La croissance américaine a atteint 7,3% au dernier trimestre 1999

 |  | 316 mots
La progression du PIB sur cette période atteint désormais 7,3% en rythme annuel sur le dernier trimestre 1999, un taux digne des pays d'Asie du Sud, alors que le gouvernement avait initialement estimé la croissance du PIB à 5,8%. La demande intérieure a en effet encore accélérée (+7,2%) sous l'impulsion de la consommation des ménages, du stockage tardif des entreprises avant le passage à l'an 2000 et des dépenses publiques, reflet de la difficulté d'afficher des excédents budgétaires de plus en plus confortables en année pré-électorales. Les Etats-Unis semblent donc nager en pleine euphorie, sur fonds de " nouvelle économie " et ont entamé en 2000 leur neuvième année de croissance. Reste qu'Alan Greenspan, le gouverneur de la Fed, craint de plus en plus une surchauffe, ainsi que le révèlent les discussions qui ont lieu au sein du comité monétaire de la Fed. L'institution monétaire a décidé le 21 mars dernier de relever une nouvelle fois ses taux directeurs d'un quart de point, à 6%. Et les investisseurs s'attendent à ce que ce mouvement continue, voire, s'amplifie. Le CCF table sur 3 hausses de taux de 25 points de base les 16 mai, 28 juin et 22 août prochains. Mais certains n'excluent plus un tour de vis monétaire qui se monterait à 50 points de base en une seule fois. Toutefois, les économistes de la Société Générale considèrent que " la croissance de l'économie américaine a certainement atteint son point culminant au dernier trimestre 1999, l'effet restrictif de la hausse des taux tardant à se faire sentir sur la demande intérieure tandis que les exportations ont bénéficié de la reprise économique mondiale. " D'autant plus, rappelle les experts de CDC Marchés, que " l'accès au crédit des ménages pourrait se faire quelque peu plus difficile ", avec les hausses de taux successives. Ce qui arrangerait bien Monsieur Greenspan.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :