PPR : résultat semestriel en hausse de 23,1% à 270,6 millions d'euros

 |   |  313  mots
Après quatre séances de baisse, l'action PPR a relevé la tête jeudi, après la publication des résultats semestriels du groupe. Le titre a progressé de 1,02% à 207,1 euros, en retrait toutefois par rapport aux 218 euros atteints au début du mois.Pinault-Printemps-Redoute (PPR) a annoncé avoir dégagé au premier semestre un bénéfice net part du groupe de 270,6 millions d'euros, en hausse de 23,1% par rapport aux six premiers mois de 1999 (219,9 millions d'euros). Ce chiffre est légèrement inférieur aux attentes des analystes, qui tablaient sur un bénéfice compris entre 275 et 280 millions d'euros, en hausse d'environ 25%. Le résultat d'exploitation du groupe s'est quant à lui élevé à 791,1 millions d'euros, en hausse de 35,1%, pour un chiffre d'affaires de 11,316 milliards d'euros, soit 24,9% de plus qu'un an plus tôt. La charge financière nette du groupe (122,7 millions d'euros) s'est alourdie de 60,4% au premier semestre "en raison d'un programme soutenu d'investissements opérationnels et surtout d'acquisitions, dont celles d'Yves Saint Laurent et de Sergio Rossi par Gucci", indique le groupe. La participation de Gucci dans PPR a été consolidée sur la totalité du premier semestre 2000, alors que sur le premier semestre 1999 elle n'avait été consolidée que sur un trimestre. PPR a dégagé une marge brute d'autofinancement de 595,3 millions d'euros, en hausse de 32,6% par rapport au premier semestre 1999. Pour le semestre en cours, le groupe estime qu'il "devrait bénéficier d'une conjoncture économique toujours favorable" en Europe, Asie et aux Etats-Unis et, plus particulièrement en France, de "la confiance confirmée des ménages, encouragés par la baisse du taux de chômage." "La dynamique de nos enseignes, les acquisitions réalisées, la croissance forte du luxe et le développement rapide de nos sites internet nous donnent une puissante confiance dans le perspectives à court et moyen terme du groupe", ajoute le communiqué.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :