La Croatie vote pour entrer dans l'Union européenne

 |   |  456  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La Croatie devrait valider dimanche par référendum son adhésion à l'Union européenne, présentée par le président croate comme le seul espoir de consolider l'économie nationale malgré la crise de la dette qui secoue la zone euro.

Le "oui" devrait l'emporter avec 61% des voix, selon le dernier sondage publié samedi. Les bureaux de vote ouvrent à 09h00 (06h00 GMT) et ferment à 17h00 (18h00 GMT).

"L'Europe ne va pas résoudre tous nos problèmes mais c'est une grande opportunité", a estimé le président croate Ivo Josipovic, dans un communiqué à la nation publié samedi.

"La Croatie ne va pas perdre sa souveraineté ou ses ressources naturelles pas plus qu'elle ne sera dirigée par l'Union européenne", a-t-il ajouté, s'efforçant d'apaiser les craintes d'une possible perte de souveraineté, vingt ans après l'indépendance du pays.

Dramatisant l'enjeu dans l'espoir de mobiliser les électeurs, la ministre des Affaires étrangères, Vesna Pusic, avait parlé cette semaine d'une "question de vie ou de mort".

"Un rejet aurait clairement des conséquences négatives: baisse de la notation, annulation d'investissements et pertes d'emplois", avait-elle déclaré.

La Croatie a achevé en juin dernier ses négociations d'adhésion à l'Union européenne et pourrait, en cas de victoire du "oui" dimanche, devenir le vingt-huitième membre du bloc européen le 1er juillet 2013.

Le pays deviendrait la seconde république d'ex-Yougoslavie à adhérer à l'UE après la Slovénie, en 2004.

L'influente Église catholique croate et Ante Gotovina, ancien général jugé pour crimes de guerre à La Haye et considéré comme un véritable héros dans le pays, ont appelé séparément cette semaine les Croates à voter en faveur de l'adhésion à l'Union européenne.

"Je voterai pour l'adhésion à l'Union européenne parce que nous appartenons (à l'Union européenne)", a déclaré Ante Gotovina à l'agence de presse officielle Hina, par l'intermédiaire de ses avocats.

RÉCESSION

La Croatie, pays de 4,2 millions d'habitants, qui a connu depuis 2009 deux ans de récession, s'attend à une contraction de son économie cette année.

Son PIB par habitant équivaut à 61% de celui de la moyenne européenne, mais le pays espère recevoir dans l'année suivant son adhésion à l'UE près de 450 millions d'euros, soit 1% de son PIB, de fonds pour financer des projets de développement.

"Seul l'argent européen peut relancer la croissance de la Croatie", souligne Zdravko Petak, professeur de sciences politiques à Zagreb. "La Croatie n'a pas et n'aura pas (toute seule) l'argent pour financer les infrastructures, développer les zones rurales et financer les réformes du marché du travail."

Mais de nombreux Croates sont loin de partager l'enthousiasme des partisans du "oui", à l'image de Jasna, une coiffeuse de 46 ans.

"Mon fils est tout excité et va voter pour mais pas moi. Il y a juste tellement de choses que je ne sais pas et que je ne comprends pas concernant l'Union européenne qu'il m'est impossible de voter 'oui'."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/01/2012 à 15:09 :
welcome in ussr
a écrit le 22/01/2012 à 14:46 :
La Croatie a toute sa place dans l'Europe et qu'elle serve de stabilisateur à des Danubiens un peu excités, de même religion d'ailleurs.
a écrit le 22/01/2012 à 14:29 :
Je croyais que "Charité bien ordonnée commence par soi même" ?
Et un de plus dans le grand "Bordel" à l'heure ou certain n'envisagent comme seule solution que de quitter le navire, courage fuyons, mais toujours en avant !!!
a écrit le 22/01/2012 à 14:23 :
Rappelons que cette nation a fait office, durant un peu plus de 4 siècles, au sein de l'Empire Autrichien puis Austro-Hongrois, de zone tampon européenne face à l'Empire ottoman, sans que son territoire ne soit jamais complètement conquis. Il est difficile d'imaginer le prix humain et économique payé par cette nation durant cette longue période pour la défense de notre civilisation.
a écrit le 22/01/2012 à 14:01 :
bienvenus à la croatie dans l'union européenne si le oui l'emporte et tant pis si le non l'emporte, vue certains commentaires sur ce sujet,vraiment ras les paquerettes!
Tiens les entreprises françaises pourront exporter leurs savoir-faire dans le pays et permettra que notre balance commerciale soit moins déficitaire.
Cela pourra même créer des emplois!
Réponse de le 22/01/2012 à 14:15 :
Ah oui? Et qu'a rapporté l'arrivé des 10 pays d'Europe de l'Est aux début des années 2000? RIEN!!! Au contraire, aides, aides et aides au détriment du peuple et du contribuable Français.
Réponse de le 22/01/2012 à 14:33 :
Rapporter rien aux Français ? vous hallucinez mon pauvre !! Justement, la honte c'est que malgré l'adhésion, nous avons continué à profiter de politiques européennes dont nous n'avions plus besoin aux détriments de ces États membres qui selon toutes logiques devait en bénéficier plus que nous. Au final ils cotisaient pour nous. C'est honteux. Ou était la solidarité là dedans ? Ces éléments politiques doivent être réformé. Mais ans tous les cas : in varietate concordia, Vive l'Union.
Réponse de le 22/01/2012 à 15:06 :
@cjesus
Merci de votre commentaire à deux euros, vous n'avez rien d'une personne qui raisonne et vous êtes une personne frustrée dans son quotidien et regardez trop votre nombril.
a écrit le 22/01/2012 à 13:57 :
Trop d'Europe tu l'Europe ....
Revenons a une Europe mesurée mais gouvernable(12/15 pays)et fédérale et stop aux utopies
a écrit le 22/01/2012 à 13:54 :
Et les citoyens actuels de l'UE seront-ils consultés directement ou bien tout se passera (comme d'habitude) dans les couloirs feutrés bruxellois ?
a écrit le 22/01/2012 à 13:28 :
'le pays espère recevoir dans l'année suivant son adhésion à l'UE près de 450 millions d'euros + Seul l'argent européen peut relancer la croissance de la Croatie' : Finalement voilà ce qu'il faut retenir
a écrit le 22/01/2012 à 13:26 :
Comment leur dire que l'on ne veut pas d'eux. On est déjà suffisamment dans la merde, si en plus on doit contribuer financièrement à leur intégration, alors là c'est la fin des haricots. >>>>>>>>>>>>>>>>>>>><Déjà que la moitié de la Roumanie profite des avantages sociaux de la France, alors attention à l'arrivée massive des Croâtes...
a écrit le 22/01/2012 à 13:26 :
Les citoyens contribuable actuelle de l'UE devrait aussi avoir le droit de ce prononcer! Mais comme tout le monde le sait, l'UE est loin d'être une démocratie...
Réponse de le 22/01/2012 à 14:06 :
100% RAISON / Si on est des démocratie pourquoi chez nous il n'ya jamais eu des médias d'opposition, pourquoi les deux partis , les mêmes partis politiques qui mènent le jeu sont toujours entraine de continuer le travail des un et des autres comme si ils travaillent ensemble. Pourquoi il n'ya jamais eu de vraie rupture idéologique? Pourquoi chez nous le referendum est organisé tous les 10 ans et le jour où le peuple dit Non à l'Europe, Sarko fait le Oui, Pourquoi on nous montrent des débats qui tournent autours des mêmes idées, purquoi on n'interrogent pas ceux qui disent quelque chose de différent. Pourquoi dans les pays de l'Est qui ont intégré l'UE depuis des années le salaire n'a pas bougé de 200$/mois tandit que les prix ont monté avec un criminalité et qualité de vie dénigrante??? La démocratie n'existe nullepart!
Réponse de le 22/01/2012 à 15:16 :
@cjesus&Kim

Vous avez une vision de l'europe vraiment très simpliste, sortez de votre ligne maginot et informez-vous sur la situation réelle des pays.
Concernant que l'union européenne n'est pas une démocratie c'est l'hopital qui se fout de la charité!
Réponse de le 22/01/2012 à 17:39 :
miro, avant de commenter peut tu répondre mes pourquoi? Ne me dit pas quand même qu'en Hongrie ou en Bulgarie les salaire ont dépassé les 200$/ mois, avec petite exception pour les capitals.En ce qui concerne la démocratie, oui elle existe sauf que l'opposition il faut la chercher avec une loupe. informez-vous sur la situation réelle des pays et pas ce qui se dit à la télé.
a écrit le 22/01/2012 à 13:24 :
Comme les autres pays de l'Europe de l'Est, la Croatie est appâté par le gain, les aides en toutes sortes et l'assistance des pays de l'Ouest...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :