L'arrêt du projet de TGV australien pèse sur Alstom

 |   |  326  mots
L'action Alstom est restée mal orientée durant toute la séance de mercredi. Plus forte baisse du CAC 40 derrière Alcatel en milieu de matinée, le titre Alstom a perdu jusqu'à 4,4% à 25,81 euros vers 10h30. A la clôture le recul du titre atteint 3,70% à 26 euros. L'annonce ce matin par le gouvernement australien de l'abandon du projet de TGV d'un montant global de 20 milliards de francs (3 milliards d'euros) auquel devait participer Alstom, déplaît particulièrement aux investisseurs.Ce projet, dont avait été chargé le consortium Speedrail qui réunit Alstom et le groupe local Leighton Contractors, devait couvrir dès 2006 les 290 kilomètres séparant la capitale fédérale Canberra de Sydney. L'opération devait représenter 20 milliards de francs (3 milliards d'euros). Or, Speedrail n'ayant pu convaincre le gouvernement australien de participer à hauteur de 4 milliards de francs au financement du projet, celui-ci a été remis dans les cartons, précise La Tribune dans son édition de mercredi.Les dirigeants d'Alstom se sont dit désappointés du coup d'arrêt porté à ce projet, tout en affirmant que "l'affaire n'est pas dramatique". "Nous sommes déçus mais il faut relativiser la nouvelle car le contrat n'était pas très important", a déclaré un porte-parole à Reuters qui a ajouté que le "Transport" ne représentait que 10% du chiffre d'affaires du groupe.Si l'abandon du projet australien constitue un revers pour le groupe français, la mise en service mardi du premier TGV des Etats-Unis reliant Washington à Boston est une bonne nouvelle. Ce train, l'Acela Express, a été réalisé partiellement selon la technologie française, par un consortium formé par Alstom et le groupe canadien Bombardier. Il représente un investissement de 800 millions de dollars, soit 913 millions d'euros environ.Au premier semestre de son exercice 2000/2001 achevé le 30 septembre dernier, le groupe Alstom a enregistré un résultat opérationnel de 495 millions d'euros, en hausse de 35,6%, pour un chiffre d'affaires de 10,65 milliards d'euros (+41,4%).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :