La zone euro sera en recession au moins jusqu'à mi-2012

 |   |  269  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La zone euro sera probablement en récession relativement modérée jusqu'au second semestre avant d'entamer un redressement qui ne lui permettra pas pour autant d'afficher une croissance sur l'ensemble de l'année, selon une enquête Reuters publiée hier.

Malgré des signes d'apaisement de la crise européenne de la dette depuis une enquête similaire menée en janvier, les analystes continuent d'anticiper une contraction de l'économie de la région, de l'ordre de 0,4 % pour l'ensemble de l'année 2012.

D'après les économistes interrogés par Reuters, l'économie de la zone euro devrait se contracter de 0,2 % au premier trimestre et de 0,1 % au deuxième trimestre. Le retour de la croissance est attendu pour la seconde moitié de l'année à un rythme d'environ 0,2 % par trimestre. Cela ne suffirait toutefois pas à compenser le repli du premier semestre et résulterait en une contraction économique de 0,4 % pour l'ensemble de l'année 2012.

L'espoir, c'est l'Allemagne

Les indicateurs du moral des ménages et des investisseurs publiés ces dernières semaines suggèrent qu'il reviendra à l'Allemagne de tirer la zone euro de la récession. «La confiance dans l'économie réelle est en train de revenir, donc certains pays de la zone euro, en particulier l'Allemagne, peuvent renouer avec la croissance au deuxième trimestre 2012, tandis que la zone euro dans son ensemble devrait suivre au troisième trimestre», expose Christian Schulz, économiste pour Berenberg Bank.

D'après une autre enquête de Reuters, menée ces derniers jours auprès de 50 économistes, la Grande-Bretagne, qui ne fait pas partie de la zone euro, devrait de son côté éviter de justesse une récession cette année et conserver son triple A. Les économistes interrogés s'attendent à ce que l'économie britannique, qui s'est contractée de 0,1 % au dernier trimestre 2011, se contente de stagner au premier trimestre 2012.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/05/2012 à 12:47 :
Pour ce qui est de la bulle immobilière, sur laquelle l'Etat américain a fait de la surspéculation, il est écrit en théore depuis Thornton en 1800 qu'on ne peut prédire une crise de confiance, depuis personne n'a semble-t-il apporté de solution. Que la zone euro soit en récession nous pose son problème de croissance de long terme. Si l'on cessait de cracher sur les gens qui sortent de nos écoles et qu'on les employait correctement à des tâches productives et qu'on récompensait le mérite en adéquation des efforts, on y arriverait. Quand à compenser un déficit de production, elle recule en Mars de 1% en France par de la dette, on voit où ça mène... on parle de révolution industrielle à raison. On parle de plans sociaux de tous les côtés, c'est que notre système économique est défaillant. Nous sommes victimes de la cigalite et de la faillite de la comptabilité publique.
a écrit le 15/02/2012 à 14:57 :
Donc les problèmes se règlent avec l' arrivée de Hollande . Chapeau l' artiste !
Réponse de le 15/02/2012 à 18:25 :
Eh oui, Hollande est type qui semble avoir du "bol". A suivre...
Réponse de le 15/02/2012 à 18:25 :
Eh oui, Hollande est type qui semble avoir du "bol". A suivre...
Réponse de le 16/02/2012 à 17:48 :
... mais le "bol" est vide !... Nicolas a tout bu !
a écrit le 15/02/2012 à 12:26 :
L'ensemble des guignols qui s'occupent d'économie (économistes, banquiers ...) ne sont même pas capables de voir une crise (ou une bulle),qui ont eux même créé, éclater.
Comment voulez vous qu'ils soient capables de prédire ce qui va se passer dans 6 mois ! la science économique est à la finance ce que l' astrologie est à la démographie.
a écrit le 15/02/2012 à 12:00 :
Jusqu'à la mi-2012 ? Vu comment et à quelle vitesse les problèmes "se règlent" (dette de la Grèce, dette de la France, augmentation du prix des matières premières, etc ...), j'aurais plutôt dit la mi-2022 ! En tout cas, je mémorise vos prédictions, on en reparlera dans 6 mois !!
a écrit le 15/02/2012 à 9:46 :
Ce matin, la Tribune n'a pas entendu parler de la croissance de l'économie française au 4ème trimestre 2011. Comme c'est curieux, surtout pour un organe d'information spécialisé dans l'économie !...A moins que cela ne lui convienne pas .
Réponse de le 15/02/2012 à 13:04 :
Il n'y a pas de croissance française : l'indicateur publié est simplement biaisé. En prenant en compte les dettes publiques et privées, nous sommes toujours en récession.....
a écrit le 15/02/2012 à 8:04 :
La zone euro sera en recession au moins jusqu'à mi-2012 et pourra ensuite se déclarai en faillite permettant la vente des pays a la découpe...
a écrit le 15/02/2012 à 7:38 :
Tout le monde dit tout, n'importe quoi et son contraire. La France devait être en récession au 4ème trimestre 2011. Résultat +0.2 au 4ème trimestre et +1.7 sur l'année. Le n'importe quoi conjugué aux cancans, rumeurs, méchancetés, gamineries parlementaires, ça fini par faire beaucoup.
a écrit le 15/02/2012 à 6:44 :
La récession devrait durer beaucoup plus longtemps. Seule l'Allemagne peut tirer son épingle du jeu grâce à ses exportations massives en Russie, en Chine et ailleurs hors la zone Europe.
Réponse de le 16/02/2012 à 17:54 :
... pas dit ! ... l'inflation risque de toucher la chine et la Russie !
a écrit le 15/02/2012 à 6:11 :
Incompétence ou hopium?
L'Allemagne verra la majeure partie de ses exports se réduire à mesure que ses voisins s'enfonceront dans la récession..
Et elle, aussi, est soumise à cette monnaie-dette qui ne peut à terme, que la tirer vers le bas. Par inéluctable croissance...de la dette!

Réponse de le 16/02/2012 à 18:02 :
seule solution .. le federalisme à parts égales !
Réponse de le 16/02/2012 à 18:03 :
... et foutre en l'air notre trop plein d'élus comme en Grèce !
Réponse de le 16/02/2012 à 18:06 :
Nous détenons le record du monde du nombre d?élus au mètre carré que gauche et droite peuvent se partager. ( du made in France)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :