Vente de sous-marins au Pakistan : Balladur dément tout financement occulte de sa campagne présidentielle

 |   |  600  mots
(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
L'ancien Premier ministre, Edouard Balladur, a répondu ce lundi aux accusations du quotidien Libération en contestant tout financement illégal de sa campagne présidentielle de 1995, notamment par le biais de commissions occultes liées à la vente de sous-marins au Pakistan. Il a aussi demandé à être entendu par la mission d'information parlementaire sur l'attentat de Karachi en 2002.

L'ancien Premier ministre Edouard Balladur a démenti que sa campagne présidentielle de 1995 ait été en partie financée par des commissions occultes liées à la vente par la France de sous-marins au Pakistan. Le quotidien Libération publie lundi des documents qui étayent la thèse d'un financement frauduleux de cette campagne, une affaire qui serait liée à l'attentat de Karachi où onze employés français avaient trouvé la mort en 2002. Une enquête de police a été ouverte début février sur le sujet.

"Ce drame a fourni à certains un prétexte pour me mettre en cause, au motif, prétendent-ils, qu'à la faveur de la vente de ces sous-marins en 1994, j'aurais autorisé le versement de commissions permettant ultérieurement le financement de ma campagne présidentielle de 1995", écrit Edouard Balladur dans une tribune à paraître ce mardi dans Le Figaro et diffusée sur le site Internet du journal. "Ainsi est invoquée ma responsabilité indirecte dans la mort de onze Français, dès lors que l'annulation des commissions en 1996 aurait entraîné, par rétorsion, l'attentat de 2002", écrit-il.

"Dans cette présentation des choses rien ne correspond à la vérité, rien n'est étayé par les faits, tout s'appuie pour l'essentiel sur une note émanant d'un agent d'une officine privée de sécurité, note établie en 2002, après l'attentat, et qui amalgame un tissu d'invraisemblances et d'absurdités."

Les onze Français travaillaient pour la Direction des constructions navales (DCN devenue DCNS et adossée au groupe Thales) au Pakistan à la construction de sous-marins et le non paiement de commissions promises serait à l'origine de l'attentat, selon une piste suivie par les enquêteurs.

Un ancien policier considéré comme un agent officieux du pouvoir chiraquien et entendu comme témoin par le juge d'instruction, Marc Trévidic, a précisé être intervenu en 1996 pour empêcher le paiement de commissions au camp Balladur. L'ancien Premier ministre venait alors d'affronter sans succès Jacques Chirac lors de l'élection présidentielle de 1995.

"Je n'ai pris en tant que Premier ministre aucune décision d'octroi de commissions", assure Edouard Balladur dans Le Figaro. "La décision d'autoriser l'octroi de commissions n'était pas de la responsabilité du Premier ministre ou de ses services. J'ignore si, en l'espèce, il a été décidé d'y avoir recours", ajoute-t-il en rappelant qu'à l'époque les commissions étaient légalement permises et n'ont été interdites que six ans plus tard.

L'enquête ouverte est la conséquence d'une plainte pour "corruption, faux témoignage et entrave à la justice" déposée en décembre par des familles de victimes de l'attentat, commis le 8 mai 2002.

Selon Libération, des intermédiaires imposés par le camp Balladur ont reçu 54 millions de francs en 1995 et le compte de campagne de l'ancien Premier ministre a enregistré un dépôt en espèces de 10 millions de francs.

"Les comptes de ma campagne présidentielle ont été validés sans réserve, il y a quinze ans, par le Conseil constitutionnel", répond Edouard Balladur. L'enquête pourrait par ricochet viser Nicolas Sarkozy, qui fut son directeur de campagne de 1995. Le président français avait l'an dernier qualifié de "fable" l'hypothèse selon laquelle l'attentat de Karachi serait dû au non-versement de rétro-commissions liées aux sous-marins.

Par ailleurs, Edouard Balladur a demandé lundi à être entendu par la mission d'information parlementaire sur l'attentat de Karachi en 2002, annonce l'AFP qui cite le président de cette mission, le député UMP Yves Fromion, confirmant une information du Point.fr.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/01/2011 à 20:10 :
Si ce Monsieur souhaite la vérité le concernant qu'il demande que TOUS LES DOCUMENTS CLASSIFI2S DEFENSE QUE M.ACCOYER cesse immédiatement de mettre des bâtons dans les roues concernant le rapport de la commission de l'assemblée, qu'il demande au Conseil Constitutionnel de metre ENFIN à la disposition de la Justice les comptes des campagnes ou faudra-t-il que le peuple prenne les afafires en mains pour que la vérité soit connu et que les familles puissent enfin faire le deuil de leur proche dans la dignité d'avoir su la VERITE
M.Balladur vous avez la clé et le pouvoir de cette affaire alors SVP du courage pour le respect de ceux qui sont morts pour la politique et non pour le devoir de service la France.
a écrit le 27/04/2010 à 7:31 :
Celà confirme ce que je pense et que je décris aux médias anglophones: La France a le système politique le plus hypocrite de la Terre. Il est même plus fourbe que celui des américains. Malgré celà, nous sommes les meilleurs au Monde pour faire la morale aux autres et surtout pour critiquer. Actuellement,, avec ce comédien machiavélique, plus grand pollueur de la planète, nous avons atteint le paroxysme de la médiocrité. Désolé, futures générations françaises, vous allez hériter d'une belle pagaille. Amicalement... JCM
a écrit le 27/04/2010 à 5:02 :
Allo? Le Canard Enchainé? J'attends mercredi avec impatience....(Pardon à ma Tribune préférée!)
a écrit le 26/04/2010 à 14:45 :
vous pensez ben que balladur ne va pas baisser la culotte pour vous dire la veritee,pour etre un bon politique il faut d'abord bien savoir mentir!!!!et bien pratiquer la langue de bois!!!! nous en avons beaucoup dans le gouvernement actuel a tel point que parfois ils se contre dise et que l'on aimerait bien les avoir en face pour les recadrer sechement en leur faisant ecouter les balivernes qu'ils raconte quelques semaines avant quand ils ne se ( tirent pas dans les pattes mutuellement ) beau spectacle.mais au mileu de tout ce monde de crabe il ya les journalistes d'investigations qui sont souvent pas si mal informes que cela il n'y a jamais de fumee sans feu mr balladur.........

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :