BNP Paribas menace de retirer son OPA sur Cobepa

 |  | 287 mots
Lecture 1 min.
BNP Paribas a menacé de retirer son offre de rachat de la Compagnie Belge de Participations Paribas SA (Copeba) pour 74 euros par action si les instances européennes jugent recevable la plainte déposée par des actionnaires minoritaires de la holding belge, rapporte le journal De Financieel Economische Tijd. Si le groupe de quinze actionnaires, qui cherche à obtenir une amélioration des modalités de l'OPA lancée par le groupe français, obtenait la suspension de cette offre, BNP Paribas la retirerait purement et simplement, affirme le journal, citant des sources parisiennes proches de l'affaire. Personne n'était disponible auprès de BNP Paribas à Paris pour confirmer l'information. Les actionnaires minoritaires jugent que BNP Paribas a outrepassé leurs droits et envisagent de faire appel à la justice européenne afin que celle-ci examine les conditions de l'offre. Si tel était le cas, l'OPA serait suspendue pour trois mois. Selon le journal, l'affaire devrait être portée devant les juges le 5 septembre et le verdict pourrait intervenir le 7, veille de l'échéance fixée pour le terme de l'OPA. En juin dernier, le groupe français a lancé une offre de rachat portant sur 41,3% des parts de Copeba qu'il ne possède pas. La Commission bancaire et financière belge (CBF), qui avait d'abord appuyé une demande de relèvement de l'offre à au moins 79,42 euros par action, montant correspondant à la valeur d'actifs de la holding au 31 mai, a ensuite renoncé à cette demande. Cette instance de régulation a donné son accord à l'offre de BNP Paribas après que le groupe français eut accepté de publier une nouvelle version du prospectus de l'opération comportant des informations supplémentaires sur la future structure de la Cobepa.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :