Environnement : 400 villes s'engagent à dépasser les objectifs européens

 |   |  476  mots
Au cours d'une cérémonie solennelle, le 10 février à Bruxelles, les municipalités européennes ont promis de diminuer de plus de 20% leurs émissions de CO2. Elles ont également appris la création d'un fonds spécial doté de 15 milliards d'euros par la BEI.

Quelque 400 villes se sont engagées, le 10 février à Bruxelles, à réduire de plus de 20% leurs émissions de CO2 d'ici à 2020. Il s'agit de dépasser localement les objectifs fixés par l'UE aux Etats-membres dans le cadre du "paquet énergie-climat" (EurActiv.fr, 25/11/2008).

Le but de l'opération, initiée par la Commission européenne en partenariat avec le Comité des régions (CDR), est d'aider les villes à partager leurs bonnes pratiques et leurs expériences en matière de réduction d'émissions de gaz à effet de serre. Les villes signataires, parmi lesquelles on compte quarante communes françaises, constituent désormais un réseau de villes et de régions, qui devrait être animé par le CDR.

A l'occasion de la signature, 300 d'entre elles se sont déplacées à Bruxelles pour signer le texte. Parmi leurs représentants, le maire de Coulaines (Sarthe) et président de la commission Europe de l'Association des maires de France (AMF), Christophe Rouillon, juge "intéressant d'adhérer à une initiative européenne qui parle à nos concitoyens". Le convention est pour lui l'occasion de structurer les actions entreprises dans sa commune de 7.700 habitants. Il évoque ainsi l'amélioration de l'efficacité énergétique dans les bâtiments ou l'acquisition de vélos électriques pour les agents municipaux.

Pour la communauté d'agglomération de Mulhouse Sud-Alsace (Camsa), la logique est un peu différente. "Signer cette convention, c'est faire entrer dans le cadre européen des engagements qui existent déjà", indique Christoph Rat-Fischer, responsable des Affaires européennes de la Camsa. Il souligne l'importance de montrer que les collectivités territoriales se mobilisent en faveur de l'environnement. "Nous sommes trop petits pour faire partie d'Eurocities", explique-t-il.

Eurocities, un réseau de très grandes villes, également partenaire de la convention des maires, est en effet à l'origine de nombreux travaux sur le changement climatique. Ils ont par exemple signé, le 27 octobre à Lyon une déclaration des grandes villes européennes sur le changement climatique et l'énergie.

Pour faciliter leurs échanges, les élus signataires de la convention des maires devraient quant à eux pouvoir se réunir une fois par an, et disposer d'un portail Internet, sur lequel ils pourront faire part de leurs expériences.

En signant le texte, les maires ont du même coup accepté que leurs plans d'actions soient publics et puissent être soumis au contrôle de la Commission européenne, au cas où ils ne tiendraient pas leurs objectifs.

 

La BEI débloque 75 milliards d'euros
Lors de la signature du convention, le président de la Banque européenne d'investissement (BEI), Philippe Maystatdt, a annoncé la création d'un fonds doté de 15 milliards d'euros pour "financer les services de conseils" aux collectivités locales pour leurs projets. La BEI a également assuré qu'elle était prête à financer jusqu'à 75% du coût total des projets.

 


Site d'EurActiv.fr
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
75 milliards d'euros pour la relance economique OUI mais pour le changement climatique non ET JE DIS NON ET NON MAYSTATDT démissione et vite espece de conard
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
D'où sortez-vous ces chiffres de 75 milliards et de 15 milliards d'? ? Le site internet de la BEI parle d'un fonds de 15 millions d'?. Voulant faire un article sur mon blog consacré aux énergies renouvelables www.colorwatt.com , j'ai appelé le service presse de la BEI qui m'a confirmé le chiffre de 15 millions d'?.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je suis surpris qu'un commentaire outrancier, grossier et surtout sans aucun intérêt comme celui de "Napoléon" ne soit pas filtré par votre rédaction et envoyé à la corbeille. Il ne s'agit évidemment pas de censurer mais d'éviter de nous faire subir les éructations d'excités.
Merci d'être plus vigilant et de ne plus laisser passer les injures.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Diminuer de 20% leur émissions de CO2 d'ici 2020, par rapport à quelle référence ?

Rappelons que la France s?est engagée à réduire de 75% ses émissions de gaz à effet de serre d?ici 2050 par rapport à son niveau de 1990 (http://fr.wikipedia.org/wiki/Facteur_4). Il faudra donc bien commencer par les réduire de 20% à courte échéance.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :