Bruxelles juge que le secteur des bâtiments peut faire d'importantes économies d'énergie

 |   |  368  mots
Après plusieurs mois de retard, le nouveau plan européen sur l'efficacité énergétique devrait être présenté avant la fin de l'année.

Les bâtiments seront au centre du nouveau plan européen sur l'efficacité énergétique, que la Commission européenne prévoit de présenter d'ici la fin de l'année, a expliqué le commissaire à l'Energie Gunther Oettinger. Après une réunion informelle des ministres européens de l'Energie, mardi 7 septembre, il a déclaré aux journalistes qu'il révélerait cette année le plan d'action sur l'efficacité énergétique. Ce texte devait déjà être à l'agenda de la précédente Commission.

Pour atteindre les objectifs de l'UE de porter à 20% les économies d'énergie d'ici 2020, l'Union devra tout d'abord s'accorder sur la contribution de chaque Etat membre et de chaque secteur, a expliqué Gunther Oettinger.

Lors de leur discussion avec le commissaire, les ministres ont évoqué plusieurs secteurs d'activité potentiellement économes en énergie. Selon eux, le secteur des bâtiments devrait être le plus gros contributeur en la matière, a déclaré le commissaire.

"Dans le domaine de l'efficacité énergétique, il y a toujours de nombreux objectifs à atteindre et il y a même, encore, des objectifs à fixer", a précisé Freya Van den Bossche, la ministre de l'Energie du gouvernement flamand, qui a présidé le débat. L'UE n'atteindra pas ses objectifs pour 2020 sans prendre de nouvelles initiatives, a-t-elle jugé.

Ces nouvelles mesures pourraient inclure des objectifs juridiquement contraignants pour chaque Etat membre, à la manière de la directive sur les énergies renouvelables. Mais de telles obligations ne devraient pas être intégrées dans le projet de plan. Gunther Oettinger a précisé qu'il ne proposerait des objectifs contraignants que si ceux de l'UE se révélaient insuffisants dans les prochaines années.

Les ministres ont identifié l'innovation technologique et le plan stratégique pour les technologies énergétiques (plan SET) comme des éléments-clés pour devenir les leaders mondiaux de la technologie. Ils ont également mentionné un réseau de villes intelligentes, déjà identifié dans le précédent plan d'action, comme étant une possibilité pour ouvrir la voie à de nouvelles technologies.


Lire la suite de l'article : Bruxelles juge que le secteur des bâtiments peut faire d'importantes économies d'énergie.

Retrouver l'actualité européenne avec ...


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :