Bourses européennes : Milan et Madrid rejoignent l'alliance Londres-Francfort

 |  | 547 mots
Les bourses de Londres et de Francfort ont officiellement annoncé, ce matin, leur fusion en créant une nouvelle société, baptisée iX, réunissant à partié les deux organisations de marché, le London Stock Exchange et la Deutsche Börse.Le siège du nouvel ensemble, qui réalisera 53% de toutes les transactions en Europe, sera à Londres et il sera dirigé par l'actuel président du directoire de la société des bourses allemandes (Deutsche Boerse), Werner Seifert.Les bourses de Londres et de Francfort, alliées au Nasdaq américain, ont par ailleurs annoncé la signature d'un accord avec les bourses de Madrid et Milan pour rejoindre leur alliance. "Nous avons signé aujourd'hui un accord de principe avec les bourses de Milan et Madrid", a déclaré à Londres lors d'une conférence de presse le patron de la Deutsche Boerse, Werner Seifert. "Nous fusionnerons également avec elles". Dans le communiqué initial annonçant leur fusion, les bourses de Londres et de Francfort indiquaient simplement qu'elles envisageaient que d'autres places les rejoindraient et que des discussions avaient commencé avec Madrid et Milan. M. Seifert, qui sera directeur général d'iX, avait ensuite indiqué lors d'une conférence de presse téléphonique qu'il s'attendait à voir ces deux places rejoindre iX d'ici le début 2001. De son côté, le nouveau président de la bourse de Londres qui sera également président d'iX, Don Cruickshank, a affirmé avoir eu des discussions entre autres avec Euronext, formée par la fusion annoncée des bourses de Paris, Bruxelles et Amsterdam. Euronext avait annoncé à la veille du week-end du 1er mai la structure de son capital. ParisBourse en détiendra 60% tandis que la bourse d'Amterdam détiendra 32% et celle de Bruxelles 8%. Les trois bourses, qui avaient annoncé le 20 mars dernier leur fusion pour le mois de septembre. Plus de 1.300 sociétés seront cotées sur Euronext, représentant une capitalisation boursière de 2.380 milliards d'euros. Euronext sera une société de droit néerlandais. Elle sera dirigée par un directoire de trois membres (les présidents des trois Bourses), qui sera présidé pendant les quatre premières années par le président de ParisBourse, Jean-François Théodore. La formation d'iX, qui doit recevoir le feu vert des autorités allemandes et britanniques de la concurrence, devrait être finalisée à l'automne 2000, selon un communiqué commun des bourses de Londres et Francfort. L'opération doit être autorisée par une majorité de 75% des actionnaires de la bourse de Londres et de celle de Francfort. Les deux places détiendront respectivement 50% de la nouvelle société. Chaque actionnaire ou groupe d'actionnaires ne pourra détenir plus de 4,9% d'iX et Deutsche Boerse ne pourra porter sa part au dela de 50%. iX, basé à Londres mais avec une partie importante de ses activités à Francfort et adoptera le système de transaction électronique de la deutsche Börse, Xetra. Le nouvel ensemble a parallèlement signé avec le Nasdaq un accord pour créer à 50/50 un marché européen des valeurs de croissance, qui aura également son siège à Londres mais toutes ses opérations à Francfort. Il regroupera le Neuer Markt allemand et le techMARK britannique et assurera 80% du volume des transactions européennes sur les valeurs de croissance.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :