Pour Christian Noyer, pas de "Quantitative Easing" en vue en Europe

 |   |  214  mots
Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France n'envisage pas, pour l'heure, de mettre en place un programme d'assouplissement quantitatif (QE).
Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France n'envisage pas, pour l'heure, de mettre en place un programme d'assouplissement quantitatif (QE). (Crédits : reuters.com)
Le gouverneur de la Banque de France réagit suite au résultat mitigé du TLTRO lancé par la BCE la semaine dernière. Il estime qu'il est encore trop tôt pour en tirer des conclusions.

"Non". Le gouverneur de la Banque de France a été clair : la Banque centrale européenne (BCE) n'envisage pas, pour l'heure, de mettre en place un programme d'assouplissement quantitatif (QE).

Christian Noyer a répondu aux questions de l'hebdomadaire allemand WirtschaftsWoche, alors que la première opération de financement ciblé à long terme (TLTRO) lancée la semaine dernière n'a pas rencontré le succès escompté auprès des banques. Face à ce résultat décevant, les marchés se prennent à penser que la BCE n'aura plus d'autres choix que de mettre en place un QE.

Des résultats avant 18 mois

Christian Noyer a toutefois douché ces espoirs en répondant :

"Non. Des décisions ont été prises et nous verrons si les résultats anticipés se produisent"."Le résultat définitif pourrait prendre 18 mois mais les résultats intermédiaires devraient apparaître plus tôt que ça", a-t-il ajouté.

A la suite de ses décisions de politique monétaire de juin et de septembre, qui inauguraient les TLTRO ainsi qu'un programme de rachat de dette privée sous forme d'obligations sécurisées ou d'ABS (valeurs adossées à des actifs), la BCE surveillera les marchés et l'évolution du crédit pour voir si ses mesures fonctionnent.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/09/2014 à 19:17 :
C'est la BCE qui fait le QE. Mr Noyer a un job dans lequel il faut surtout ne rien faire : qu'il ne se plaigne pas.
a écrit le 22/09/2014 à 17:31 :
Et si la Christian Noyer passait plutôt à l'action qu'aux commentaires?
La BdF est scandaleusement très chère aux contribuables français et peu utile.
http://fr.irefeurope.org/Banque-de-France-une-entreprise-tres-mal-geree,a2748
a écrit le 22/09/2014 à 17:14 :
Et si Christian Noyer restait plutôt a sa place? à savoir le chef d'un centre de coût sans grande responsabilité.
Ce poste toutefois bien convoité pour ses avantages, il le doit à son pote F. Hollande.
a écrit le 22/09/2014 à 9:32 :
La banque se prend pour la mouche du coche, mais se sont les chevaux qui apportent l'énergie qui fait avancer le coche.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :