Le point sur...la gestion collective

 |  | 671 mots
Lecture 3 min.
Ofima Patrimoine lance en partenariat avec le cabinet Deminor, Ofi Deminor Governance, une nouvelle Sicav reposant sur le concept du gouvernement d'entreprise. Quelle stratégie poursuivez-vous avec la création d'un tel produit?Ofi Deminor Governance est une Sicav d'actions européennes, dont l'indice de référence est le FTSE Eurotop 300, et dont l'investissement est effectivement porté sur les valeurs répondant aux critères du gouvernement d'entreprise. L'idée présidant au lancement du portefeuille est très simple : nous considérons que les sociétés répondant aux principes de transparence et de respect des actionnaires méritent une prime par rapport aux autres. La Sicav est gérée par Ofima Patrimoine sur la base du savoir-faire de Deminor qui a mis en place un procédé d'évaluation ou "rating" de sociétés répondant ou non au principe de gouvernement d'entreprise. Cette évaluation s'articule autour de quatre critères : les droits et devoirs des actionnaires, l'absence de défense anti-OPA, l'information en matière de gouvernement d'entreprise et enfin, la composition du conseil d'administration. A nos yeux, deux critères influent le plus sur la performance boursière de la société évaluée et donc répondent le mieux aux intérêts des investisseurs. Il s'agit de l'absence de défense anti-OPA, c'est-à-dire l'impossibilité de créer des pactes d'actionnaires ou d'avoir recours à des augmentations de capital pour se prémunir contre une OPA mais qui auraient pour effet de diluer les revenus des actionnaires. Le second critère est celui des droits et devoirs des actionnaires et principalement à l'intérieur de ce critère la question de la limitation du droit de vote des actionnaires.Quel est le processus de gestion de la Sicav? Comment s'articule votre collaboration avec Deminor?La gestion du portefeuille et plus particulièrement le choix des valeurs le constituant peut être assimilé à un double filtrage. En effet, au sein d'Ofima Patrimoine, nous menons en premier lieu une analyse macro-économique visant à définir l'allocation d'actifs en produits d'actions ou en produits de taux. Ensuite, nous analysons les fondamentaux des différentes entreprises afin de réaliser une première sélection des valeurs qui seront enfin passées au crible des critères d'évaluation établis par Déminor. Nous nous réservons néanmoins une marge de manoeuvre de 30% du portefeuille, cette part pouvant le cas échéant être investie sur des sociétés non retenues par Deminor. Nous pourrons par exemple avoir recours à ces 30% pour investir sur une société nouvellement cotée ou sur une société présentant de bons fondamentaux mais qui ne fait pas partie de l'Eurotop 300. A ce titre, les holdings de la galaxie Lazard constituent un très bon exemple. Ces sociétés ne figurent pas dans l'indice, ne sont donc pas suivie par Deminor, mais la simplification annoncée de la structure de la banque Lazard ne peut qu'améliorer leurs résultats et leurs cours de bourse.Finalement, peut-on assimiler Ofi Deminor Governance à un fonds éthique?Non, nous ne souhaitons pas voir apposer à la Sicav le label fonds éthique. Bien sûr le concept de gouvernement d'entreprise a une connotation éthique mais en France, l'éthique est surtout assimilée à la morale. De plus les fonds éthiques sont des produits bien définis. Il s'agit le plus souvent de "fonds de partage" dans une vision de redistribution des gains ou de Sicav vertes pour la défense de l'environnement. Ces fonds sont donc bien différents de notre portefeuille. Pour conclure, je voudrais souligner qu'avec cette Sicav nous ne cédons pas à une mode, bien au contraire. Nous assistons actuellement en Europe, et notamment en France, à un véritable mouvement de fonds en faveur du gouvernement d'entreprise. Les déclarations de Michel-David Weill au sujet de la restructuration du groupe Lazard ou bien encore celles d'Ernest Antoine Seillère demandant aux membres du Medef de publier leurs revenus participent de ce mouvement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :