pas tout...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.