Nokia enregistre un résultat imposable en hausse de 56% en 1999

2 mn

Nokia, géant finlandais des télécommunications, a annoncé mardi un bond de 56% de son résultat imposable en 1999, à 3,845 milliards d'euros contre 2,456 milliards d'euros en 1998. Le chiffre d'affaires a parallèlement progressé de 48%, à 19,772 milliards d'euros contre 13,326 milliards d'euros. Le résultat net est ressorti à 2,577 milliards d'euros contre 1,750 milliard d'euros, en hausse de 47% d'une année sur l'autre, tandis que le bénéfice par action a progressé de 51%, à 2,24 euros contre 1,48 euro. Au cours de la période sous revue, le résultat d'exploitation a enregistré une hausse de 57%, à 3,908 milliards d'euros contre 2,489 milliards d'euros. Le groupe finlandais, devenu à la fin de l'an dernier la première capitalisation boursière en Europe, a indiqué qu'il verserait un dividende de 0,80 euro pour le dernier exercice contre 0,47 euro en 1998, en hausse de 67%. Les ventes de téléphones mobiles, principal moteur de la croissance du groupe, ont progressé de 63% au cours de la période sous revue, à 13,182 milliards d'euros contre 8,070 milliards d'euros. Les ventes de Nokia Networks, qui fournit des réseaux de téléphonie mobile et fixe, ont progressé de 29%, à 5,673 milliards d'euros contre 4,390 milliards d'euros. Le marché du téléphone mobile continuera de connaître une forte croissance dans les années à venir et pour l'an 2000, le PDG du groupe, Jorma Ollila, table sur une croissance des ventes de 30 à 40%. Le nombre total d'abonnés au téléphone mobile devrait dépasser le milliard d'ici à la fin de 2002, contre 480 millions utilisateurs à la fin de l'an dernier, dont 40% en Europe. Les marchés à plus forte croissance sont les Etats-Unis, suivis du Japon et de la Chine. La société a récemment commencé la commercialisation de téléphones mobiles compatibles avec le standard WAP ("wireless application protocol") dont il est l'un des pionniers et qui permet de nombreuses applications, et notamment de surfer sur l'internet. Le groupe a également mis au point une nouvelle technique de transmission mobile de données à haut débit, le GPRS ("general packet radio service") qui servira de transition à la troisième génération vers 2002, la base technologique étant prête dès 2001, a assuré le PDG du groupe Jorma Ollila. Les réseaux mobiles de troisième génération pourront transmettre des images vidéo. Nokia continuera par des acquisitions de développer son savoir-faire dans l'internet conformément à sa vision de l'internet mobile au service d'un commerce électronique hautement sécurisé. Nokia a également annoncé mardi un accord en vue de l'acquisition de l'entreprise californienne Network Alchemy, qui a conçu un logiciel de régulation du trafic internet à l'interface entre l'utilisateur et le réseau public. Le montant de la transaction est de 335 millions de dollars (372 millions d'euros), payables en actions et en stock-options. Le conseil d'administration va demander un mandat de l'assemblée générale pour l'émission de nouvelles actions et le rachat d'actions du groupe pour annulation ou utilisation comme moyen de paiement dans des acquisitions. L'assemblée générale du 22 mars devrait également adopter une proposition de division par 4 du cours nominal de l'action à 0,06 euro.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.