La SNCF serait candidate pour l'exploitation du métro de Londres

Peu après l'annonce du désistement de Railtrack, la SNCF serait candidate à l'une des concessions d'exploitation du métro de Londres faisant actuellement l'objet d'un appel d'offres de la part du gouvernement. L'information a été publiée ce matin par le quotidien britannique The Guardian qui précise que la compagnie publique française serait intéressée par la concession qui avait été initialement promise à Railtrack avant que le gouvernement ne revienne sur son choix en raison des critiques qu'avait reçu la société après la catastrophe ferroviaire de Paddington. Deux autres concessions seront attribuées. Chaque concession correspond à un groupe de lignes et son titulaire devra moderniser les infrastructures tout en les exploitant pour le compte de la société publique du métro. The Guardian affirme également que la branche d'ingénierie de la SNCF, Cintra, a déposé un dossier avant la clôture de l'appel d'offres hier. Des représentants de Cintra ont assisté à une réunion d'information sur le processus de semi-privatisation avec le ministre des Transports John Prescott, selon le journal. La SNCF se refuse cet après-midi à tout commentaire. Le métro de Londres, le plus vieux du monde, souffre de plusieurs dizaines d'années de sous-investissement et le mauvais état de ses infrastructures provoque des pannes fréquentes.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.