Groupe André autorisé à céder ses titres d'autocontrôle

 |  | 245 mots
Lecture 1 min.
Le Groupe André a été autorisé par le Tribunal de Commerce de Paris à céder ses titres d'autocontrôle, qui représentent 7,88% du capital du groupe, a indiqué l'un des actionnaires hostiles à sa direction, le fonds d'investissement NR Atticus. Dans un communiqué, NR Atticus, qui détient 32,9% du capital de Groupe André, a annoncé qu'il allait faire appel de la décision du Tribunal de Commerce. En autorisant le Groupe André à céder ces titres, lui permettant de les convertir ainsi en droits de vote, le Tribunal de Commerce donne la possibilité à la direction de se renforcer face aux attaques de NR Atticus et d'un autre actionnaire minoritaire, Guy Wiser-Pratte qui détient 9% du capital et conteste lui aussi la gestion du groupe d'habillement et de chaussures. La direction de Groupe André, qui avec ses alliés contrôlait jusqu'ici 31% du capital, peut désormais céder les 7,88% d'autocontrôle à un allié qui, avec les droits de vote ainsi récupérés, pourra l'aider à s'opposer à NR Atticus et Guy Wiser-Pratte, qui demandent à eux deux 6 sièges sur 9 au conseil de surveillance du groupe. Les membres du conseil de surveillance doivent être élus lors de la prochaine assemblée générale du groupe le 5 avril. NR Atticus a justifié sa décision de faire appel en qualifiant la vente des titres d'autocontrôle de "manoeuvre supplémentaire conçue uniquement pour protéger les intérêts du directoire et du comité de surveillance".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :