La France cherche à renforcer le rôle des PME et des entreprises de taille intermédiaire

 |   |  390  mots
Alors que le Small Business Act fête son premier anniversaire, le pacte PME français cherche à stimuler les synergies entre entreprises de différentes tailles.

Depuis 2005, la part des achats effectués auprès des PME par les grands groupes du pacte PME est passée de 17,3% à 19,2%, selon le Comité Richelieu, association française des PME de haute technologie. Un "succès" de l'engagement, a déclaré son président, Thierry Gaiffe, lors de la cérémonie du bilan du pacte PME le 2 décembre à Bercy.

Le pacte PME a été créé en 2005 pour renforcer les relations entre les PME innovantes et les "grands comptes", c'est-à-dire les grandes entreprises publiques ou privées.

Ces résultats justifient, selon lui, la transformation du pacte en une véritable "structure paritaire" dès 2010. La forme juridique de cette structure n'est pas encore déterminée mais pourrait être par exemple une fondation, explique le délégué général de l'association, Emmanuel Leprince.

L'objectif est d'augmenter le chiffre d'affaires des PME en provenance des grosses entités et de favoriser le transfert de compétences entre les deux types d'organisation, notamment sur le terrain de l'innovation.

Les PME françaises souffrent en effet de plusieurs handicaps malgré le Small Business Act européen (SBA). Ce dernier aide par exemple les PME à alléger leurs charges et "exploiter leurs possibilités" (EurActiv.fr 12/06/2009). Le pacte PME s'efforce en particulier de faciliter leur accès aux carnets de commandes des grandes entreprises. L'enjeu est également de leur donner une dimension plus internationale, et de stimuler les relations avec les entreprises publiques.

Réserver des marchés aux PME

"Il faut que les entreprises publiques aient une plus grande liberté de réserver des marchés à des PME, qu'il y ait une plus grande ouverture ... pour le bien du pays", a ajouté le directeur des achats à la SNCF, Pierre Pelouzet, lors de la cérémonie. La SNCF recevait la distinction du grand compte ayant le plus augmenté la valeur de ses achats aux PME.

La question de ces marchés réservés aux PME a été soulevée à plusieurs reprises mais le Small Business Act européen n'a pas retenu de système de quotas comme le réclamait la France (EurActiv.fr 26/06/2008).

Lire la suite de l'article : La France cherche à renforcer le rôle des PME et des entreprises de taille intérmédiaire

 

Retrouvez toute l'actualité européenne, avec notre partenaire EurActiv.fr.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :