Climat : Nicolas Sarkozy tente de rallier les pays de l'Est de l'Europe

 |   |  605  mots
Le 6 décembre, Nicolas Sarkozy, qui occupe actuellement la présidence de l'UE, tentera en dernier recours d'obtenir l'assentiment des pays "orientaux" de l'Union à propos du paquet européen sur le changement climatique. Cette démarche intervient avant le sommet européen crucial des 11 et 12 décembre.

La rencontre aura lieu dans le cadre d?un repas organisé par le Premier ministre polonais, Donald Tusk, samedi 6 décembre à Gdansk (Pologne). Les deux dirigeants seront rejoints par les Premiers ministres bulgare, tchèque, estonien, hongrois, letton, lituanien, roumain et slovaque.

Le 1er décembre, Donald Tusk a fait des déclarations optimistes, insistant sur le fait que l?Union était très proche de conclure un accord sur le "paquet énergie-climat". La Pologne a récemment proposé des concessions sur le paquet, suscitant l?appréhension d?autres Etats membres qui craignent que la France, qui occupe actuellement la présidence du Conseil européen jusqu?à la fin de l?année, ne démonte une partie de la l?architecture fondamentale de la proposition initiale de la Commission européenne pour conclure un accord avant la fin de sa présidence (EurActiv.fr 28/11/08).

La Bulgarie, l?Estonie, la Hongrie, la Lettonie, la Lituanie, la Roumanie et la Slovaquie souhaitent également davantage de reconnaissance pour leurs efforts de réduction de CO2 déjà accomplis. Au cours du sommet européen du 15 octobre, ces pays avaient présenté un document conjoint, qui indiquait que quel que soit l?accord climatique conclu, le texte devrait respecter les différences de potentiel économique des Etats membres (EurActiv.fr 17/10/08).

Même s?il a déjà obtenu un accord de son hôte polonais Donald Tusk, il est plus difficile de déterminer quelles concessions Nicolas Sarkozy est prêt à accorder aux autres pays d?Europe de l?Est. Un diplomate d?un petit pays de l?UE a indiqué à EurActiv.com qu?il s?attendait encore à un compromis puisque le partage actuel des charges était considéré comme injuste par le groupe des pays de l?Est.

Au cas où aucun accord ne serait pas décroché lors du sommet des 11 et 12 décembre, c?est la République tchèque qui héritera du dossier sur le changement climatique. Même si Prague ne s?est pas battu aux côtés du reste du groupe des pays de l?Est pour obtenir un traitement de faveur, des diplomates ont indiqué que la France souhaitait à tout prix clore le dossier au cours de sa présidence.

Dernièrement, la presse polonaise a même annoncé qu?un sommet extraordinaire de l?UE pourrait se tenir le 27 décembre à Bruxelles en vue de finaliser l?accord sur le changement climatique.

Même s?il a déjà obtenu un accord de son hôte polonais Donald Tusk, il est plus difficile de déterminer quelles concessions Nicolas Sarkozy est prêt à accorder aux autres pays d?Europe de l?Est. Un diplomate d?un petit pays de l?UE a indiqué à EurActiv.com qu?il s?attendait encore à un compromis puisque le partage actuel des charges était considéré comme injuste par le groupe des pays de l?Est.

Au cas où aucun accord ne serait décroché lors du sommet des 11 et 12 décembre, c?est la République tchèque qui héritera du dossier sur le changement climatique. Même si Prague ne s?est pas battu aux côtés du reste du groupe des pays de l?Est pour obtenir un traitement de faveur, des diplomates ont indiqué que la France souhaitait à tout prix clore le dossier au cours de sa présidence.

Dernièrement, la presse polonaise a même annoncé qu?un sommet extraordinaire de l?UE pourrait se tenir le 27 décembre à Bruxelles en vue de finaliser l?accord sur le changement climatique.

Le site d'EurActiv.fr

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il s'agit bien des pays ORIENTAUX de l'UE sans guillemets. Par contre l'appellation "pays de l'est" est entre guillemets...
C'est d'ailleurs une expression fourre-tout completement ringarde. La Grece et Vienne sont plus a l'Est que Prague...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :