Accor enregistre des résultats en ligne avec les attentes

2 mn

Les résultats publiés mercredi soir par le groupe Accor n'ont pas surpris les milieux financiers. Le bénéfice net du groupe est en effet ressorti en hausse de 26,9% à 196 millions d'euros, une progression conforme aux attentes des analystes. Les experts de la société de bourse Aurel-Leven tablaient par exemple sur un résultat net en augmentation de 27,5% à 198 millions d'euros, alors que le consensus établi par Bloomberg était légèrement plus optimiste avec une progression prévue de 29% du résultat net.Plus révélateur des performances financières des compagnies hôtelières, le résultat global des opérations (RGO) est ressorti en hausse de 36,1% à 326 millions d'euros, un chiffre là aussi conforme aux prévisions des analystes. D'après les avis recueillis par Reuters, ceux-ci anticipaient une RGO compris entre 292 à 360 millions d'euros, soit une hausse comprise entre 22% et 50% par rapport au premier semestre 1999. Le RGO comprend le résultat opérationnel, le résultat financier et la quote-part de résultat des sociétés mises en équivalence.Les investisseurs ont peu réagi à ces chiffres sans surprise. Quelques minutes après l'ouverture des échanges, le titre progressait de 0,81% à 43,5 euros après être resté pratiquement stable la veille.Le groupe hôtelier avait par ailleurs annoncé, le 28 juillet dernier, un chiffre d'affaires de 3,316 milliards d'euros au premier semestre 2000, soit une hausse de 16,2% par rapport aux six premiers mois de l'année précédente. La marge nette progresse donc sensiblement, s'établissant à 5,91% contre 5,43% au 1er semestre 1999.L'amélioration des ratios financiers d'Accor doit beaucoup, selon les analystes, à l'impact très bénéfique de l'appréciation du dollar. Le groupe réalise en effet 30% de son résultat d'exploitation aux Etats-Unis.Sur le plan des perspectives, enfin, le groupe a annoncé qu'il tablait sur une croissance d'au moins 20% du résultat global des opérations et du résultat net pour l'ensemble de l'exercice 2000, des chiffres rassurants pour le marché.Investisseurs et analystes ne s'intéresseront pas, toutefois, qu'aux seuls résultats financiers d'Accor. Ils attendent du groupe qu'il s'explique sur un éventuel rachat de tout ou partie des activités hôtelières du britannique Granada Compass. Une perspective inquiétante pour une société qui reste lourdement endettée: à la fin du mois de juin 2000, le ratio dettes nettes sur fonds propres atteignait en effet 73,5%.Hormis cette faiblesse, Accor est leader en Europe et aux Etats-Unis, les deux zones représentant 90% du marché mondial de l'hôtellerie en nombre de chambres. Fort d'un parc de 3.400 hôtels dans 90 pays, Accor s'appuie sur sa présence dans tous les segments du marché hôtelier, de l'économique (Hôtels Formule 1) au haut de gamme (Hôtels Sofitel). Pour 2000-2001, le groupe projette un accroissement du parc de 60.000 chambres dont près de 50% en Europe.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.