La crise menace l'emploi des jeunes en Europe

 |   |  457  mots
Frappés de plein fouet par le chômage, les jeunes européens font les premiers l'expérience de la crise. Face à cette situation, ils s'organisent et lancent un appel en direction de l'Europe et des Régions.

D'après les statistiques, 40% des chômeurs en Europe sont des jeunes entre 15 et 29 ans. Début 2009, 18,3% des jeunes européens étaient exclus du marché du travail, soit près de 8 millions d'entre eux. Au plan national, les chiffres ne sont pas plus rassurants : en France, le taux de chômage des 15-24 ans a progressé sept fois plus que celui des autres catégories d'âge entre 2008 et 2009. Et les écarts peuvent varier du simple au triple selon les pays concernés.

L'enjeu est crucial, car "seul l'emploi donne accès à une situation véritablement stable, c'est-à-dire à un logement, et plus généralement, à une place dans la société", a rappelé Charlotte Kudé lors de la rencontre organisée les 11 et 12 décembre à Paris par l'Assemblée des Régions d'Europe (ARE).

Selon la présidente du Réseau régional de la jeunesse de l'ARE (RRJ), l'échelon régional est le mieux à même de répondre aux besoins exprimés par des jeunes désireux de jouer un rôle plus grand, à la fois dans la prise de décision et dans l'application des politiques qui les concernent. Un point de vue qui a largement dominé la rencontre, au cours de laquelle plus de 100 jeunes élus venus de 53 régions européennes ont pu discuter de "l'emploi en temps de crise" avec les représentants des institutions européennes et internationales.

"L'Europe a pris beaucoup de retard", a constaté la présidente de l'ARE, Michèle Sabban, et "n'a pas su mettre les bons outils à disposition des jeunes".

Citoyenneté et employabilité

Juridiquement, l'Union n'est pas compétente pour agir sur le terrain de l'emploi, de la jeunesse, de la cohésion sociale et de l'éducation. Pour autant, la Commission semble vouloir donner aux Etats des lignes directrices sur ce sujet. "On ne peut plus se contenter d'aborder la problématique des jeunes en Europe que sous l'angle de la citoyenneté, il faut l'aborder également sous l'angle de l'employabilit", a expliqué Pascal Lejeune, directeur du programme "Jeunesse en action" mis en place par la Direction générale Culture et éducation de la Commission. "Ce programme s'adresse à tous les jeunes, pas seulement aux étudiants", a-t-il précisé.

Erasmus, Leonardo. Jusque-là, le principal crédo en Europe était en effet la mobilité, bien que les programmes d'échanges inter-universitaires ne concernent qu'une minorité d'étudiants.

Erigée en modèle pour la jeunesse européenne, la mobilité internationale est devenue un critère de sélection quasi-discriminant, un "impératif catégorique" pour accéder au marché du travail.

Lire la suite de l'article: La crise menace l'emploi des jeunes en Europe

Retrouver toute l'actualité européenne, avec notre partenaire EurActiv.fr

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :