Les réactions aux nominations de Didier Migaud et Michel Charasse

 |   |  624  mots
De nombreuses personnalités, notamment à gauche, ont réagi aux nominations de Didier Migaud à la Cour des Comptes et de Michel Charasse au conseil constitutionnel. En voici les principales.

Arnaud Montebourg, député socialiste et Président du Conseil général de Saône-et-Loire

-Au sujet de la nomination de Michel Charasse : "Le Conseil Constitutionnel est en perdition car les amitiés partisanes l'ont emporté sur l'esprit d'indépendance de la République. Comment peut-il contrôler un gouvernement en contrôlant ses lois s'il est lui-même ami dudit gouvernement ? Les Républicains de toute tendance reconnaîtront qu'il y a un problème car, avec les nouveaux pouvoirs octroyés par la révision constitutionnelle, notamment sa saisine par les justiciables, le Conseil est en train de devenir une juridiction".

-Au sujet de la nomination de Didier Migaud : "Si la Cour était dans les mains d'un homme-lige du pouvoir qui n'ait pas d'esprit d'indépendance comme l'avait Philippe Séguin, c'eût été la disparition institutionnelle de la Cour des comptes. Or, dans une période de crise financière et budgétaire, nous avons besoin d'un rehaussement de l'indépendance de cette organe de contrôle de l'usage des fonds publics". Pour Arnaud Montebourg, Didier Migaud est donc "l'homme de la situation que la République exige".

Jean-Marc Ayrault, Président du groupe socialiste à l?Assemblée Nationale

"Quelles que soient les nominations, on restera dans un système profondément archaïque et dépassé dans une démocratie moderne. Si la gauche arrive au pouvoir viendra le moment de réformes pour rééquilibrer les pouvoirs"

Henri Emmanuelli, ancien président socialiste de l'Assemblée nationale 

"La politique dite d'ouverture n'a qu'un seul objectif: brouiller les cartes et troubler l'électorat de gauche. C'est d'autant plus vrai que le président de la République et l'UMP paraissent être dans une mauvaise passe électorale. En revanche, de cette prétendue ouverture, on ne trouve jamais la moindre trace lorsqu'il s'agit des décisions politiques effectives. C'est pourquoi je regrette la décision de mon ami Didier Migaud d'avoir accepté cette nomination. Je le lui ai dit lorsqu'il m'en a informé une demi-heure avant qu'elle ne soit publique"

Roland Muzeau, porte-parole des députés PCF, Front de gauche et apparentés

"Quand on en arrive à ne plus savoir quelle est sa droite et sa gauche, donc quel projet de société l'on veut porter, on ouvre en grand les portes du populisme. Et qu'il soit de droite ou de gauche, le populisme est toujours dévastateur pour la démocratie"

Marie-Anne Montchamp, députée UMP (villepiniste), membre de la commission des Finances 

"Avec lui (Didier Migaud, ndr) l'Assemblée travaillera dans la continuité car il comprendra mieux les demandes des parlementaires"

Bertrand Delanoë, maire PS de Paris

"Au-delà de la qualité des personnes --Didier Migaud a beaucoup de qualités--, ce qui m'importe est le procédé pour nommer. Le procédé, je le trouve anti-démocratique. Je souhaite vraiment que 2012 porte une alternative et que comme dans tous les grands pays démocratiques, par exemple l'Allemagne, ce ne soit pas une personne qu'elle soit de droite ou de gauche qui décide de ces nominations". "Nous aurons grandi le jour où il n'y aura plus de polémique politicienne à propos de la nomination de tel président de chaîne de télévision, de tel membre du Conseil constitutionnel" (déclaration à la presse).

Jean-Marie Bockel, secrétaire d'Etat à la justice

"Le président de la République a montré son attachement à la politique d'ouverture qu'il a initiée voici trois ans". "Ainsi se vérifie chaque jour que la France est en train d'améliorer grandement le fonctionnement de ses institutions politiques en renforçant les contre-pouvoirs face à l'exécutif. C'est incontestablement une source d'équilibre et de mesure, mais aussi d'efficacité à long terme"
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/02/2010 à 11:42 :
migaud a beaucoup de qualité,si si
mais lorsque je lie le rapport de la cours des comptes,,j"en doute
pour nous,gens de droite,on en a marre,et oui
sarko va le payer bientôt,
l n"a fait que trahir les gens qui ont voter pour lui
la ségo n"aurait pas fait plus mal,,,,
la surprise,se sera le fn devant nous et oui
a écrit le 23/02/2010 à 16:29 :
Quelques réactions d'esprits indépendants et d'autres d'esprits sectaires "retrosialistes".
Toujours les mêmes.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :