Le point sur ... les small caps

 |  | 617 mots
Lecture 3 min.
L'indice du Nouveau marché a retrouvé des couleurs depuis une quinzaine de jours. Faut-il y voir une conséquence directe du rebond du Nasdaq et quelles sont vos perspectives à moyen terme sur ce marché ?Il est clair que le Nouveau marché de la Bourse de Paris est fortement corrélé, à la hausse comme à la baisse, au marché américain des valeurs high-tech. Pour s'en convaincre, il suffit de regarder les variations importantes connues par l'indice français avant et après l'ouverture des marchés américains. Toutefois, au cours de la phase actuelle de rebond, on a constaté un léger décalage temporel entre le NM et le Nasdaq, qui ne remet cependant pas en cause le lien qui unit les deux marchés. Un autre facteur est également à l'origine de la reprise du NM. Alors que la hausse du début d'année, et la correction qui l'a suivie, étaient des mouvements de marché non-discriminés, touchant autant les bonnes et les mauvaises valeurs, on constate aujourd'hui un mouvement de rattrapage favorable aux meilleurs sociétés, qui tire l'indice vers le haut. Je reste enfin confiant dans les perspectives du NM à moyen terme, tout en gardant à l'esprit que le marché est devenu beaucoup plus sélectif, et qu'on ne devrait pas retrouver de phase de hausse uniforme des titres. Logiquement, le NM devrait réaliser, en moyenne de long terme, une performance légèrement supérieure à celle de l'indice SBF 120, en raison de la forte pondération des valeurs technologiques. C'est pourquoi l'envolée du début d'année n'était pas justifiée et, espérons-le, ne se reproduira pas.Les introductions se succèdent de nouveau à un rythme rapide sur le Nouveau marché, avec d'ailleurs des succès très variables. Faut-il y voir un retour des excès qui se sont manifestés en début d'année ?On recommence effectivement à voir arriver sur le marché des sociétés de qualité très divers. Le risque existe donc d'assister à un retour de candidats mal préparés, qui souhaitent profiter de l'apaisement du marché pour proposer des actions à des cours excessifs. Parmi les introductions à venir, certains dossiers sont toutefois intéressants. Highwave Optical Technologies est mon préféré, même si les titres de cette société sont relativement chers. Positionnée sur un marché en forte croissance (composants intégrés aux réseaux de fibres optiques), la valorisation du groupe est toutefois difficile à réaliser en l'absence de véritables vecteurs de comparaison. Au-delà de la seule problématique des introductions, les augmentations de capital devraient se multiplier dans les prochaines semaines. Les sociétés qui avaient reporté leur appel au marché en raison de la correction subie par les valeurs de croissance gardent d'importants besoins de capitaux pour financer le développement rapide de leur activité. Les investisseurs auront peut-être quelques difficultés à faire face à cet afflux de papier.Quels sont actuellement les secteurs, et éventuellement les valeurs, qui ont votre préférence ?Nous sommes positifs sur les valeurs qui disposent d'une activité industrielle, tout en étant fermement impliquées dans les nouvelles technologies. Dans cette catégorie, on peut par exemple citer Riber, qui produit des machines utilisées pour la fabrication de processeurs, Soitec ou encore Highwave Optical technologies que j'évoquais tout à l'heure. En dehors de ce secteur, l'agence web Valtech reste une bonne valeur, tout comme les SSII Net2s et Devoteam. Il faut également rester attentif aux évolutions des valeurs biotechnologiques, parmi lesquelles on trouve par exemple Transgène. Nous ne sommes par contre pas encore revenus sur les valeurs internet pures, comme Multimania ou Artprice.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :