Pour Martine Aubry, "Barroso ne peut pas être désavoué en plénière"

 |   |  455  mots
La Première secrétaire du Parti socialiste et ses homologues européens refusent de proposer un candidat alternatif à José Manuel Barroso, estimant que cette prérogative n'incombe pas au parlement européen.

Réunis quelques heures avant le début du Conseil européen le 18 juin, les chefs de file socialistes européens ont décidé de demander le report de vote du parlement européen sur la nomination du futur président de la Commission européenne. "Nous demandons que les groupes puissent d?abord se réunir", a précisé la Première secrétaire du PS Martine Aubry à la sortie de la réunion, en estimant que "l?esprit des institutions" ne serait pas respecté si les députés européens votaient au mois de juillet.

Une solution qui, selon Martine Aubry, convergerait avec celle du président de la république. "Nicolas Sarkozy m?a dit qu?il était favorable à ce que le vote soit repoussé après l?adoption du traité de Lisbonne et le référendum irlandais, donc en fin d?année", a-t-elle expliqué.

Elle a également exprimé son opposition à José Manuel Barroso, qui devrait être reconduit à son poste de président de la Commission européenne. "Il est celui qui, pendant la crise, est apparu comme le symbole de l?impuissance de l?Europe", a-t-elle estimé. "Nous ne voulons pas soutenir la candidature de celui qui a été adoubé, choisi par des gouvernements qui appliquent un programme à l?inverse de celui que nous proposons", a ajouté la responsable socialiste.

Mais la focalisation des socialistes européens sur le report du vote permet d?éviter la question de l?éventuel soutien par certains eurodéputés socialistes, notamment les Portugais, à José Manuel Barroso. "Ce que je peux vous dire, c?est que pas une voix des députés européens socialistes français ne manquera pour s?opposer à la nomination de José Manuel Barroso", a-t-elle ajouté.

"Je ne vois pas comment Barroso pourrait être désavoué en plénière", a expliqué Martine Aubry. Avant d?ajouter: "mais pour l?instant, nous n?en sommes pas là."

Car le PSE refuse de soutenir un candidat alternatif au président de la Commission européenne. "Ce n?est pas au parlement de présenter un candidat, argue la première secrétaire. Si Barroso ne passe pas, ce qui a peu de chances d?arriver, c?est au Conseil de refaire une proposition. Et c?est la même majorité [ndlr, le PPE-DE] qui proposera un nom".

"Il faut laisser au parlement européen le temps nécessaire pour organiser le débat sur ce sujet», a pour sa part expliqué le président du Parti socialiste européen (PSE), Poul Nyrup Rasmussen. Il a également appelé les chefs d?Etat et de gouvernement à prendre des décisions fortes pour lutter contre la crise économiques.

Site d'EurActiv.fr

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
ne faite aucun commentaire politique sinon, c'est la prison...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
pauvre martine, on ne l'entend que pour dire des bétises; car BAROSSO c'est un ane! je ne parle pas du LR ou là elle est complétement à coté de ses pompes, LILLE devrait lui suffire, sinon elle va se bruler le cerveau en cherchant quoi dire face à notre agité de la touffe.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :