Le Nasdaq repasse sous les 3.400 points

 |  | 367 mots
En baisse de 2,26% à la mi-séance vendredi, à 3 393,46 points, le Nasdaq semblait se stabiliser sous les 3400 points, un niveau qu'il n'avait pas atteint depuis la fin du mois de mai. La chute du marché des valeurs technologiques américaine atteint ainsi 20% par rapport à son niveau du 1er septembre et près de 17% par rapport à celui du 31 décembre dernier. Si les chiffres de l'emploi aux Etats-Unis publiés en début de journée, marqués par une baisse du taux de chômage sous les 4%, continuent d'alimenter les craintes d'une surchauffe de l'économie américaine, ils ne suffisent cependant pas à expliquer cette baisse continue. Le Dow Jones, lui aussi orienté nettement à la baisse, ne cèdait à la mi-séance vendredi que 0,69% et son recul depuis le début de l'année ne dépasse pas 7,5%. Le Nasdaq reste en fait plombé par la multiplication des profit-warnings, qui se succèdent à un rythme devenu régulier. Si le marché a été frappé ces derniers jours par les avertissements publiés par Apple et Dell, de nombreuses sociétés moins connues annoncent elles aussi que leur chiffre d'affaires ou leur résultat - parfois même les deux chiffres - seront inférieurs aux prévisions. Vendredi, la salve de profit-warning touchait aussi bien le secteur de l'électronique que celui d'Internet : Veeco, fabricant d'équipements de stockage informatique et de fabrication de semi-conducteurs, abandonnait ainsi 30%, à 71,70 dollars, en fin de matinée. La société a annoncé que son bénéfice des troisième et quatrième trimestres ne dépasserait pas la moitié des prévisions initiales en raison de retards de paiements et de commandes décevantes. L'agence Web Razorfish, de son côté, chutait de 42,5%, à 4,94 dollars. Cette ex-vedette du secteur des valeurs Internet prépare elle aussi le marché à des résultats trimestriels décevants, pour cause de ventes européennes moins bonnes que prévu et de dollar fort. Priceline.com, habituée du classement des plus fortes baisses depuis une dizaine de jours, abandonne de son côté 12,9% supplémentaires, entraînant dans sa chute quelques unes des plus importantes capitalisations Internet du Nasdaq : Amazon.com cède 4,7%, Yahoo! 4,6% et eBay 8%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :