La cote de popularité de Nicolas Sarkozy en chute de 9 points

 |   |  185  mots
En février, l'action du chef de l'Etat est approuvée par 40% des personnes interrogées, contre 49% en janvier, selon un sondage Isama pour Valeurs Actuelles. 54% des sondés estiment toutefois que la gauche ferait moins bien que le gouvernement si elle était au pouvoir.

La popularité de Nicolas Sarkozy continue à chuter : le chef de l'Etat perd neuf points de satisfaction dans un sondage Isama pour Valeurs Actuelles diffusé ce mercredi. L'action du chef de l'Etat est approuvée par 40% des personnes interrogées en février, contre 49% en janvier tandis que 58% portent sur lui un jugement négatif, contre 49% un mois auparavant.

Selon cette enquête, loin de rassurer, l'injection massive d'argent public pour faire face à la crise économique et financière inquiète les Français. 54% des personnes interrogées estiment toutefois que la gauche ferait moins bien que le gouvernement si elle était au pouvoir, contre 43% d'un avis contraire.

Dans le même sondage, 71% des Français sont partisans de limiter la dépense publique en temps de crise, 26% prônant l'inverse. Pour Valeurs Actuelles, cette réponse montre que le doute dépasse la personne du chef de l'Etat pour atteindre la gestion de la crise par le pouvoir.

Par ailleurs, concernant la Guadeloupe, les électeurs de droite préféreraient à 51% la voir prendre son indépendance alors que ceux de gauche y sont opposés à 72%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Et alors... On ne dirige pas une entreprise et a fortiori un pays pour êtr populaire, mais pour être efficace. Attendons la fin du mandat pour juger, et cessons de pratiquer ctte stupide gestion "au sondage". Cela n'apporte strictement rien de constructif.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Malheureusement notre Président est très SENSIBLE AUX SONDAGES qui lui servent de guide.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Rien de nouveau sous le soleil ! D'accord avec carpatrick on verra le résultat mais à l'évidence il lève un peu le pied par peur d'émeutes, la situation n'est pas simple !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
@carpatrick : tu as tout à fait raison, mais hors crise, l'efficacité n'est pas là, au contraire... quelques éléments : augmentation de la redevance TV + taxe sur le CA pour "subventionner" la suppression de la pub TV (c'etait vraiment important de supprimer la pub ?), projet de suppression de la taxe pro qui est la principale source de revenu des collectivités locales, projets de loi Internet qui est liberticide au plus haut point (HADOPI), reformes de tous les cotés qui au final n'aboutissent à rien, l'état des hôpitaux ainsi que celui des prisons vraiment catastrophique, etc.

Je ne dis pas que la gauche serait mieux, mais Sarkozy est très loin d'être ce d'on attend d'un bon dirigeant, et j'ai vraiment hâte que son mandat se termine (merci à Chirac pour ce point là).
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les parlementaires sont à O% de satisfaction - ils sont de plus en plus inutiles, ils ne sont que des godillots manoeuvrés comme des enfants par les conseillers de Sarkozy. CETTE COMBINAISON des parlementaires inutiles et d'un Président mal entouré nous TIRE VERS LE BAS CHAQUE JOUR UN PEU PLUS !!! Nous n'avions pas voté pour ca et nous devrons changer les choses aux prochaines élections successives...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Erreur carpatrick ton Monarque dirige ce pays au son des sondages et autres boite de com comme si la France était une boite de conserve , pourquoi attendre encore 3 ans pour voir la France à la ramasse, la seul réforme qui vaille à l'heure actuelle est sa démission , on peut vraiment apprécier son sabotage de ce pays en l'espace de 2 ans ( loi TEPA heures sup , paquet bancaires, paquet auto aux copains , paquets social a minima , son MOI JE me fatigue et sa cour ou plutôt son gouvernement de courtisans inexistant , avec l'UMP et son Monarque c'est la CHIENLIT. Ce mec est le boulet de la nation, oui, complètement sclérosée avec ses modes de pensée obsolètes héritées des années 60. ni ce qu'ils disent, ni ce qu'ils veulent, ni ce qu'ils font ... Navigation à vue, au milieu des récifs et en plein brouillard ... Incapables de s'adapter à la nouvelle donne, eux qui n'ont jamais eu comme programme réel de gouvernement que de coller au cul des USA, sûrs que la locomotive néo-libérale les tirerait derrière eux. Manque de bol, non seulement la locomotive reaganienne ne tire plus, mais elle a déraillé! Alors ces pitoyables ectoplasmes essayent de sauver la face en communiquant à outrance, en prenant des mesures contraires à ce qu'ils mettaient en place six mois avant ..
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
D'accord sur le principe avec carpatrick. En ce qui concerne les stats, si elles sont certainement fausses (eut égard à la marge d'erreur sur un échantillon de 1000 personnes sur 64 millions)la tendance est juste et cohérente entre les différents instituts.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Faites un peu de sondage des guignols du PS et vous seriez surpris ! A suivre sur FR3 pour retrouver les meilleurs !!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ce qui est incroyable, c'est qu'il y ait encore 40% de gens pour _approuver_ Sarkozy (du moins c'est que dit le sondage). Cela fait peur.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
A force de promettre et de ne pas tenir ses engagements on ne peut que comprendre l'état septique des français d'en bas qui restent les dindons de la farce. Où est le pouvoir d'achat, la crise à bon dos, pourquoi ne pas revoir le bouclier fiscal, envoyer des chèques aux riches me parait être injuste, heureusement on pourra acheter les fruits avec les chèques restaurant, comme cela on ne mangera plus à midi, voici une solution efficace.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
A force de promettre et de ne pas tenir ses engagements on ne peut que comprendre l'état septique des français d'en bas qui restent les dindons de la farce. Où est le pouvoir d'achat, la crise à bon dos, pourquoi ne pas revoir le bouclier fiscal, envoyer des chèques aux riches me parait être injuste, heureusement on pourra acheter les fruits avec les chèques restaurant, comme cela on ne mangera plus à midi, voici une solution efficace.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Franchement, on n?imaginait pas que la démocratie c?était si fragile. Un Président omniprésent qui ne raconte que des salades, qui accapare les principaux pouvoirs et décide d?à peu près tout. Un gouvernement constitué de personnels politiques de peu d?envergure, qui doivent tout au Président et qui prennent claque sur claque, sans rien dire, car la place est quand même bonne. Des porte-paroles du gouvernement prêts à dire et justifier n?importe quelle ânerie. Une assemblée nationale composée de godillots-UMP qui passent leur temps à manger leur chapeau et lâcher sur tout ce qui faisait il n?y a pas si longtemps l?identité du Gaullisme, et d?une gauche petite, insipide, inexistante, centrée sur elle même. Des médias qui dans leur majorité appartiennent au grand patronat et trouvent tout ce qui se passe très bien. Des sondages et des statistiques INSEE qui sortent directement de l?Elysées. Tout ça en si peu de temps, vraiment ça fait peur.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Si 40% correspond à un sondage sans savoir si les gens ont voté on est surement encore au niveau 53 % de votant à l'élection donc rien ne change, droite / gauche toujours pareil bref c'est comme ça.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le bouclier fiscal ça veut dire qu'on ne prendra pas plus de la moitié des revenus de quelqu'un. C'est une manière de dire qu'on a bien tiré sur la corde de ce côté la depuis toujours et maintenant on va faire avec les recettes (plus de 45% de prélévements obligatoires) que l'on a. Donc ça passe par l'amélioration de l'efficacité du système au lieu du toujours plus. Evidemment en temps de crise c'est dur à avaler. Dire que la crise à bon dos concernant le pouvoir d'achat c'est comme dire "j'ai été viré, le fait que ma boite est fait faillite à bon dos". Non non il y une relation directe de cause à effet...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
bien! bla bla bla ! attendons les prochaines elections et montrons une bonne fois pour toute que les francais ne sont pas des navets!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ce président est excellent. Il n'y a pas une réforme dont la france pourrait se passer. Mais ce qui me choque, c'est le comportement de certains de nos compatriote. Je comprends tout à fait qu'on puisse penser l'inverse de moi. Mais pourquoi une telle agressivité à l'égard de sa personne. Si on a des idées, alors dites vos idées ! mais où que je me tourne je m'apperçoit, que ce sont des critique sur le "style" : 'hypoeractif, blingbling, petit, le nabot , .... je trouve que mes compatriotes qui ne savent plus faire que de l'insultes aulieu du débat d'idée sont trés bas. Ils oublient qu'ils ont en charge de montrer au jeunes une certaine dignité du débat. ( et on peut tout à fait emmetre des critique sur le style sans pour autant vouloir avilir la personne!) . C'est rés ilmpàortant parce que de leur comportement, il laisse croire au jeunes que ce sera la seule manière de débattre dans l'avenir. C'est horrible de manquer à ce point à son devoir d'exemple. Je trouve que c'est indigne de notre culture, et indigne tout simplement d'une parole républicaine. Voilà. vous aurez compris que suivre une idée politique ce n'est plus (heureusement) prêter allégeance à une personne. Mais si la frange intelligente et digne de l'opposition ne met pas un terme à cela, elle sera non seulement inaudible (au moment des prochaines elections), et elle ne pourra s'en prendre qu'à elle. ( je dis parce que j'ai beaucoup hésiter entre bayrou et sarkozy.... Et puis cette virulence est mauvaise pour l'épanouissement d'une parole libre. Une parole libre, n'est pas une parole guerrière.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il est un bon compromis entre Poutine et Berlusconi, et moi je l'aime pour ça.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
@ Tchoupi, tu as oublié George Bush dans ton compromis.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Certes il y a une énorme crise mais lorsque l'on est président, 2 alternatives sont possibles. Soit il le savait et ce qui est grave c'est que nous n'avons pas été prévenu et la deuxième alternative c'est qu'il n'a rien vu venir et alors c'est dramatique car "gouverner c'est prévoir"; dans les deux cas nous pouvons parler de carence du pouvoir. Vivement donc les prochaines élections!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
N'y a-t-il que 40% de personnes raisonnables en France ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
N'y a-t-il que 58 % de personnes raisonnables en France ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bonjour! sarko ce n'est pas pour les pauvres 18000euros d'argent de poche et sa retraite n'en parlons pas alors
pour vous ils ne reste pas grand chose c'est lui le chef
vous avez votez pour lui ou alors il a tricher car que 36 pour cent de riche sont pour lui encore.Et nous sommes que en haut de la vague.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Nicolas est formidable, il a compris qui était la France qui souffre.
Marre de la pensée unique!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
intéressant comme débat...
de toutes façons il est malheureusement là jusque 2012.....
avant un autre .....puis un autre .....soupir....
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Moins neuf pour cent de baisse? il en faut encore beaucoup pour qu'il demissionne?Ca nous eviterait d'attendre encore trois longues années. Assez me direz vous pour se gaver lui et son escadron de mercenaires qui ne pensent qu'à violer les loies ou en faire d'autres plus igniques les unes des autres ce qui revient au meme!
Le paquet fiscal...le retrait de l'allocation retraite qui plonge 68000 familles de seniors dans la precarité la plus absolue, la TVA à 5,5 pour la restauration qui profitera à qui? la reforme de l'enseignement, de la recherche, de l'hopital si les gens sont dans la rue ce n'est pas pour prendre l'air!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :