Washington réclamerait un démantèlement de Microsoft

 |   |  336  mots
Le gouvernement fédéral et les 19 Etats américains associés à la plainte contre Microsoft sont favorables à un démantèlement en deux ou trois sociétés du géant américain du logiciel reconnu coupable d'avoir violé la loi anti-trust, a affirmé lundi le Washington Post.Selon les propositions que le département américain de la Justice et les Etats doivent remettre au juge Thomas Jackson, Microsoft se verrait contraint de créer une société distincte pour le système d'exploitation Windows, ont affirmé au quotidien des sources non identifiées. Cette société serait autorisée à intégrer dans son produit des fonctions permettant de naviguer sur l'internet.La firme de Bill Gates pourrait également être obligée de créer une deuxième société pour ses autres logiciels tels que Word et Excel. Selon ces sources, cette société pourrait aussi exploiter une partie du logiciel de navigation sur l'internet.Selon les sources interrogées par le journal, si Microsoft est scindé en trois, la troisième entreprise exploiterait le logiciel de navigation (Internet Explorer) ainsi que Microsoft Network, le programme d'accès au web de Microsoft, concurrent notamment d'America Online Inc (AOL).Le 3 avril, le juge avait décidé que Microsoft avait violé la loi antitrust en monopolisant le marché des systèmes d'exploitation, avec Windows, et en tentant de monopoliser celui des logiciels de navigation, en intégrant son navigateur Internet Explorer dans Windows, sans coût supplémentaire pour l'utilisateur.Dès l'ouverture des échanges à 15h30, l'action Microsoft à chuté de plus de 10 %. A 17h20, le titre cotait 65.94 dollars, en repli de 16.47 % par rapport au cours de clôture de vendredi. Le juge Jackson examinera les propositions du gouvernement fédéral et des 19 Etats le 24 mai. Il leur a donné jusqu'au 28 avril pour lui exposer leurs propositions de sanctions contre le géant américain.Microsoft aura ensuite jusqu'au 10 mai pour répondre et le gouvernement américain pourra réagir une semaine plus tard.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :