Un Italien sur trois pour un retour à la lire

 |   |  220  mots
Copyright Reuters
Une majorité d'Italiens (55%) n'a plus confiance dans l'euro et près d'un Italien sur trois est favorable à un retour à la lire, montre un sondage publié lundi dans le Corriere della Sera.

Selon cette étude de l'institut ISPO, 65% des personnes interrogées jugent que l'adoption de la monnaie unique a causé plus de torts qu'elle n'a procuré d'avantages à l'économie italienne.

Si 60% des Italiens considèrent que leur pays devait intégrer la zone euro et qu'il est impossible de revenir en arrière, 31% disent en revanche souhaiter un retour à la lire.

Seuls 51% des Italiens ont confiance dans l'Union européenne, le niveau le plus faible depuis de nombreuses années, relève le Corriere della Sera.

Troisième économie de la zone euro mais fortement endettée (120% du PIB), l'Italie s'est retrouvée en première ligne de la crise de la dette durant l'automne, lorsque ses coûts d'emprunts se sont envolés.

Un gouvernement de techniciens a été formé en novembre sous la présidence de Mario Monti. Il a mis en oeuvre une politique d'austérité se traduisant par des hausses d'impôts et des réductions des dépenses publiques pesant sur la vie quotidienne des Italiens.

L'Italie fait partie des neuf pays de la zone euro dont la note de la dette souveraine a été dégradée vendredi par l'agence Standard & Poor's.

La cote de popularité de Mario Monti a pourtant bondi de 10 points en un mois, passant de 46% à 56%, selon ce même sondage.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :