Standard Chartered réduit ses effectifs, le titre chute en bourse

 |   |  427  mots
La reprise de la croissance dans les économies émergentes d'Asie a bénéficié à la banque britannique Standard Chartered. Celle-ci a en effet enregistré une hausse de 31% de son bénéfice imposable au premier semestre 2000, à 356 millions de livres (583,6 millions d'euros), un résultat en ligne avec les attentes des analystes.Dans un communiqué, l'établissement spécialiste des marchés asiatiques ajoute toutefois qu'il compte supprimer 6.000 emplois d'ici deux ans, soit une contraction de 16,7% de ses effectifs actuels. Parallèlement, Standard Chartered va créer 1.000 postes, destinés à l'amélioration de la productivité du groupe.Ces mesures lui coûteront au total 480 millions de livres sur trois ans et la banque inscrira 200 millions comme charges de restructuration cette année. "Les signes sont encourageants pour le reste de l'année", ajoute la banque. "Les initiatives que nous prenons transformeront Standard Chartered et confirmeront sa position de première banque sur les marchés émergents". Durant le premier semestre, le bénéfice d'exploitation avant provisions s'est établi à 520 millions de livres sur la période contre 511 millions au cours de l'exercice précédent. Le chiffre d'affaires net a augmenté de 6% à 1,254 milliard de livres. La charge de la dette a diminué de 32% à 164 millions de dollars. Le dividende intérimaire est porté à 7,425 pence par action, en hausse de 10%. "Les performances de Standard Chartered au premier semestre comparé avec le premier semestre 1999 reflètent l'amélioration de l'environnement économique de nos principaux marchés et les résultats de notre stratégie de croissance", a commenté le président du groupe, Patrick Gillam. Le groupe souligne que l'acquisition annoncée en mai de Grindlays pour 1,34 milliard de dollars (1,46 milliard d'euros) le classe comme "la première banque internationale dans tous les pays d'Asie du sud et renforce significativement notre position concurrentielle au Proche-Orient". Standard Chartered veut "continuer à saisir les occasions de croissance par des acquisitions bien choisies". Parallèlement, le groupe précise avoir reçu plusieurs offres pour la vente de Chartered Trust, annoncée en mai, et fera une annonce dans les prochaines semaines. Enfin, Standard Chartered souligne le développement de ses activités sur l'internet, notamment à Singapour et Hong Kong pour les transactions sur le marché des changes. La banque lancera en décembre à Hong Kong un marché internet entre entreprises destinés à relier les exportateurs d'Asie aux importateurs des pays de l'OCDE. A la bourse de Londres, l'action Standard Chartered était en tête des baisses en début de séance, perdant 8,6% à 867,5 pence dans un marché en globalement en légère hausse.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :