Infogrames acquiert les activités interactives d'Hasbro

 |  | 489 mots
Fidèle à sa stratégie de croissance continue de son catalogue de titres, Infogrames Entertainment a racheté au numéro deux mondial du jouet, l'américain Hasbro, son pôle de jeux vidéo Hasbro Interactive et Games.com. Une opération de 100 millions de dollars qui sera payée en actions et en cash. En outre, un "accord stratégique" entre les deux groupes concède à Infogrames les droits exclusifs pour développer des jeux numériques interactifs basés sur des titres d'Hasbro pendant quinze ans. Cet accord de licence porte sur tous les formats numériques actuels et futurs (consoles de jeux, télévision interactive, téléphones portables...). Hasbro sera rémunéré sur la base d'une commission sur les ventes de jeux. Le "patrimoine" d'Hasbro va donner à Infogrames l'accès à une liste de titres prestigieux, dont Monopoly, Scrabble et les jeux de rôle Donjons et Dragons. Hasbro Interactive apporte également son catalogue de références mondiales, comme les jeux Civilization et Falcon ou la marque Atari (Missile Command, Pong..). La transaction sur Hasbro Interactive et Games.com, un portail de jeux en ligne dont le lancement est prévu début 2001, s'élève à 95 millions de dollars en actions Infogrames (environ 4,5 millions d'actions ordinaires) et cinq millions de dollars en espèces. L'accord doit être bouclé au premier trimestre 2001, sous réserve de l'approbation par les actionnaires d'Infogrames et les autorités de la concurrence. Les deux sociétés acquises ont perdu au total 24 millions de dollars au troisième trimestre 2000. Si l'acquisition d'Hasbro Interactive s'intègre parfaitement dans la stratégie d'Infogrammes d'augmenter le nombre de titres de son catalogue, le rachat de Games.com soulève quelques interrogations. Eric Chang, qui suit la valeur pour ING Barings, déplore le manque de visibilité de la stratégie Internet du groupe. Selon l'analyste, les dirigeants d'Infogrammes n'ont pas encore déterminé comment ils allaient intégrer Games.com au propre portail de jeux d'Infogrammes, Gamecitizen.com, qui est actuellement testé au Canada avant un lancement mondial. "Infogrammes n'a pas encore défini sa stratégie pour les jeux en ligne. Le développement d'Infogrammes.com, la filiale Internet du groupe dont le lancement n'a pas encore eu lieu, sera marqué par des acquisitions au coup par coup et la société risque fort d'être distancée par des concurrents comme Electronics Arts, Konami, Square, ou Gameplay.com", souligne Eric Chang, vendeur sur le titre.L'éditeur de jeux lyonnais a enregistré une perte nette part du groupe de 27,1 millions d'euros lors de son exercice 1999-2000, pour un chiffre d'affaires de 521,6 millions d'euros. Pour l'exercice 2000/2001, la société a revu ses prétentions à la baisse et table désormais sur un chiffre d'affaires de l'ordre de 750 millions d'euros au lieu du milliard d'euros initialement prévu. A la Bourse de Paris jeudi, l'action Infogrames a décroché de 10,42% à 21,5 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :