La FTC approuve la fusion AOL - Time Warner

 |  | 401 mots
Les cinq membres de la Commission fédérale américaine du Commerce (FTC) ont donné - à l'unanimité - leur accord à la fusion entre AOL et Time Warner, après d'ultimes concessions des deux groupes, fiancés depuis la fin janvier. Dans ce mariage évalué à 160 milliards de dollars, le suspense aura en effet duré jusqu'au bout. AOL et Time Warner ont dû s'engager, dans les dernières heures avant la réunion de la FTC, à offrir aux fournisseurs d'accès Internet concurrents un meilleur accès à leurs réseaux câblés. Les fournisseurs d'accès (FAI) américains craignaient que l'opération ne mette en péril leur viabilité en leur fermant 20% du marché de l'accès à Internet par le câble, compte tenu de la position prépondérante de Time Warner sur ces réseaux. Car le groupe possède le deuxième réseau câblé américain, derrière AT&T, avec une clientèle potentielle de 20 millions de foyers. Ces dernières semaines, Time Warner s'était donc appliqué à organiser l'ouverture de son réseau aux FAI. Après avoir annoncé des discussions poussées avec Juno Online Services, troisième FAI américain, le groupe a officialisé un accord avec Earthlink, deuxième fournisseur d'accès américain après AOL et ses 26 millions d'abonnés. Mais la FTC avait quand même reporté le vote qui devait intervenir la semaine dernière afin de passer au crible le contrat signé avec EarthLink. Les derniers engagements ont finalement permis à la principale autorité américaine en matière de droit de la concurrence de donner son blanc-seing définitif à la fusion, qui donnera naissance au nouveau numéro un mondial de la communication, devant le tout jeune groupe Vivendi Universal. La FTC et la Commission de Bruxelles ont imposé au fil des mois d'importants sacrifices à AOL et surtout à Time Warner : ce dernier a notamment dû renoncer à la fusion entre sa filiale Warner Music et EMI.Le projet de fusion doit encore obtenir l'aval définitif de la FCC, la Federal Communications Commission. Mais cet accord ne devrait pas poser de difficultés majeures. Wall Street saluait d'ailleurs l'accord de la FTC comme une étape décisive : à la clôture, AOL gagnait 3,2% à 50 dollars, et Time Warner de 2,62% à 74,50 dollars. A ces niveaux de cours, la capitalisation cumulée des deux groupes dépasse 217 milliards de dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :