Le Madoff belge qui voulait arnaquer le Vatican

 |   |  345  mots
Environ 70 belges, luxembourgeois et néerlandais ont été victimes de Stéphane Bleus, le Madoff belge, qui a réussi à leur soutirer 100 millions d'euros en leur promettant des placements juteux.
Environ 70 belges, luxembourgeois et néerlandais ont été victimes de Stéphane Bleus, le Madoff belge, qui a réussi à leur soutirer 100 millions d'euros en leur promettant des placements juteux. (Crédits : Reuters)
Un Madoff Belge a réussi à monter une arnaque de type chaîne de Ponzi de 100 millions d'euros. En fuite, il aurait fait environ 70 victimes à qui il proposait des rendements pouvant atteindre jusqu'à 25%. Son prochain objectif était d'arnaquer le Vatican.

Près de 100 millions d'euros. C'est la somme atteinte par l'arnaque de type chaîne de Ponzi montée par un Madoff belge, selon le quotidien économique belge L'Echo.

La chaîne de Ponzi consiste à promettre à des clients des placements juteux remboursés ensuite grâce aux sommes placées par les clients suivants. Cette affaire fait écho à celle dans laquelle était impliqué Bernard Madoff. Arrêté en décembre 2008, ce financier américain avait organisé un système de fraude pyramidale estimée à 65 milliards de dollars, sur plus de 40 ans.

Promesse de rendements à 25%

Selon le journal belge, quelque 70 victimes, essentiellement belges, mais aussi néerlandaises, allemandes et luxembourgeoises auraient été abusées, par le biais d'une société basée au Luxembourg nommée Pegasius et d'une filiale belge, Paragon. L'escroc présumé, qui avait pignon sur rue, avec plusieurs commerces à Bruxelles, leur promettait des rendements jusqu'à 25%, selon la RTBF.

Des équipes de l'inspection spéciale des impôts (ISI) ont effectué vendredi des descentes dans les bureaux d'une des structures bruxelloise de l'escroc présumé, Stéphane Bleus, qui est en fuite. 

Arnaquer le Vatican

Le montant extorqué par Stéphane Bleus est loin des 65 milliards de dollars de Bernard Madoff. Mais l'escroc belge ne manquait pas d'ambition. D'après L'Echo, son objectif final était de s'attirer les faveurs de l'Eglise belge pour que celle-ci investisse dans ses structures. Pour cela, il avait multiplié les avances à l'attention des dignitaires religieux de la région de Bruxelles.

Il racontait à qui voulait l'entendre qu'il était orphelin et qu'il avait été recueilli et élevé par Monseigneur Léonard, archevêque de Malines-Bruxelles. Version depuis démentie par l'intéressé. Pour montrer sa reconnaissance envers l'Eglise, expliquait-il, il avait financé la rénovation de divers ouvrages religieux et créé une librairie catholique à Bruxelles.

Son objectif était de susciter la confiance de l'Eglise pour lui proposer ensuite ses placements, raconte l'Echo. Il n'en aura pas eu le temps. La machine s'étant grippée, il a disparu en même temps que l'argent des dizaines d'investisseurs abusés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/03/2014 à 18:38 :
Elle est où l'arnaque le CAC40 a pris +18,4 % sur les 12 derniers mois et plus concrètement l'action EDF a pris +97,4 % sur la même période?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :