NTT DoCoMo entre sur le marché américain

 |  | 546 mots
C'est un aboutissement dans la stratégie internationale du géant des services mobiles japonais: NTT DoCoMo vient d'officialiser son entrée sur le marché américain. NTT va faire son entrée dans le capital de la filiale de téléphonie mobile d'ATT, à hauteur de 16%. Cette opération devrait coûter à l'opérateur la somme de 9,8 milliards de dollars pour un investissement total de 10,34 milliards de dollars. Son président Keiji Tachi Tachikawa devrait financer l'opération dans un premier temps par un emprunt bancaire, puis "certainement" par une émission d'actions et d'obligations.Le lancement des nouveaux services mobiles seront assurés par une fililale créée et détenue à 100% par ATT Wireless et dans laquelle DoCoMo devrait à terme prendre une participation. DoCoMo et son groupe "ouvriront boutique en tant que partenaires exclusifs aux Etats-Unis et au Japon" pour la gestion de services de téléphonie mobile, a souligné le PDG de ATT Wireless International Jorda Roderick.AT&T Wireless pourrait devenir grâce au savoir faire de NTT DoCoMo en matière de services mobiles, un acteur majeur sur le marché des opérateurs mobiles américains. Actuellement la situation n'est pas brillante pour l'américain. La filiale est encore une division embryonnaire du géant AT&T et est appelée à être introduite en bourse prochainement. Mais pour l'instant, ses résultats se dégradent et ne répondent pas aux attentes des actionnaires qui vendent le titre en grande quantité. Cette arrivée de cash va permettre au groupe de réduire une montagne de dettes de 62 milliards de dollars.Cette alliance stratégique va ouvrir à NTT le marché américain, nettement moins avancé que le Japon en matière de téléphonie mobile et de services à valeur ajoutée. NTT DoCoMo est devenu grâce à son service I-Mode, le leader mondial de l'accès Internet sur téléphones portables. Le groupe a déjà conquis plus de 12 millions d'abonnés au Japon, attirés par les services offerts: consultation des informations (météo, financières, générales), commerce en ligne, jeux, achats de sonneries et de toute une série de gadgets pour leur téléphone, etc. En terme de modèle économique, l'opérateur se rémunère sur les communications, sur les redevances demandées aux créateurs de services et également sur les commissions prises sur les transactions. Fort de cette expérience, le groupe a décidé de l'exporter à l'international en prenant des participations en Europe (il détient 15% du néerlandais KPN), dans le reste de l'Asie (avec AOL Japan) et maintenant aux Etats-Unis. Il vient d'entrer sur les marchés taiwanais et chinois par une prise du capital de 20 % dans KG Telecom, quatrième intervenant du marché de l'île. Cette opération coûte au japonais 538 millions de dollars. Selon un analyste, cette conquête mondiale pourrait ne pas être si simple. "Ce n'est pas parce que DoCoMo a connu un succès fulgurant au Japon, que cela signifie qu'il puisse l'exporter si facilement en Europe ou aux Etats-Unis. Je pense que ce sont les contenus et les services qui seront la clef de la réussite", plutôt que le système lui-même.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :