Le marché balte de l'énergie prend forme

 |   |  818  mots
Huit Etats de la mer Baltique ont lancé le 17 juin un plan d'action visant à connecter la Lituanie, la Lettonie et l'Estonie aux réseaux énergétiques de l'Europe, priorité de la présidence suédoise de l'UE.

Le Plan d'interconnexion des marchés énergétiques de la région de la baltique (Pimerb) répond à des demandes pressantes pour un marché de l?électricité plus intégré dans la région, comme l?a souligné la seconde Analyse stratégique de la politique énergétique de la Commission européenne en novembre 2008.

La Suède devrait conduire la mise en ?uvre de cette stratégie au cours de sa présidence de l?UE, qui débute le 1er juillet 2009. Le projet vise à élargir la libéralisation du marché de l?électricité nordique jusqu?aux Etats baltes, comme base d?un marché régional. Il pourrait ensuite être intégré dans le réseau nordique, selon la Commission.

Abolir les réglementations de tarif et les restrictions transfrontalières, séparer les activités des gestionnaires des réseaux de transport (GRT) et totalement ouvrir le marché de détail, telles sont les étapes-clés pour établir un marché intégré en conformité avec les règles du futur marché intérieur européen (EurActiv.com 25/03/09).

Le projet couvre un certain nombre de travaux d?infrastructure électrique pour relier les Etats baltes et la Pologne aux pays nordiques, et renforcer le réseau électrique entre la Lituanie, la Lettonie et l?Estonie. Un deuxième groupe de projets tisse des interconnexions entre les pays nordiques, y compris Fenno-Skan II entre la Finlande et la Suède.

La mise sur pieds d'interconnexions d?électricité est envisagée entre la Pologne et l?Allemagne, afin de réduire les "boucles de volume" qui résultent de la génération d?électricité éolienne dans le Nord, plutôt que dans le but d?une intégration du marché.

De plus, les Etats de la mer Baltique visent à améliorer leur sécurité énergétique en diversifiant les trajets et sources du gaz. Les projets potentiels comptent de nouvelles interconnexions et des améliorations par rapport à celles qui existent déjà, afin de permettre un écoulement inverse et le développement d?installations de gaz naturel liquéfié (GNL) et de stockage de gaz.

Les projets d?infrastructure énergétique dans la région pourraient recevoir plus d?un demi milliard d?euros de soutien additionnel. Un bon nombre d?entre eux vont en effet recevoir des fonds du plan européen de relance économique (EurActiv.com 07/05/09), selon la Commission.

"Mettre fin à l?isolation des Etats baltes, qui forment encore un archipel énergétique, est une priorité à traiter de toute urgence", a affirmé le commissaire à l?Energie, Andris Piebalgs. "Je regarde les actions contenues dans le projet, et qui ont reçu l?aval des pays de cette région, et je suis maintenant convaincu que nous pouvons atteindre cet objectif à mi-mandat", a-t-il conclu.

Néanmoins, Kristian Kjaer, directeur général de l?Association européenne de l?énergie éolienne (EWEA), a souligné que les projets se trouvaient déjà sur la table des ces différents GRT depuis un certain temps. Selon lui, il faudra des projets paneuropéens plus ambitieux pour évoluer vers un marché de l?énergie vraiment intégré. "Une mise à jour du câble existant entre la Pologne et la Suède devrait faire partie des projets futurs", a-t-il ajouté.

Le président de la Commission, José Manuel Barroso, a remercié le groupe de travail de haut niveau des huit Etats de la mer Baltique pour leur activité sur le plan d?action. "La signature du protocole d?accord illustre la solidarité qui a poussé la Commission et les Etats membres. Depuis notre rencontre de fin octobre, nous avons convenu d?un certain nombre d?étapes pour améliorer la sécurité énergétique de la région de la mer Baltique", a-t-il dit.

L?Association européenne de l'énergie éolienne (EWEA) a salué le Plan d'interconnexion des marchés énergétiques de la région de la Baltique (Pimerb) comme constituant la première étape vers un réseau électrique paneuropéen dans la région de la mer Baltique.

Selon Christian Kjaer, directeur général d?EWEA, "il est crucial de relier toutes les régions pour faire en sorte que le marché intérieur de l?énergie soit complètement relié. Alors seulement, les investisseurs seront exposés au vrai risque du charbon et du gaz", a-t-il ajouté.

 

Le calendrier
Deuxième semestre 2009 : présidence suédoise de l?UE.
Septembre 2009 : conférence de la présidence suédoise de l?UE sur la région de la mer Baltique.
Octobre 2009 : sommet européen en vue de l?adoption d?une stratégie et d?un plan d?action.
Fin 2009 : plan d'interconnexion des marchés énergétiques de la région de la Baltique (Pimerb) pour dresser une liste des projets prioritaires de connexion des Etats baltes aux réseaux énergétiques régionaux.

 


Site d'EurActiv.fr

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :