Facebook "antisocial", le Royaume-Uni perd son sang froid

 |   |  365  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Accusé de ne pas payer assez d'impôts au Royaume-Uni, Facebook a été surnommé le réseau "antisocial" par The Independent après que la firme de Mark Zuckerberg a été qualifiée de "malhonnête et immorale" par un député anglais.

C'est le quotidien britannique The Independent qui a chargé le premier contre le réseau social Facebook en le qualifiant de "réseau antisocial". Ce après que le député anglais du parti travailliste, Robert Mann, a qualifié le réseau au milliard d'utilisateurs de "malhonnête et immoral". L'an dernier, la firme a déclaré un chiffre d'affaire d'un peu plus de 20 millions de livres sterling à la Companies House, chargée de recueillir les déclarations d'impôts des sociétés, et n'a payé que 238.000 livres sterling d'impôts. Mais ce qui irrite le député, ce sont les gains estimés à 175 millions de livres sterling au Royaume Uni l'année dernière par le cabinet d'études Enders Analysis grâce, notamment, à des revenus de la publicité en pleine croissance.

Un parmi les autres géants

Facebook ne serait en fait qu'un exemple parmi les autres de géants de l'Internet qui déclareraient en grande partie leurs revenus en Irlande, notamment, où l'impôt sur les sociétés est moins élevé. Résultat, d'après une analyse citée par le quotidien, le manque à gagner pour le Royaume-Uni s'élèverait à 650 millions de livres sterling rien qu'en ce qui concerne les cinq leaders du secteur: Apple, Amazon, Google, eBay et Facebook. D'après la Companies House, Google n'aurait ainsi payé que 6 millions de livres sterling pour un revenu estimé à 395 millions de livres sterling.

Instaurer un droit de péage

C'est pourquoi Robert Mann s'est insurgé: "Ils font d'énormes bénéfices grâce à nos infrastructures mais ne font rien pour leur financement. C'est comme conduire une voiture sur une route sans payer de péage." Mais selon le droit anglais, l'impôt sur les sociétés est dû dans le pays d'enregistrement de la société, contrairement à la France, où c'est le lieu de décision, le siège de la filiale par exemple, qui prime. C'est pourquoi Robert Mann propose l'instauration d'un équivalent de droit de péage pour taxer les sociétés qui profitent des investissements de l'État et donc des contribuables particuliers et institutionnels, notamment pour la mise à jour des réseaux.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/10/2012 à 22:10 :
"C'est comme conduire une voiture sur une route sans payer de péage" Etrange exemple ou mauvaise traduction ? Car c'est ce que font des tas de britanniques tous les jours (il n'y a ma connaissance qu'une seule route a peage au RU)... Sinon voir les britanniques se plaindre de l'optimisation fiscale a quelque chose de cocasse: c'est quoi tous les établissements bancaires agrées FSA qui sont hébergés sur l'ile de Mann, à Gibraltar, à Jersey et à Guernesey ? Des oeuvres de charité ?
a écrit le 11/10/2012 à 22:02 :
Que c'est rageant pour les états de ne pas pouvoir taxer l'iréel, ce qui leur passe entre les doigts ils sont incapables et encore pour longtemps de taxer ce qu'ils ne peuvent ni sentir, ni toucher ni percevoir, c'est l'informatique, je suis dans un paradis fiscal ce qui fait glousser et gémir les fiscs européens et je prends des clients en France et je fais mes affaires en Europe, mais sans que les fiscs ne puissent taxer quoi que ce soit ! c'est tellement heureux ainsi que cela me ravit, les fiscs européens sont tellement voraces et bientôt ils s'entretueront entre eux pour déchiqueter les cadavres des pauvres assistés de l'Europe, car l'impôt est confiscatoire en Europe, les assistés de plus en plus assistés, mais les fiscs ne peuvent pas taxer l'iréel, le bon dieu ne se laisse pas prendre à ce jeu et il est bien ainsi ! Le diable n'y peut rien !
a écrit le 11/10/2012 à 21:30 :
Mais ou est le tapis rouge ?
a écrit le 11/10/2012 à 17:19 :
il faut bien entretenir tous ces parasites qui vivent dans des chateaux ou font plusieurs fois le tour du monde aux frais du citoyens anglais.
a écrit le 11/10/2012 à 16:07 :
Le R-U va devenir "socialiste" comme la france....Quel exemple JG et M92 vont ils pouvoir trouver pour remplacer ce modele du liberalisme? Triste nouvelle,on est avec vous les boys
a écrit le 11/10/2012 à 16:03 :
J'aimerais bien que l'ont nous precise de quelles infrastructures ont parle. Je ne voit vraiment pas quelles infrastructure d'etat pourrais se servir des boites du net.... D'autres part, ils ont qu'a revoir les taux d'imposition et se mettre d'accord avec l'Irlande. Ce que nous Européen devrions faire a l'echelle de la zone euro... Les dumping serait beaucoup plus difficiles...
Réponse de le 11/10/2012 à 16:34 :
Ca pique les yeux de vous lire...
a écrit le 11/10/2012 à 15:53 :
Idem en France ils sont dans le collimateurs avec Google....
a écrit le 11/10/2012 à 14:56 :
Antisocial tu perd ton sang froid !
Réponse de le 11/10/2012 à 18:45 :
Tony, y'a un "s" à perds, comme dans Curtis.
a écrit le 11/10/2012 à 14:53 :
Tant qu'il y aura du dumpng fiscal...
Réponse de le 11/10/2012 à 15:02 :
Ca s'écrit pudding, Kcm... Pudding fiscal. ;-)
Réponse de le 22/05/2014 à 15:15 :
En plus du defis énergétique que l'étoile dite " montante" se doit de relever, il y a ce problème d'insécurité que le Nigéria devrait surmonter quand on sait que les exactions menées par la secte islamique Boko aram, ne rendent pas favorable le climat des affaires et comme on le sait que La paix est essentielle au développement économique!
a écrit le 11/10/2012 à 14:25 :
Vous, vous devez être de la même génération et avoir écouté Trust... ;-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :