Paris dans le vert après une ouverture négative

 |  | 636 mots
La Bourse de Paris gagnait 0,73% à 6.340,28 points en milieu de matinée, après avoir débuté la séance dans le rouge, sous les 6.300 points. La place française résiste bien au nouvel accès de faiblesse des places américaines hier, affectées par le profit warnig de Kodak.Malgré ce rebond, les analystes restent prudents sur les perspectives du marché français. Outre les incertitudes sur l'euro et le pétrole, les récentes statistiques européennes montrant une accélération de la hausse des prix, font prévoir de nouveaux relèvements de taux par la BCE. "Nous sommes dans un environnement qui n'est pas bon, sur le plan politique, économique et boursier", confie à Reuters Jacques-Antoine Bretteil, d'International Capital Gestion. Mardi, la Bourse de Paris s'était montrée très irrégulière au gré des marchés américains. Le CAC40 avait conclu en retrait de 0,67% à 6.294,06 pts, les prises de bénéfice se concentrant essentiellement sur les valeurs TMT. Outre-Atlantique, le DJIA a fini en baisse de 1,64% mardi, un mouvement essentiellement dû à la dégringolade d'Eastman Kodak, qui a lancé un avertissement sur ses résultats du 3ème trimestre. Le Nasdaq Composite a terminé de son côté sur une perte de 1,39%, miné par Intel et Cisco, alors qu'il affichait un gain de plus de 1% en séance. A Tokyo, le Nikkei225 a signé une baisse de 1,81% mercredi à 15.639,95 pts, entraîné par les technologiques dans le sillage de Wall Street la veille. Sur le marché des changes à Tokyo, l'euro est resté bien orienté, les cambistes faisant preuve de discrétion et ajusté leurs positions avant le référendum de jeudi au Danemark sur l'adhésion à l'euro et avant une éventuelle intervention du G7. A 10h30, l'euro se traitait à $0,8856 contre 0,8826 mardi à New York. Contre le yen, l'euro s'est négocié à 95,43 contre 94,96 mercredi à New York, largement au-dessus d'un plus bas record de 90,05 touché la semaine dernière. LES VALEURS DU JOUR A PARIS LIBERTY SURF a dégagé un perte nette semestrielle de 84 M d'euros et un résultat d'exploitation déficitaire de 68,3 M. Son chiffre d'affaires ressort quatre fois supérieur à celui de l'exercice 99, qui était limité à huit mois. Les revenus internet représentent 53% de l'activité contre 44% pour les télécoms. BIC a vu son bénéfice net semestriel croître de 32% à 59 M d'euros. Selon le groupe, la croissance du chiffre d'affaires et du bénéfice devrait être inférieure au 2ème semestre, mais les résultats seront conformes aux prévisions sur l'année. ACCOR publiera ce soir ses résultats semestriels. La cotation de MOULINEX reprendra à la diffusion du communiqué que le groupe doit publier à l'issue de son conseil d'administration. Ce conseil, qui devrait se terminer en fin de matinée, doit se prononcer sur la fusion de Moulinex avec Brandt, détenu par l'Italien El.Fi. AIR FRANCE compte regrouper sous une seule marque les compagnes régionales qu'elle contrôle, en vue de trouver des synergies. Un projet en ce sens sera présenté prochainement aux salariés de Flandre Air, Flandre Air Service, Proteus Airlines et Regional Airlines. Le projet d'OPA simplifiée d'AIR FRANCE sur les actions de BRIT AIR (Second Marché) a été déposé auprès du CMF, au prix de 65,45 euros par action. La cotation de Brit Air est suspendue jusqu'à nouvel avis. Selon le Financial Times, LAFARGE et le Suisse Holderbank vont livrer bataille pour le contrôle du cimentier portugais Cimpor. CREDIT AGRICOLE INDOSUEZ a franchi à la hausse le seuil du tiers du capital et des droits de vote de la CPR, suite à l'achat de titre sur le marché, dans le cadre de son OPA. L'offre de CAI, à 58 euros, a été déclarée recevable par le CMF mais n'est pas encore officiellement ouverte.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :