Hulot dit bravo à Merkel

 |   |  234  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le candidat à la primaire d'Europe Ecologie-Les Verts pour la présidentielle, a salué lundi la sortie programmée du nucléaire en Allemagne, invitant la France à suivre cette démarche qui promet selon lui des "sauts technologiques" importants.

"C'est une décision courageuse de la part d'Angela Merkel. Je rappelle qu'elle est physicienne et ce n'est sans doute pas indifférent à sa décision: elle a conscience des risques et du fait qu'on est dans une impasse". Pour Nicolas Hulot, la décision de l'Allemagne de sortir du nucléaire arrive à point nommé. En marge d'un déplacement à Saint-Michel-en-Grève, le candidat à la primaire organisée par Europe Ecologie Les Verts a rappéle que la catastrophe de Fukushima avait "fait tomber définitivement le mythe que, dans une société stable et technologiquement avancée, le risque nucléaire pouvait être maîtrisé". Et que la fin de ce mythe impliquait pour la France aussi "une sortie à terme du nucléaire" même si "le scénario sera un petit peu plus long qu'en Allemagne" du fait d'un nombre plus important de réacteurs.

Pour Nicolas Hulot, cette sortie programmée constitue même une opportunité majeure pour la France : "Dans les années à venir, une fois que la contrainte (d'une sortie du nucléaire) sera actée, on sera surpris des sauts technologiques" réalisés en matière d'efficacité énergétique et d'exploitation des énergies renouvelables. Et l'ancien animateur de télévision d'ajouter : "Tant qu'on n'a pas une contrainte bien fixée, la recherche se disperse et on met tout l'argent sur le nucléaire ou sur Iter".
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/06/2011 à 14:13 :
Hulot peut encore trouver un emploi chez les nuls de C+
Réponse de le 08/06/2011 à 7:51 :
Il ne faut pas déconsidérer sa proposition. Après les terribles évenements (pas seulement Fukushima!), il est clair que le nucléaire n'a plus sa place. Cela ne va bien-sûr pas se faire du jour au lendemain, soyons réaliste, il faudra des dizaines d'années. Je suis étudiant en environnemental. Je suis optimiste pour l'avenir si on s'y met maintenant, et son "saut technologique" est très vraisemblable. Regardez les progrès technologiques en matière d'informatique ou de téléphonie lorsque l'Homme est motivé. Sans nucléaire, nous sommes forcé d'avancer. Je ne dis pas que cela sera facile. Cela va prendre du temps et beaucoup d'argent. Mais oon a déjà prouvé que Hommes unis peuvent être très productifs.
a écrit le 02/06/2011 à 11:39 :
Hulot a, encore, perdu l'occasion de se taire.Pas de nucléaire et retour au charbon, bonjour la pollution,sans parler de la facture, mais cela ne semble pas préoccuper les verts
a écrit le 31/05/2011 à 6:45 :
Hulot, c'est le retour à la pauvreté, à la misère pour le peuple, lui qui fait parti des bourgeois, il préconise un retour en arrière. Evidemment pas pour tout le monde, surtout pas pour lui, ça ressemble vraiment aux socialistes comme DSK: peuple écoutez nous, restez humble PAS COMME NOUS. ILS VONT BIEN TOUS CES DISEURS DE BONNE CONDUITE!!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 31/05/2011 à 19:46 :
Retour en arrière ? Le nucléaire appartient au passé ! Après Fukushima qui en veut encore ? ?Faudrait être fou ou suicidaire. Je préfère vivre pauvre et en bonne santé que riche et malade, plein de pustules et de tumeurs nauséabondes. Dorénavant, l'argent a sont odeur.
Réponse de le 01/06/2011 à 11:18 :
Il n'y a pas si longtemps, bien avant le nucléaire, la moyenne de vie tournait vers les 45 ans. Pas envi non plus de revenir en arrière, car demain la moyenne de vie sera de 80 ans grace au nucléaire pour une partie!!!!!!!!!!!
a écrit le 31/05/2011 à 6:38 :
Qui c'est Mr Hulot ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :