Après l'Estonie, pas d'adhésion à l'euro avant 2014-2016

 |   |  323  mots
Mise à part l'Estonie, les autres pays d'Europe centrale et orientale (Peco) ne devraient pas adopter la monnaie unique prochainement.

Les ministres des Finances de l'UE ont donné leur feu vert, mardi 8 juin, à l'adoption de l'euro au 1er janvier 2011 par l'Estonie. Une fois la décision approuvée par le Conseil européen des 17 et 18 juin, l'Estonie deviendra ainsi le dix-septième pays de la zone euro. La Commission avait recommandé en mai 2010 son entrée dans la zone euro.

 

Le 7 juin, le conseiller financier à l'ambassade de France en Pologne, Jérôme Baconin, déclarait à l'occasion d'une conférence à l'Ifri que l'Estonie était prête, rappelant sa politique rigoureuse en matière de finances publiques. Son budget a été excédentaire de 2002 à 2007 tandis que sa dette (7,2% du PIB) et son déficit budgétaire (1,7%) sont parmi les plus bas d'Europe.

Malgré une forte récession en 2009 (-14,1%), l'Estonie est parvenu à maintenir des finances publiques saines, mais à un prix social élevé : les salaires par exemple ont été réduits de 15%.

La Banque centrale européenne a néanmoins émis quelques doutes concernant le "caractère durable sur la convergence de l'inflation en Estonie". L'inflation serait appelée "à augmenter dans les mois à venir", a-t-elle souligné.

Pas d'élargissement de la zone euro avant 2014-2016

Mise à part l'Estonie, la Commission a estimé que les autres Etats membres ne pourraient pas rejoindre la zone euro avant 2014-2016 au plus tôt. La crise économique et la détérioration des finances publiques a éloigné les possibilités de remplir les critères de convergence, préalables nécessaires à l'adoption de la monnaie unique.

Si la Lettonie et la Lituanie sont déjà dans l'antichambre de l'euro (le MCE II, mécanisme de change européen) puisque leur taux de change est fixe par rapport à l'euro, les autres Peco ont conservé un taux de change variable, la Bulgarie ayant abandonné son projet de l'intégrer en avril 2010.

Lire la suite de l'article Après l'Estonie, pas d'adhésion à l'euro avant 2014-2016

Retrouvez toute l'actualité européenne, avec...

Euractiv

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :