Le Modem au fond du trou

 |   |  223  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le très faible score national - moins de 5% - du Modem alimente de fortes critiques en interne contre la stratégie de François Bayrou.

Le très faible score national - moins de 5% - et dans les différentes régions du Modem de François Bayrou alimente de fortes critiques en interne contre la stratégie de ce dernier. En Ile-de-France, le choix d'un inconnu Alain Dolium pour mener la bataille sucsite des commentaires acerbes.

Corinne Lepage, dirigeante du mouvement écologiste Cap 21, qui avait rejoint le Modem, a renouvelé ses critiques contre François Bayrou et parait plus que jamais prête à claquer la porte.

La vice-présidente du MoDem en Languedoc-Roussillon, Clotilde Ripoull, a pour sa part qualifié de "débâcle électorale" les mauvais résultats de son parti au premier tour des régionales et appelé à "revoir sa gouvernance et sa présidence", en attaquant elle aussi François Bayrou. "Le bilan est déjà clair : c'est l'échec d'une stratégie présidentielle hyper-personnelle" a-t-elle souligné. "François Bayrou ne doit pas nier la nécessité de ce débat ou pire l'étouffer".

Seul région où le Modem peut et va se maintenir, l'Aquitaine, Jean Lasalle (rendu célèbre pour avoir chanté en pleine séance à l'Assemblée nationale) ayant obtenu plus de 10% des voix (10,43%). Une mauvaise nouvelle pour le ministre du Travail, Xavier Darcos (UMP), qui n'a obtenu que 22,05% contre 37,63% pour le président socialiste sortant, Alain Rousset.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/03/2010 à 8:15 :
le modem c'est la droite et il veulent nous faire avaler qu'ils ne sont pas avec sarko
a écrit le 15/03/2010 à 16:19 :
Naufrage du Modem.

Dans ces élections régionales, il est clair que l?aquitaine fait figure d'exception. Mais il ne faut surtout pas rêver, ces résultats ne peuvent pas masquer, à eux seuls, le grand naufrage de Bayrou et du Modem au niveau national. Dans l?ensemble des départements aquitains, c?est l'électorat centre droit qui sauve la mise de la liste Modem. Il suffit pour s?en convaincre de se reporter dans le département des Pyrénées Atlantiques pour se rendre compte que c'est dans les fiefs « centre droit » que la liste force Aquitaine fait ses meilleurs scores. Il est vrai que les candidats figurant sur cette liste avaient prudemment mis en veille l'appellation Modem. De plus il faut savoir qu'à la Région Aquitaine les élus UMP et Centristes « siègent ensemble » et qu'il en est quasiment de même dans toutes les assemblées des départements aquitains. Ces élus sont encore perçus par beaucoup d?électeurs du centre comme des élus UDF et non Modem. Bayrou n'est plus crédible pour représenter la famille centriste.
a écrit le 15/03/2010 à 5:25 :
Jean Lassalle est surtout connu pour avoir mis sa vie en danger (grève de la faim) afin de faire pression sur une entreprise qui voulait délocaliser, et qui a réussi ! C'est un politique intègre qui met ses actes en accord avec ses convictions, et c'est pourquoi j'ai voté pour lui, alors que je suis de gauche.
a écrit le 14/03/2010 à 23:21 :
effectivement il faut changer quelque chose mais le MoDem n'est pas mort

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :