Quelque 2,3 milliards d'euros pour les connexions électriques et gazières

 |   |  274  mots
La Commission européenne a annoncé, jeudi 4 mars, l'attribution de 2,3 milliards d'euros issus du plan de relance européen, afin de financer 43 projets dans le secteur de l'énergie.

La décision revient à attribuer 910 millions d?euros à douze projets d?interconnexion électrique, et 1,4 milliard d?euros à 31 projets de gazoducs.

Cette décision intervient quelques mois après l?annonce, en décembre 2009, de l?attribution d?une enveloppe de 1,5 milliard d?euros à des projets d?éoliennes "offshore" et dans le domaine de la capture et du stockage de CO2 (CSC).

Le commissaire à l?Energie, Günther Oettinger, a décrit la dotation européenne comme "une pierre dans l?histoire de la politique énergétique européenne".

"Jamais auparavant, la Commission n'avait débloqué une telle somme en faveur de projets dans le domaine de l'énergie. Nous avons sélectionné des projets-clés qui permettront de créer, en Europe, un réseau plus intégré assurant la fluidité des flux d'énergie entre les Etats membres", a-t-il dit.

Parmi les projets figurent des interconnexions essentielles, reliant les pays baltes, actuellement isolés, à la Finlande, la Suède et la Pologne. D?autres permettent d?apporter des réponses aux situations de crise énergétique.

La somme totale est plus basse que les 2,36 milliards qui devaient initialement être alloués aux infrastructures électriques et gazières dans le paquet pour la relance économique.

Un fonctionnaire de la Commission a expliqué que cette baisse était due au fait qu?aucune proposition pour l?interconnexion Pologne-Slovaquie n?avait été faite. Par ailleurs, il a ajouté que certains projets n?avaient pas demandé le montant intégral qui leur était alloué.

Lire la suite de l'article 2,3 milliards d'euros pour les connexions électriques et gazières

Retrouvez toute l'actualité européenne, avec notre partenaire EurActiv.fr

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :