La levée du veto slovène sur l'adhésion croate en bonne voie

La résolution du litige opposant la Slovénie à la Croatie est sur la bonne voie. Les négociations étaient au point mort depuis le 15 juin.

Les démêlés territoriaux entre la Croatie et la Slovénie connaissent peut-être leurs derniers jours. Le Premier ministre croate Jadranka Kosor et son homologue slovène Borut Pahor ont signifié, vendredi 11 septembre, leur intention de mettre fin au gel des négociations sur le conflit de frontières maritimes qui enveniment leurs relations.

Les pourparlers avaient repris depuis la proposition formulée par Olli Rehn, commissaire européen à l'élargissement, pour finalement s'interrompre le 15 juin 2009.

Le chef du gouvernement slovène a exprimé sa volonté de soumettre au débat parlementaire la levée du veto à l'entrée de la Croatie dans l'UE. Il a également signifié la volonté des deux pays d'inviter la Suède aussi tôt que possible à organiser une conférence sur l'adhésion croate.

En l'espace de neuf mois, le changement de ton semble radical. En décembre 2008, pas moins de neuf chapitres de négociations avaient reçu une fin de non recevoir du gouvernement slovène, qui avait par ailleurs man?uvré pour que la clôture de cinq autres n'aboutisse pas. Les stratégies de blocage qui avaient battu leur plein pourraient donc céder le pas à un climat de bonne coopération.

Pour sa part, le Premier ministre croate Jadranka Kosor a précisé que les documents envoyés précédemment à la Commission européenne ne préjugeaient pas de la solution qui serait choisie par les deux Etats pour régler définitivement leur litige. Une façon d'apaiser les tensions qui avaient surgi en juin 2009, lorsque la Slovénie estimait que le document croate obérait la sortie de conflit entre les deux Etats.

Pendant la présidence française de l'UE, la Slovénie a bloqué l'ouverture de chapitres de négociations avec la Croatie en vue de son adhésion à l'UE. Aucune avancée n'a pu être effectuée pendant la présidence tchèque, compromettant ainsi la capacité du pays à tenir le calendrier qu'il s'était fixé d'intégrer la Communauté avant la fin 2009.

Le différend territorial opposant la Slovénie à la Croatie concerne des zones maritimes au large de la mer adriatique dont la propriété est assortie d'un droit exclusif d'exploitation des fonds marins. L'effort de médiation initié par l'UE avait été abandonné en juin.

 

Site d'EurActiv.fr

 

Retrouvez toute l'actualité européenne, avec notre partenaire EurActiv.fr 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
L'UE ou la grenouille qui voulait ....Pitoyable !

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
mais les francais bloqueront l entree de la croatie en europe.on en veut pas cette croatie. non a la croatie et non aux pays balkans.NON NON ET NON

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
non a la croatie

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
mieux vaut la turquie ou l´ukraine que la croatie

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
NON A LA TURQUIE ET NON A LA CROATIE

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
elle sont ou mes commentaires??? je n ai pas de libertes d ´expressions

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.